Le contenu

Entre deux Coupes du Monde de bloc, Jernej Kruder enchaîne « Water World » 9a !

Archive © Jure Vilcnik

Jernej Kruder est en forme en ce moment ! Le slovène nous prouve une fois de plus qu’il est certainement l’un des grimpeurs les plus complets du monde.

En effet, ila quelques semaines, il remportait la Coupe du Monde de bloc de Meiringen, la première victoire de sa carrière, après plus de onze saisons passées. Puis, il montait de nouveau sur le podium à Moscou, décrochant une belle médaille d’argent. À 27 ans, il n’avait jamais connu un pareil début de saison.

Interrogé sur sa façon de s’entraîner, le slovène répondait:

« Je n’ai pas de programme d’entraînement spécifique, je ne suis pas un régime alimentaire particulier. Je passe simplement du temps en falaise. Est-ce que ça fait de moi un grimpeur non-professionnel ? »

Et grimper en extérieur, Jernej Kruder adore ça. Il a déjà enchaîné de nombreuses voies dans le neuvième degré, il a été le premier répétiteur d’Es Pontas, la célèbre voie de deep-water de Chris Sharma, il compte quelques-unes des grandes voies les plus dures du monde à son actif et il est l’un des seuls grimpeurs capables d’enchaîner un 9a dans la journée puis un 8C bloc le lendemain.

Et cette année, entre les compétitions internationales de bloc, Jernej Kruder ne déroge pas à sa règle: corde, dégaines et chaussons dans le sac, direction la falaise.

Hier, à quelques heures seulement de prendre son vol pour la Coupe du Monde de Chongqing, en Chine, l’actuel numéro 1 mondial est parvenu à enchaîner son projet du moment.

À Osp, en Slovénie, il signe la troisième répétition de « Water World », un 9a de plus de 50 mètres très résistant, qui se termine sur de grosses stalactites. Il s’agit de la quatrième ascension de la voie, après Klemen Becan et Domen Skofic en 2014 et Sachi Amma en 2015.

Ça m’a fait une bonne coupure entre les Coupes du Monde de travailler cette voie. Je me suis surpris à l’enchaîner quelques heures seulement avant de partir pour la Chine. J’étais à l’aise dans ma grimpe, les mouvements ne m’ont pas paru très durs… Pour tout vous dire, je me suis échauffé dans « Leon », juste à côté, et ce 8b+ m’a plus fatigué !

Publié le : 02 mai 2018 par Nicolas Mattuzzi vues

# Actualités PG# Univers Falaisecroix en falaise

Jernej Kruder