Accueil > # Univers compétition > Gautier Supper, en quête d’alchimie…

Gautier Supper, en quête d’alchimie…

Aux yeux du public, Gautier Supper a explosé cette saison. Prenant deux victoires en Coupe du monde et une deuxième place au classement général, il a inscrit son nom aux côtés de ceux des plus grands spécialistes de la difficulté au monde. Voilà ce que la planète grimpe retiendra. Mais toi, Gautier, comment as-tu vécu cette remarquable saison 2015 ?

C’est inimaginable ce qu’il se passe dans la tête d’un athlète. Pour ceux qui ont vu Gautier s’avancer d’un pas déterminé vers le mur durant cette saison de Coupe du monde, vous vous l’êtes peut-être demandé : à quoi peut-il bien penser dans un moment d’une telle intensité ?


Vous aurez beau lui poser la question, vous n’obtiendrez pas de réponse évidente. Et pour cause : ce qu’il se passe dans sa tête à ce moment précis ne peut être résumé. C’est le nerf de la guerre. A ce moment là, à ce niveau là, sa confiance, son détachement, sa détermination sont les seules choses qui comptent sportivement. Ces sensations sont non seulement le moteur de sa réussite, mais elles sont aussi ce qui légitime – à ses yeux – tant d’années d’effort.


Le moteur de la réussite


On a évoqué des pistes. Ses résultats cette saison sont-ils le fruit d’une progression continue jusqu’à sa consécration en 2015 ? Ou bien le résultat de changements dans sa préparation ? Gautier Supper ne nie pas tout en bloc. Certes, il n’a cessé de progresser ces dernières années. Mais pour être honnête, ce n’est pas si simple. Gautier n’a pas connu une évolution linéaire jusqu’au plus haut niveau : avant 2015, sa meilleure saison en Coupe du monde, il la date à 2010. Il terminait 6e du général et montait sur son premier podium.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*