Le contenu

Katherine Choong débute son tour du monde en falaise…

Le projet en quelques mots

Je vous explique juste brièvement notre projet, histoire que vous sachiez de quoi il en retourne exactement. Jim (Zimmermann) et moi habitons dans un petit coin du Jura Suisse, à une heure et quelques de Berne. De mon côté, je suis le circuit des compétitions internationales depuis bientôt une dizaine d’années. Cela a souvent été difficile pour moi de jongler entre les études, les entraînements et de trouver le temps d’aller en falaise. C’est pourquoi on a mis nos études et job de côté pendant 7 mois afin de réaliser un rêve qui nous trotte dans la tête depuis un bout d’temps, partir voyager autours du monde afin de se consacrer à 100% à notre passion, la falaise. L’idée est avant tout de se faire plaisir en grimpant un maximum de voies dans des styles et des falaises très différentes et de ramener quelques croix au passage bien sûr 🙂

Concernant l’itinéraire, nous commençons tout d’abord par la Chine, avec une première étape à Yangshuo puis à Getu Valley. On m’a dit qu’à Getu il faisait super froid à cette période, donc si mes deux doudounes, polaires et collants ne suffisent pas, on bougera à quelques heures de là du côté de Kunming. Le voyage continue en Thaïlande, où nous visiterons les falaises de Chiang Mai et du nord-est principalement, avec un passage sur celles de Krabi.

La prochaine destination sera ensuite le Japon. Nous y allons surtout pour visiter Tokyo et la belle Kyoto, mais si la météo de février nous le permet, nous aimerions aussi grimper dans les alentours de Tokyo et sur la Côte de Jogasaki, située au bord de l’Océan Pacifique. Nous décollons ensuite pour les Etats-Unis, avec un premier arrêt sur la Côte ouest, où le parcours n’est pas encore exactement défini, puis un second du côté de Red River Gorge. Enfin, nous terminerons notre voyage fin juin par l’Afrique du Sud à Waterval Boven.

 

Premier arrêt : Yangshuo

Voilà bientôt trois semaines que nous sommes partis de notre petite Suisse pour la Chine. Yangshuo est une petite ville de la province de Guangxi, qui attire les curieux par la beauté de ses paysages composés de pics de calcaire et traversés par la rivière Li, entre laquelle s’est développée la ville.

La population, très sympathique en général, ne pipent pour la plupart pas un mot d’anglais ce qui rend la communication parfois scabreuse. Au pied des falaises, on retrouve par contre des grimpeurs de tous les pays, toujours motivés à faire connaissance et à nous parler de leur coin de pays. La communauté des grimpeurs est donc bien développée. Chaque matin, une dizaine de grimpeurs se retrouvent afin d’organiser leur journée ensemble, partager un taxi ou une petite place sur un scooter pour se rendre à la falaise.

La grande majorité des sites de grimpe sont atteignables à bicyclette. Mais rouler à vélo à Yangshuo, nécessite une petite adaptation de sa conduite… Une fois donc oublié toutes nos règles de la route et passé en mode Mariokart, on négocie une sorte de dürum chinois au coin d’une rue et sommes en route pour notre première journée de grimpe au secteur Moon Hill.

Arrivé au pied de cette arche en forme de demi-lune, le spectacle est à couper le souffle ! On y aperçoit les plaines et les terres cultivées où se dressent comme des tours, ces pics de calcaire formant au loin un magnifique dégradé bleuté. La brume continuelle qui enveloppe ces montagnes accentue encore la magie de l’endroit.

IMG_2467

Malheureusement, l’escalade y est désormais interdite et les deux premiers spits ont été retirés sur la plupart des voies. Quelques grimpeurs m’ont confié avoir été renvoyés par les autorités chinoises du site. Par chance, nous n’avons eu aucun problème à grimper ce jour là. Quoique il en soit, la grimpe y est belle ! Des stalactites, des trous mais aussi des parties plus techniques et moins déversantes sur les côtés de l’arche. De quoi se régaler pour notre première journée!

Le second site qui a retenu notre attention est White Mountain, la Mecque des voies dures de Yangshuo. En arrivant, c’est un dévers super impressionnant haut de 60m qui se dresse devant nous. J’ai beaucoup aimé ce secteur bien que les voies faciles sont souvent très polies, style patinoire. Ce qui peut rendre, expérience faite, un 7a sur plats fuyants un vrai combat !

Après avoir fait un 8a à vue (Gin & Tonic), je me lance dans Chinaclimb 8c, une voie dans mon style, avec un crux sur petites prises à arquer puis une fin sur colonnettes. Je fais tout les mouv’ mais l’enchaînement me paraît encore loin d’être gagné… Quelques jours plus tard, nous revenons à White Mountain et chaque mouvement de Chinaclimb semble un peu plus facile et l’enchaînement enfin possible.

Après être tombée deux fois au dernier mouvement dur, je sors finalement ma première 8c au 4ème essaie !  Quel plaisir de grimper cette belle voie et de retrouver de bonnes sensations !! Le sentiment d’avoir la capacité de résister et de pousser un max ses limites. Et en ayant un super feeling dans la tête aussi, ce que je n’avais plus ressenti de cette manière en compétition ces dernières années. Que du bonheur 🙂

Les semaines qui suivent, je fais encore Blue Magic / Tourniquet à White Mountain et Lightning à Lei Pi Shan, toutes deux 8b.

Jim quand à lui, perf’ aussi et sors trois 8a : Gin & Tonic et Korea N°1 à White Mountain. Single Life à Lei Pi Shan.

Entre temps, nous avons encore visité quelques jolis secteurs et repéré de belles lignes pour notre dernière semaine dans la région.

Pour le récit complet de nos aventures c’est par ici à http://katherinechoong.ch/?p=160

Encore un grand merci à mes partenaires Mammut, Scarpa et la Banque cantonale du Jura qui m’accordent leur confiance et leur soutien depuis de nombreuses années, ainsi que pour ce voyage !

Vous pourrez suivre les aventures de Katherine et de Jim sur PG, étape après étape, alors restez connectés!

Publié le : 13 décembre 2014 par Charles Loury vues

# Actualités PG

katherine choongtdm katherine choong