Le contenu

Author Archives: Nicolas Mattuzzi

Résumé des demi-finales de la Coupe du Monde de Villars !

08 Juil

Villars s’est enflammée ce matin, lors des demi-finales de la première Coupe du Monde de difficulté de la saison ! Les 26 meilleurs athlètes du Monde avaient rendez-vous face à une voie de demi-finale très exigeante, tant chez les hommes que chez les femmes. Et pour ajouter à cette structure déjà très déversante un peu de piment, les ouvreurs n’ont pas lésiné sur le nombre de volumes et macro-prises dans les voies ! Plus d’une quinzaine dans la voie féminine, et tout autant sur la gauche du mur, dans la voie masculine.

Retour sur ces demi-finales qui ont laissé leurs chances à quelques outsiders…

Fedir Samoilov aux doigts d’acier !

Regardez bien la photo qui illustre cet article. Fedir Samoilov, cet ukrainien de 20 ans, fait sensation depuis le début du week-end. Si son nom vous est aujourd’hui inconnu, il se pourrait bien que cette saison, ce grimpeur fasse parler de lui !

N’ayant participé qu’à une seule Coupe du Monde la saison passée, où il finissait 20ème, Fedir semble s’être préparé tout l’hiver pour ce moment. Hier déjà, lors des qualifications, il était l’un des trois seuls grimpeurs à enchaîner la deuxième de qualification.

Ce matin, alors que tout le monde bute sur un violent pas de bloc en sortie du dévers, l’ukrainien passe ce mouvement d’une façon inimaginable… Il parvient à changer de main sur une minuscule arquée et ainsi poursuivre sa route encore quelques mouvements, chutant sous le relais final. En bas, commentateurs et spectateurs restent bouche bée face à une telle performance. Fedir Samoilov s’élancera ce soir en dernière position, pour sa première participation à une finale internationale !

Derrière, ce méchant pas de bloc cause des dégâts… Quatorze grimpeurs se tiennent seulement à une prise d’écart ! Léger avantage à l’américain Sean Bailey et aux allemands Christoph Hanke et Jan Hojer qui parviennent à valoriser cette prise. Hé oui, quand on parle de mouvement de bloc, Jan Hojer, qu’on ne présente plus, est là, et prend la 4ème place des qualifications aujourd’hui.

Les autres grimpeurs arrivant jusqu’à ce passage seront donc départagés suite à leurs résultats de la veille. Ainsi, Jorg Verhoeven, Romain Desgranges, Yuki Hada et Domen Skofic feront partie des huit finalistes de cette première manche de la saison.

Des demi-finales explosives chez les femmes !

Sur la voie de droite le physique est également le maître mot de la matinée. Gainage et force sont de rigueur pour parvenir à se sortir de ce monstrueux dévers, et terminer dans une partie plus technique, à serrage de prises.

Même si la voie ne sera pas sortie, nous avons assisté à un beau spectacle tout à l’heure. Si ce n’est pas une surprise de retrouver la coréenne Jaïn Kim au sommet du classement, frôlant la prise finale, il en est tout autre pour Laura Rogora. Plutôt connue pour ces performances incroyables en falaise – Laura est la deuxième plus jeune grimpeuse de l’Histoire à atteindre le 9a – âgée de 16 ans, l’italienne peut maintenant se surclasser chez les seniors, tout comme Janja Garnbret le fait par exemple.

Et pour sa première participation à une Coupe du Monde, Laura ne fait pas semblant… Elle est la première grimpeuse à tomber à quelques millimètres de la prise finale, empochant la première place ex-aequo des demi-finales avec Jaïn Kim.

Derrière ce duo de tête, on retrouve Janja Garnbret et Anak Verhoeven. La première zippera de la main, tandis que la seconde zippera du pied, au même endroit.

Et si Romain Desgranges assure une présence tricolore chez les hommes ce soir, Mathilde Becerra fait de même dans sa catégorie. Après un faux départ le week-end dernier sur les Championnats d’Europe en Italie, où Mathilde n’avait pas réussi à rentrer dans sa voie de demi-finale, la championne de France 2016 a su se remobiliser pour sortir la sixième meilleure prestation ce matin.

En revanche, malgré nos six françaises en demi-finale, seule Mathilde rentrera en finale. Julia Chanourdie et Nolwenn Arc chutent à trois prises de la finale et terminent respectivement 10ème et 11ème.
Pas de finale non plus pour Hélène Janicot 16ème, ni pour Salomé Romain 19ème et Nolwenn Berthier 20ème.

Et si l’année dernière Thomas Joannes montait sur son premier podium de Coupe du Monde ici même à Villars, il devra attendre une autre étape pour renouer avec le podium. Alors qu’il semblait encore frais en arrivant au pas de bloc en sortie du dévers, son talent zippera, lui faisant perdre l’équilibre. Il termine 14ème de cette compétition.

Ainsi, hommes et femmes confondues, trois jeunes grimpeurs participeront à leur première finale ce soir: l’ukrainien Fedir Samoilov, l’allemand Christoph Hanke et l’italienne Laura Rogora

Le Top 10:

Les finales auront lieu ce soir et seront à suivre en direct, à partir de 20h ! À très vite !

Voir l'article Leave a reply

Catégories :

  • # Live
  • # Univers compétition
  • Coupes du monde
  • Difficulté

Manu Cornu, Thomas Ballet et Nicolas Januel sur le parcours de Ninja Warrior, sur TF1 !

08 Juil

Hier soir, si vous regardiez TF1, vous êtes sûrement tombés sur trois visages familiers. En effet, pour cette nouvelle saison de Ninja Warrior, l’entraîneur de l’équipe de France de bloc Nicolas Januel, le médaillé de bronze au dernier Championnat du Monde Manu Cornu et le quintuple champion de France de difficulté Thomas Ballet ont participé à l’événement.

Et sur un parcours tel que Ninja Warrior, composés de plusieurs obstacles tous plus spectaculaires les uns que les autres, les grimpeurs, légers et puissants, ont l’avantage.

Ainsi, hier soir, Manu Cornu, Nicolas Januel et Thomas Ballet ont respectivement pris les 2èmes, 3èmes et 4èmes places, signant les trois des quatre meilleurs temps de la compétition!

Le rendez-vous est donc pris le 21 Juillet pour nos trois grimpeurs. Ils disputeront les finales de Ninja Warrior, avec à la clé un chèque de 100 000€

La passage de Manu Cornu:

Le passage de Nicolas Januel:

Et enfin, celui de Thomas Ballet:

Voir l'article 2 Replies

Catégories :

  • # Actualités PG
  • # Actualités proposées
  • # Univers compétition

Anouck Jaubert en or sur la Coupe du Monde de vitesse à Villars !

08 Juil

Quel scénario de folie hier soir à Villars ! Alors que le mur de difficulté regagnait son calme après des qualifications ayant eu lieu toute la journée, c’est sur le mur de vitesse que les grimpeurs ont fait des étincelles.

Quasiment trois mois ont séparé les deux premières Coupes du Monde de vitesse de la saison, en Chine, de cette troisième échéance mondiale, en Suisse.

Le moment pour Anouck Jaubert de renouer avec la victoire cette saison et faire retentir la Marseille pour la deuxième fois en une semaine, après la victoire de Romain Desgranges lors des Championnats d’Europe la semaine dernière !

Un scénario improbable lors des finales féminines !

Suite à une très belle entrée en matière hier, avec des runs ne dépassant pas les 8 secondes, la française Anouck Jaubert s’est retrouvée en finale pour la première fois cette saison. LA vice-championne du Monde s’est servie de sa frustration de la semaine dernière, lors des Championnats d’Europe, où elle commettait un faux départ éliminatoire en 1/8ème de finale, pour rebondir de plus belle ce week-end.

Elle se retrouve donc en finale, opposée à l’une des rivales les plus sérieuses du circuit mondial: la russe Iuliia Kaplina. Et là, le scénario improbable ce produit ! Si Anouck a l’avantage après un très bon début de voie, la française se fait rattraper par la russe sur la fin du tracé. Les deux grimpeuses se précipitent sur le buzzer: 7″59 pour Iuliia contre… 7″59 pour Anouck ! Quelle allure… Cette dernière vient de battre son record personnel ! Mais les deux grimpeuses sont surtout ex-aequo ! Et suite à cette égalité parfaite entre les deux finalistes, elles doivent s’affronter de nouveau sur un deuxième duel…

Nos deux grimpeuses sont donc de nouveau dans les starting-blocks. Concentrée, la victoire va se jouer lors des dix prochaines secondes et cette fois, il n’y aura qu’une gagnante… Et nous n’étions pas au bout de l’histoire ! Quelle suspens… Anouck prend un bon départ, avant de perdre le rythme quelques mouvements avant la fin de la voie. Elle repart de plus belle et c’est au tour de la russe de commettre une erreur lors du jump final ! Finalement, c’est Anouck qui buzzera la première, en 8″22, soit quelques centièmes avant Iuliia.

Soulagement pour notre française: elle vient de remporter sa première Coupe du Monde de la saison, et entonne à pleine voix la Marseillaise, perchée sur la plus haute marche du podium !

Enfin, soulignons la très belle performance de Victoire Andrier, toujours pour le clan français. Elle parviendra à se glisser jusqu’en 1/4 de finale, et ainsi décrocher une 6ème place pour sa première participation à une Coupe du Monde de l’année.

Une deuxième victoire consécutive pour l’homme le plus rapide du Monde !

Souvenez-vous lors de la Coupe du Monde de vitesse, à Nanjing, le 29 avril… Reza Alipourshena battait le record du Monde de vitesse, avec un run en 5″48.

Depuis l’iranien n’a pas chômé et s’est entraîné de plus belle. Hier, il signait le meilleur temps lors des 1/8 ème de finale… Puis lors des 1/4 de finale… Et aussi lors des 1/2. Durant toute la compétition, tous les runs de Reza resteront sous la barre des six secondes ! C’est dire son niveau de forme ! Lors des demi-finales, l’iranien s’est même approché tout près de son record mondial.

Ainsi, c’est presque sans surprise qu’il se retrouve en finale, opposé au russe Stanislav Kokorin. Sa façon d’appréhender le départ de la voie est si efficace, que Reza file à toute allure vers le buzzer. Il remporte la médaille d’or et monte pour la troisième fois consécutivement sur le podium international, avec près d’une demi-seconde d’avance sur le russe.

Les résultats des phases finales:

Prochaine Coupe du Monde de vitesse à Arco, les 25 et 26 Août. D’ici là, Villars accueille samedi les demi-finales de la difficulté, à partie de 10h, avant les finales de cette première Coupe du Monde de difficulté de la saison, à suivre en direct à partir de 20h.

Photos: Eddie Fowke

Voir l'article Leave a reply

Catégories :

  • # Live
  • # Univers compétition
  • Coupes du monde
  • Vitesse

Coupe du Monde de Villars: résumé des qualifications !

07 Juil

Les Coupes du Monde de difficulté sont lancées ! Et c’est Villars, en Suisse, qui ouvre la saison cette année. Même si les grimpeurs européens avaient fait leur pré-rentré le week-end dernier à Campitello di Fassa, pour les Championnats d’Europe, cette première Coupe du Monde de l’année a toujours une saveur particulière.

C’est donc depuis 9h ce matin que les 58 femmes et 77 hommes ont pris possession de la structure artificielle, installée en extérieur. Et les voies tracées par le chef ouvreur et entraîneur de l’équipe de France de bloc Rémi Samyn ont donné du fil à retordre à nos compétiteurs.

Chez les hommes, aucun grimpeur n’enchaînera les deux voies de qualification. C’est Stefano Ghisolfi, qui semble très en forme cette année, qui signera la meilleure prestation du jour. En enchaînant la première voie et en chutant au sommet de la deuxième voie, l’italien s’empare de la pole position.

Derrière, les outsiders se mêlent aux favoris. L’ukrainien Fedir Samoilov, 33ème mondial la saison passée, prend la deuxième place de ces qualifications. Belle prestation de ce jeune ukrainien âgé de 20 ans, qui sera l’un des trois seuls compétiteurs à toper la deuxième voie.

Juste derrière lui, on retrouve un autre jeune grimpeur israélien. Yuval Shemla, 18 ans et classé 57ème au rang mondial en 2016 propose la troisième meilleure prestation du jour !

Mais même si la jeunesse pousse fort, des grimpeurs d’expérience figurent toujours aux avant-postes. C’est le cas de Jorg Verhoeven, 3ème ex-aequo avec Yuval Shimla, ou encore le tout fraîchement médaillé Romain Desgranges, 4ème.

Et puisque l’on parle de français, Thomas Joannes, 14ème et Nao Monchois, 24ème, sont parvenus à décrocher leur place pour la première demi-finale de la saison.

Enfin, des bloqueurs de classe mondiale sont également venus s’inviter à la fête. Et ils s’en sortent très bien puisque le russe Alexey Rubstov décroche la 12ème place de ces qualifications, tandis que Jan Hojer termine 17ème.

Grosse prestation des françaises chez les femmes !

Demain, lors des demi-finales, la France sera le pays le plus représenté ! Oui, très grosse performance des grimpeuses tricolores aujourd’hui, car elles sont six compétitrices à se qualifier parmi les 26 meilleurs.

Si le trio de tête Janja Garnbret/Anak Verhoeven/Jaïn Kim domine les qualifications, en étant toutes les trois ex-aequo au sommet du classement, la jeune cadette et championne de France en titre Nolwenn Arc entame très bien son week-end en réalisant la cinquième meilleure prestation de la journée. Une place également partagée avec Hélène Janicot et Julia Chanourdie. Ces trois filles tomberont sur le même mouvement dans la voie 1, avant d’enchaîner la deuxième voie de qualification.

Salomé Romain, finaliste le week-end dernier en Italie, n’est pas loin derrière. Elle se classe 11ème, devançant de quelques prises Mathilde Becerra, 15ème.

Enfin, c’est Nolwenn Berthier qui complète cette tribu tricolore, en prenant la 24ème place.

  • Les résultats des qualifications:

La compétition se poursuit aujourd’hui, avec les qualifications et les phases finales de la Coupe du Monde de vitesse. Puis, rendez-vous demain à partir de 10h, pour les demi-finales de la Coupe du Monde de difficulté, à suivre en direct depuis PlanetGrimpe.

Photos: archives, Eddie Fowke

Voir l'article Leave a reply

Catégories :

  • # Live
  • # Univers compétition
  • Coupes du monde
  • Difficulté

Coupe du Monde de Villars, toutes les infos !

05 Juil

La toute première Coupe du Monde de difficulté de la saison aura lieu ce week-end ! Et cette année, ce n’est pas à Chamonix que les meilleurs grimpeurs du Monde ont rendez-vous pour cette première échéance, mais à Villars. En effet, c’est la Suisse qui lance officiellement la saison mondiale de difficulté, avant les traditionnelles étapes chamoniardes et briançonnaises.

Et comme l’année dernière, l’événement regroupe à la fois une Coupe du Monde de difficulté et une Coupe du Monde de vitesse. Après les deux premières manches chinoises au mois d’Avril, ce sera la troisième étape de vitesse de la saison.

Au total, c’est plus de 230 compétiteurs qui prendront possession du mur ce week-end. Leur objectif ? Briller sur le devant de la scène internationale en allant chercher une victoire mondiale.

Pour cela, Romain Desgranges semble bien parti. La semaine dernière, le chamoniard ouvrait la saison magnifiquement bien en allant chercher le titre continental ! Et le leader de l’équipe de France ne compte pas s’arrêter là…

Domen Skofic, vainqueur du classement général des Coupes du Monde l’année dernière réalisant une très belle performance lui aussi sur les Championnats d’Europe. Le slovène a à coeur de briller sur cette étape suisse, aux côtés de sa compagne Janja Garnbret, qui prendra le départ chez les femmes. Frustré de sa zipette en finale le week-end dernier, c’est le couteau entre les dents que la jeune tornade slovène s’élancera vendredi !

Plus de 14 tricolores sur cette première étape !

L’équipe de France se déplace en nombre ce week-end. Au total, plus de 14 grimpeurs porteront le maillot national. Romain Desgranges chez les hommes, mais aussi, Thomas Joannes, Nao Monchois, Tanguy Topin, Sam Avezou et Charli Blein. Chez les femmes, nous pourrons compter sur Mathilde Becerra, Nolwenn Arc, Julia Chanourdie, Salomé Romain, Hélène Janicot, Nolwenn Berthier, Marion Traber et Léa Delacquis.

Qu’en est-il de la vitesse ?

La dernière Coupe du Monde de vitesse se déroulait à Nanjing en Chine, le 29 Avril. L’iranien Reza Alipourshena brisait le record du Monde et avalait la voie en 5″48. Le record va-t-il tomber une nouvelle fois ce week-end ?

Six français prendront le départ de cette nouvelle étape. Bassa Mawem et Guillaume Moro chez les hommes, mais aussi Anouck Jaubert, Elma Fleuret, Aurélia Sarisson et Victoire Andrier chez les femmes.


  • Le programme:

Vendredi 07/07

09h00 – 16h00    Qualifications difficulté
17h00 – 19h00     Qualifications vitesse
21h00 – 22h00     Finales vitesse (LIVE)

Samedi 08/07

10h00 – 12h30     Demi-finales difficulté (LIVE)
20h00 – 22h00    Finales difficulté (LIVE)

Photos: Eddi Fowke

Voir l'article 2 Replies

Catégories :

  • # Live
  • # Univers compétition
  • Coupes du monde
  • Difficulté

Replay: Finales des Championnats d’Europe de difficulté 2017 – Campitello

05 Juil

Il est enfin disponible ! Le replay complet des finales des Championnats d’Europe de difficulté 2017, qui se déroulaient samedi soir à Campitello di Fassa, en Italie est désormais visible.

Alors pour tous les retardataires ou ceux qui souhaitent revivre la victoire tonitruante de Romain Desgranges, c’est ci-dessous que ça se passe !

Voir l'article Leave a reply

Catégories :

  • # Actualités PG
  • # Univers compétition

Résultats du Trophée National Poussins Benjamins !

03 Juil

Ce week-end, pendant que leurs aînées diffeurs avaient rendez-vous sur les Championnats d’Europe en Italie, où que leurs aînés bloqueurs grimpaient devant plusieurs dizaines de milliers de spectateurs aux Natural Games, les meilleurs jeunes poussins et benjamins du pays se retrouvaient à Marseille.

Au programme, le Trophée National Poussins Benjamins, un championnat national spécial (très) jeunes grimpeurs !

Voici donc les résultats:

Poussins – Poussines

1. Max Bertone – Lily Abriat
2. Théo Gautier – Meije Lerondel
3. Kito Martini – Alicia Simon

 

Benjamins – Benjamines

1. Mejdi Schalck – Oriane Bertone
2. Justin Boukandja Bathol – Saula Lerondel
3. Louis Fechoz – Zelia Avezou

+ Les résultats complets à retrouver ici !

Photo: FFME

 

Voir l'article Leave a reply

Catégories :

  • # Actualités PG
  • # Univers compétition

Manu Cornu et Valentine Mangin vainqueurs des Natural Games 2017 !

02 Juil

Hier soir, pendant que Romain Desgranges allait chercher le titre de champion d’Europe de difficulté, à Millau, en France, se tenaient les Natural Games.

Chaque année, cet événement, devenu un incontournable des sports outdoor, rassemble des milliers de sportifs le temps d’un week-end. VTT, kayak, slackline, dragon boat, mais aussi escalade ! Depuis quelques années, le contest s’inscrit au calendrier officiel de l’IFSC, et les meilleurs bloqueurs du pays et des alentours font souvent le déplacement jusqu’à Millau.

Après des phases qualificatives, les quatre meilleurs hommes et femmes étaient rejoints en finale par deux grimpeurs invités pour l’occasion: Fanny Gibert et Manu Cornu, rentrant tout juste d’une semaine de stage intensif en Allemagne.

22h45: que les finales commencent ! Trois blocs pour les hommes, trois pour les femmes, tracés exprès pour l’occasion, sur un fronton ayant rassemblé plusieurs milliers de spectateurs.

Chez les hommes, Manu Cornu est impérial ! Il se paye le luxe d’enchaîner le premier bloc à vue… Puis le deuxième… Et enfin le troisième ! Pas de doute, il a clairement été le plus fort hier soir.

Derrière, François Kaiser et Alban Levier sont au coude-à-coude, enchaînant 2 blocs en 3 essais tous les deux. Mais au jeu des prises bonus, c’est François qui s’en sort le mieux, avec 3 zones en 4 essais contre 9 pour Alban. Clément Ozun et Théo Langlois terminent 4ème et 5ème de ces finales.

Chez les femmes, la victoire finale revient à la jeune Valentine Mangin. La jeune grimpeuse de 16 ans ne se laissera pas impressionner, et remporte la médaille d’or. Fanny Gibert, qui remportait l’édition 2016, monte cette année sur la deuxième marche du podium. Un podium complété par Manon Hily. Maëlys Piazzalunga et Léa Marigo prennent les 5èmes et 6èmes places.

1- Manu Cornu – Valentine Mangin
2- François Kaiser – Fanny Gibert
3- Alban Levier – Manon Hily

Photos: Dani Nogueira

Voir l'article 2 Replies

Catégories :

  • # Actualités PG
  • # Univers compétition

Finale des Championnats d’Europe de difficulté: retour sur une soirée en or pour Romain Desgranges et Anak Verhoeven !

02 Juil

22h56 – Campitello di Fassa, Italie. La Marseillaise retentit dans tout le village italien. Sur la plus haute marche du podium, Romain Desgranges aborde un large sourire. Dans ses mains, le trophée des Championnats d’Europe 2017, qu’il vient brillamment de remporter.

Retour en détail sur une soirée mouvementée et pleine de rebondissements !

Nous pouvons bel et bien l’affirmer: la saison 2017 est lancée ! Et quelle ouverture de saison, ce week-end à Campitello di Fassa. La première compétition internationale de l’année a toujours une saveur particulière. Il est enfin temps de mettre à profit des heures passées à l’entraînement, à tracter, gainer, serrer, transpirer. Les fauves sortent de leur cage, bien décidés à en découdre. Qui semble le mieux préparé ? Quels vont être les acteurs de cette saison ? Les favoris de l’année dernière sont-ils toujours dans la course ? Tout un tas de questions auxquelles répond cette première échéance internationale.

En voyant les deux voies de finale dessinées sur l’imposante structure artificielle de Campitello, nos yeux s’écarquillent. Waouh… Il faut dire que ça en jette ! Chez les hommes comme chez les femmes, les prises semblent visibles à des kilomètres à la ronde. D’énormes macro-prises sont dressées face au public… Les voies s’annoncent acrobatiques !

Romain Desgranges, dopé par la rage de vaincre !

Romain Desgranges n’aurait pas pu rêver mieux comme début de saison. 1er samedi lors des qualifications, il faisait forte impression hier, en prenant de nouveau la 1ère place des demi-finales. C’est donc de nouveau en dernier, depuis la place de favori que le chamoniard s’élançait hier soir en finale.

La victoire se sera jouée très haute dans cette voie masculine. Hannes Puman, le jeune suédois, premier des huit finalistes à grimper hier soir, donne le ton: il atteint quasiment les derniers mouvements de la voie. Oui, il va falloir lever la tête ce soir pour regarder la médaille d’or se jouer.

Au tour d’Adam Ondra de s’élancer. Pas vraiment entraîné pour les compétitions, le champion du Monde en titre veut aller chercher ce titre européen. Il se fera finalement emporter par la gravité en fin de voie, sur un mouvement de désescalade en arquée.

Les arquées ? Romain Desgranges aime ça ! Mais avant d’aller les chercher, il faut avaler les dizaines de mouvements précédents. Se contorsionner parmi ces grosses prises, s’économiser tant bien que mal. Le leader de l’équipe de France arrive alors dans le passage ultime. Physiquement, il semble bien mieux que les autres compétiteurs. Mais il ne lui reste plus que 6 secondes pour dépasser la marque laissée par Adam Ondra et Jakob Schubert ! Romain serre alors les prises et avance pour finalement se faire emporter à son tour.

Mais il le sait, grâce à sa prestation, il vient de récupérer le titre de champion d’Europe, qu’il avait précédemment remporté en 2013, à Chamonix. C’est le cri de rage, celui du soulagement. Une première étape de franchie pour Romain, qui ne compte pas s’arrêter là cette saison…

 

La revanche d’Anak Verhoeven !

Souvenez-vous à Paris, au mois de Septembre… Janja Garnbret et Anak Verhoeven enchaînaient toutes les deux la voie de finale des Championnats du Monde. Départagées suite aux résultats des tours précédents, c’est la jeune slovène qui l’emportait sur la belge.

En ce début de saison, Anak voulait donc prendre sa revanche…

Tout comme chez les hommes, les énormes prises rouges qui composent la voie féminine tapent à l’oeil. le tracé s’annonce long et physique. Mais à l’inverse de chez les hommes, les grimpeuses se feront piéger assez rapidement dans cette finale.

Nolwenn Arc, Katharina Posch, Laura Rogora et Salomé Romain atteindront la moitié de la voie, sans parvenir à la dépasser.

Les regards sont alors rivés sur la slovène Janja Garnbret. Elle paraissait si à l’aise quelques heures plus tôt en demi-finale… Mais malheureusement, ce ne sera pas pour cette fois. Profitant d’une brève décontraction, son talon gauche zippe. Janja Garnbret se fait surprendre et regagne le sol. La déception s’empare de son visage… Elle le sait, elle était encore suffisamment fraîche pour continuer bien plus haut.

Si Jessica Pilz et Mina Markovic chuteront un mouvement plus loin que Janja, il ne reste alors plus que la belge pour aller explorer toute une fin de voie restée dans l’ombre des projecteurs. Ni une ni deux, la jeune belge passe les premières difficultés sans encombre. Puissante et précise, elle dépasse la verticale limite, pour s’élever, encore et encore. Cette dernière partie devient enfin envisageable !

Anak se positionne parfaitement au milieu de toutes ces macro-prises pour finalement chuter sur le dernier mouvement de la voie.

Ce soir, la belge a clairement été au-dessus des autres finalistes. Le sourire accroché aux lèvres, elle redescend en savourant sa victoire. À 20 ans, elle est la nouvelle championne d’Europe de difficulté !

Photos: Newpower.it

Voir l'article 3 Replies

Catégories :

  • # Actualités PG
  • # Univers compétition

Romain Desgranges et Anak Verhoeven, champions d’Europe 2017 !

01 Juil

Wow ! Quelle soirée exceptionnelle ce soir à Campitello !

Romain Desgranges l’a fait ! Il aura gardé sa place de leader tout au long du week-end, jusqu’à ce soir, où il remporte pour la deuxième fois de sa carrière le titre de champion d’Europe de difficulté ! Bravo Romain !

Chez les femmes, c’est finalement l’une des grandes favorites de cette compétition qui s’impose. La belge Anak Verhoeven se voit sacrée championne d’Europe de difficulté, au côté de Romain Desgranges.

1- Anak Verhoeven – Romain Desgranges
2- Mina Markovic – Adam Ondra
3- Jessica Pilz – Jakob Schubert

Dès demain, retrouvez un résumé complet de cette soirée sur PlanetGrimpe. À très vite !

Voir l'article 1 Reply

Catégories :

  • # Actualités PG
  • # Live
  • # Univers compétition

News des croix: grosses performances en bloc de la part d’Alex Puccio et Nalle Hukkataival !

01 Juil

Ils sont probablement les deux meilleurs bloqueurs outdoor du Monde ! Et cette semaine, Alex Puccio et Nalle Hukkataival nous ont fait rêver.

Tout d’abord, Alex Puccio semble ne faire qu’un avec le rocher ces derniers temps. L’américaine enchaîne les 8B bloc plus vite que son ombre ce mois-ci. En effet, elle vient de réaliser son troisième 8B du mois, avec « Evil Backwards ». Alors qu’elle se rendait à Lincoln Lake pour seulement repérer ce bloc, elle fera finalement la croix ce même jour.

Pour couronner la journée, Alex viendra également à bout – et en un éclair de « Honey Badger » 8A.

Venons en maintenant au maître en la matière, Nalle Hukkataival. Après avoir établi le premier 9A bloc de l’Histoire, le finlandais n’en finit pas d’ouvrir des lignes extrêmes. Depuis quelque temps, Nalle est dans l’un de ses endroits préférés sur Terre: Rocklands, en Afrique du Sud.

Et il se pourrait bien que le finlandais ait ouvert un 8C/8C+ des plus difficiles ! En effet, il découvre sur place une proue splendide, sur un magnifique rocher ocre. Et bonne nouvelle, les mouvements étaient extrêmes, comme il les aime !

« Il y a des escalades dont on se souvient toute notre vie, commente-t-il. Première ascension de « The Finnish Line », un joyau encore plus rare que les diamants, et un nouveau prétendant au concours des blocs les plus durs de Rocklands ! »

Et quand on sait que c’est lui-même qui a ouvert les quatre lignes les plus dures du site (quatre 8C bloc), on se dit que ce nouveau bloc doit vraiment, vraiment être difficile !

Voir l'article Leave a reply

Catégories :

  • # Actualités PG
  • # Univers Falaise
  • croix en falaise