Le contenu

Nouvelle performance pour Aidan Roberts !

Le grimpeur britannique Aidan Robert a conclu son trip en Suisse de la plus belle des manières, en libérant un vieux projet en départ assis, qu’il propose à 8C+ !

Après avoir flashé la version originale en 8B en mars dernier, Aidan Roberts réalise la première ascension du départ assis de « Vecchio Leone », dans le Tessin.

Le trip d’Aidan Roberts en Suisse cet automne fut incroyable, rempli de croix plus extrêmes les unes que les autres. Après avoir réalisé la première répétition de « Alphane » 9A à Chironico, puis enchaîné en un éclair « Child of Hell » 8C, le grimpeur britannique a quitté la Suisse en réalisant un nouvel exploit à Brione, libérant le départ assis de « Vecchio Leone », qu’il propose à 8C+. Ce nouveau départ ajoute quelques mouvements supplémentaires à la version originale, « sur de mauvais pieds, qui impliquent un gros gainage ».

De nombreux forts grimpeurs se sont déjà attaqués au départ assis de « Vecchio Leone », en vain. Parmi eux, le pionnier du bloc Bernd Zangerl, à l’origine de la version classique en 8B, déclare : « Je l’ai essayé il y a 15 ans. C’est génial qu’il ait été fait maintenant ». Shawn Raboutou lui-même a tenté de résoudre ce bloc aux côtés d’Aidan, sans succès.

Aidan Roberts a déclaré avoir enchaîné ce bloc dans un pur style physique. « À première vue, il semble qu’un jeté soit la solution la plus simple, mais la texture particulière du rocher et les prises arrondies rendent le ballant quasiment impossible à gainer ». Au lieu de cela, Aidan Roberts a trouvé, avec Shawn Raboutou, une solution qui combinait des mouvements complexes, sur de mauvais pieds, nécessitant une grande tension de tous les muscles du corps.

Après avoir consacré la majeure partie de son voyage en Suisse à des projets qu’il a décrits comme « conceptuels et très difficiles », Aidan a déclaré avoir « été inspiré par le potentiel qui existe encore et par tout ce qui reste à comprendre ». Il décrit son trip comme un séjour où « tirer des leçons de chaque expérience » et « apprécier le processus de travail » avait sa propre valeur, « indépendamment du résultat ».

De retour chez lui, Aidan Roberts pense déjà à son prochain voyage en Suisse, déclarant : « Il y a beaucoup de choses pour lesquelles revenir, beaucoup de blocs à travailler. Que la saison d’entraînement commence… Je reviendrai ».

Publié le : 15 novembre 2022 par Nicolas Mattuzzi vues

# Actualités PG# Univers Falaisecroix en falaise

Aidan Roberts