Le contenu

Test matos: Petzl – Casque Sirocco

SIROCCO!! Derrière ce nom au parfum presque sulfureux, se cache le dernier né des casques PETZL!! Ce casque méritait bien ce nom pour justifier sa couleur et sa conception qui font de lui un véritable ovni.

[highlight]165 grammes!!![/highlight] Voilà, tout est dit. PETZL a tout simplement commercialisé le casque le plus léger du marché.  Cette prouesse technologique est finalement logique. La « light attitude » envahissant tout notre matériel, les casques ne pouvaient pas être une exception.

Pour arriver à ses fins, PETZL a su innover et proposer un produit différent. Fini le casque classique muni d’une coque plastique, de polystyrène et d’un peu de mousse. Ici, et pour faire simple, on a l’impression que notre fabricant français ne nous a livré que le polystyrène.

En fait le SIROCCO est un monobloc de polypropylène expansé (EPP), cousin germain du polystyrène… La principale qualité de l’EPP est sa grande souplesse avant rupture et une capacité à absorber les chocs et à retrouver son aspect originel grâce à sa mémoire de forme. Ce matériau est principalement utilisé dans l’industrie, dans la fabrication de certains emballages nécessitant une bonne protection. Comme notre petite tête!!!

Cet EPP possède d’autres avantages comme d’être parfaitement étanche et stérilisable (pas mal pour la location ou les clubs…).

Une fois sur la tête, le résultat est bluffant et très intéressant. La motivation n’est pas simplement d’être le numéro 1 et de faire dans le sensationnel. La motivation est bien de proposer un produit à l’ergonomie améliorée. Ces « quelques grammes » me direz-vous, auront une vraie incidence, non pas dans le rayon d’un magasin de sport mais plutôt sur votre journée d’escalade ou d’alpinisme. On connait trop bien cette sensation après une journée passée dans un casque école qui pèse une tonne, cette petite envie d’un Doliprane…

IMG_0010Ces quelques grammes, PETZL est aussi allé les chercher dans le système de fixation. Fini le traditionnel  tour de tête en plastique, ici tout est en tissu. Alors certes, c’est agréable, mais cela demande un peu d’exercice pour être manipulé avec rapidité. De plus le réglage n’est pas aisé à mettre en place. Il faudra juste prendre un peu plus de temps par exemple après avoir enlevé son bonnet quand la température devient plus clémente en course pour le re-régler…

 

Autre point et même constat avec la boucle qui est munie d’un petit aimant pour permettre la fermeture à une main. Bon, ça marche, mais il faut de l’entrainement et enlever les mouffles!!

IMG_0007 IMG_0009

En plus d’être très léger, ce SIROCCO possède d’autres arguments:

– il est très bien ventilé.

– il possède un système de fixation intuitif pour une lampe frontale.

– il est fabriqué en France.

– son prix: 75€ (compter le double pour un VAPOR  de chez BLACK DIAMOND)

 IMG_0004

Bon, d’un point de vue très pragmatique, vous l’aurez compris ce casque est une vraie réussite technologique. Mais je ne peux faire abstraction de son design en franchissant cette ligne (interdite ?) de la subjectivité. Devant les ricanements quasi systématiques provoqués par le port de ce casque, nous étions obligés de soulever ce que nous pensons être un problème. A titre personnel, j’emmènerais volontiers ce casque en haut d’un sommet pour toutes les qualités que je viens d’énoncer et parce que je me serais levé à 3 heures du matin dans un refuge qui sent la chaussette et que mon style serait le dernier de mes problèmes. Mais en falaise…

Ce sujet fera d’ailleurs l’objet d’un article très prochainement.

Conclusion:
PETZL réussit à proposer un casque innovant, haut de gamme et polyvalent à un prix très attractif. Bravo. Il reste aux grimpeurs à assumer ou non son style unique.

Matériel fournit par notre partenaire Barrabes.fr, le magasin de montagne on-line leader en Europe pour le matériel d’alpinisme, escalade, ski, trekking et outdoor 

barrabes

 

Publié le : 10 mai 2014 par Vincent vues

# Actualités PG# Le Lab PGNews MatosTest matos