Le contenu

[MISE A JOUR] Un master international à Laval et une coupe du monde au Japon en même temps: à qui la faute?

Comme nous vous l’annoncions dans notre précédent article, nous avons découvert avec stupeur le nombre de grimpeurs présents sur le master international de Laval: 21 dont 12 hommes et 9 femmes. L’une des raisons principales de ce faible taux de participants est bien évidemment l’organisation d’une étape de coupe du monde au Japon au même moment et sur le même format (combiné) qu’à Laval. Si on ajoute à cela que la saison a été longue et que pas mal d’équipes ne font plus de déplacements (fatigue, budget, …), on se retrouve à Laval avec une compétition un peu laissée pour compte.

Avant de tirer à boulet rouge sur les éventuels responsables, nous voulions en savoir un peu plus sur cette affaire, c’est chose faite.

Tout d’abord, il faut savoir que l’année prochaine aura lieu le TQO (Tournoi de Qualification Olympique), et que c’est la ville de Laval qui a été retenue pour organiser cette compétition de grande ampleur.

Ce master international de ce week-end avait donc un double objectif: d’une part roder l’organisation pour l’année prochaine, et d’autre part permettre aux grimpeurs de découvrir les structures sur lesquelles ils s’affronteront pour tenter de décrocher un billet pour les JO 2024 à Paris.

Alors la question que tout le monde se pose, comment a-t-on pu en arriver à une telle aberration dans le calendrier de l’IFSC ? Comment peut-on programmer 2 compétitions internationales d’une telle importance en même temps ? Pour répondre à ces questions, nous nous sommes rapprochés de l’organisation locale à Laval et avons envoyé également des questions à l’IFSC.

MAJ – L’IFSC nous a finalement répondu et apporte de nouveaux éléments de réponses. 

Selon les informations que nous avons recueillie, le master de Laval était programmé depuis 2 ans déjà, et tout s’est joué il y a quelques mois quand l’IFSC annonce le report d’une coupe du monde au Japon prévue en mai initialement. Et devinez la nouvelle date? Le même week-end que le master international de Laval prévu il y a plus de 2 ans. D’après les infos que nous avons, l’IFSC n’aurait pas trouvé d’autres dates pour cette étape de coupe du monde.

Contacté, l’IFSC nous rappelle que le master de Laval n’est pas une compétition officielle IFSC, dès lors il n’est pas prioritaire sur le circuit de coupe du monde.

Une fois au courant de la situation, l’organisation de Laval a tenu à maintenir l’évènement coute que coute, et la raison est simple: comme nous l’avons dit un peu plus haut, Laval accueillera le TQO l’année prochaine, et l’organisation, qui est franchement d’un grand professionnalisme pour le coup, voulait absolument tester le format avant de se lancer dans le grand bain en 2023. Et pourquoi ne pas avoir changé de date? Tout simplement parce que la compétition se déroule à l’Espace Mayenne, une salle d’événementiel où les week-ends sont bookés depuis longtemps déjà, avec de nombreux spectacles et autres événements sportifs et culturels.

Nous tenions donc à apporter à l’organisation tout notre soutien car nous savons ce que représente la mise en place d’un tel événement, aussi bien en terme de temps que d’argent, alors bravo à vous de garder la tête haute. Et même si il ne s’agit pas d’un événement prioritaire pour l’IFSC, un peu de bon sens aurait été le bienvenu …

Publié le : 22 octobre 2022 par Charles Loury vues

# Actualités PG

master laval 2022