Le contenu

Pass sanitaire obligatoire dans les salles d’escalade au 21 juillet 2021

Le monde de l’escalade n’échappe pas aux nouvelles obligations liées au pass sanitaire, annoncées ce lundi 12 juillet par le Président de la République.

Ainsi, l’Union des Salles d’Escalade (UDSE) publiait dès le lendemain des nouvelles annonces un communiqué sur les conséquences à venir pour les salles d’escalade.

Le pass sanitaire devient obligatoire pour aller grimper

Le pass sanitaire (c’est-à-dire un test négatif ou une vaccination complète et active) sera obligatoire pour accéder à nos salles d’escalade dès le mercredi 21 juillet 2021, étant entendu que les salles d’escalade sont dans leur immense majorité des établissements recevant du public ayant déclaré des jauges de plus de 50 personnes. Pour les établissements déclarant moins de 50 personnes, la même mesure s’appliquera le 1er août 2021.

Les salariés, coachs et intervenants dans les salles d’escalade n’échappent pas à la règle

Pour les salariés, les extras, les coachs indépendants et tous les intervenants des salles d’escalade, le pass sanitaire sera obligatoire à partir du 15 septembre 2021. Rappelons qu’au 1er octobre 2021, les tests PCR deviendront payants, une contrainte supplémentaire pour tous ceux qui ne seront pas vaccinés.

Ce que l’UDSE demande

Suite aux annonces gouvernementales, voici ce que l’Union des Salles d’Escalade a demandé:

« 1/ La fin des mesures discriminatoires liée à la taille des établissements. Nos salles d’escalade sont grandes, aérées, et la distanciation est importante. Application du pass sanitaire pour tous le 1er août 2021 quelle que soit la taille et la jauge des établissements.

2/ Nous comprenons très bien que la date du 15 septembre 2021 doit permettre à tous nos salariés, intervenants,et travailleurs indépendants de nos salles d’escalade de se faire vacciner. Mais nous avons besoin de réponses claires sur ce qu’il sera possible de faire de ceux qui refusent la vaccination après la date du 15 septembre 2021.

3/ Afin de résoudre l’ubuesque problème des congés payés non soldés, nous demandons une nouvelle prise en charge par l’État de 10 jours de congés payés sur le modèle de celle déjà mise en place janvier février 2021.

4/ Nous demandons le maintien du dispositif de chômage partiel complet pour l’ensemble des salariés de notre secteur, afin de pouvoir faire face à la baisse de fréquentation que va entraîner le pass sanitaire obligatoire à partir du 21 juillet. Nos clients sont jeunes et dans leur immense majorité ils ne sont pas vaccinés, nos salles d’escalade vont fortement en pâtir. Pour compenser ces pertes notre seule ressource est de baisser notre masse salariale et donc de pouvoir faire bénéficier nos salariés du chômage partiel au moins jusqu’au 30 octobre 2021.

Les salles d’escalade représentées par l’Union Des Salles d’Escalade, syndicat majoritaire de la profession, participent activement à la lutte contre l’épidémie. Nous demandons au gouvernement de nous donner les moyens de faire face aux exigences qu’il nous impose. »

Dans les prochains jours, des réunions vont se tenir dans les ministères, l’UDSE sera représentée et nous partagera les réponses que doivent apporter le gouvernement.

Publié le : 15 juillet 2021 par Nicolas Mattuzzi vues

# Actualités PG

coronaviruscovid-19