Le contenu

Deux médailles françaises sur la Coupe d’Europe de Brixen

Mathieu Ternant et Agathe Calliet sont tous les deux montés sur le podium de la Coupe d’Europe de bloc à Brixen, en Italie.

En parallèle de la Coupe du Monde de Séoul se déroulait une Coupe d’Europe de bloc à Brixen, en Italie. Il s’agissait de la seconde étape de la saison, la première ayant eu lieu à Prague, la semaine dernière.

Pour l’occasion, près de 150 grimpeurs venants des quatre coins du continent s’étaient donné rendez-vous. Parmi eux, figuraient huit Français, et deux d’entre eux sont montés sur le podium.

Agathe Calliet en bronze !

Chez les femmes, Agathe Calliet s’est offert sa première médaille internationale senior. Pourtant notre jeune Française de 18 ans revient de loin. En qualification, elle décrochait la 17ème place, et se qualifiait tout juste pour les demi-finales. Même scénario en demi-finale : elle n’attrape pas la zone dans le premier bloc, ni dans le deuxième. Dans le troisième tracé, elle valide la zone mais ne monte pas au sommet. Mais dans le quatrième bloc, elle réussit le jeté à vue, ce qui lui permettra de se classer 7ème et de se qualifier ainsi de justesse pour les finales.

La finale sera un peu trop facile et cinq grimpeuses enchaîneront tous les blocs. Le podium s’est donc dessiné en fonction du nombre d’essais. En ayant enchaîné les 4 blocs en 9 essais, Agathe Calliet monte sur le podium et décroche une belle médaille de bronze. Avec un essai de moins, on retrouve la Tchèque Eliska Adamovska juste devant elle. C’est l’Autrichienne Sandra Lettner qui s’impose, avec deux essais de moins que notre Française.

Nos trois autres françaises, Lily Abriat, Selma Elhadj Mimoune et Lucile Saurel, prennent respectivement la 11ème, 13ème et 21ème place.

Les résultats des finales

+ Les résultats complets

Le commentaire d’Agathe, qui revient sur sa compétition

J’ai abordé cette compétition de façon plutôt détendue, comme sur la première étape, parce que pour moi ces Coupes d’Europe sont un peu des « bonus » et surtout de super moyens de prendre de l’expérience. J’étais quand même un peu stressée, parce que je savais que suite à mon résultat à Prague, je pouvais « faire quelque chose ».

Lors des qualifications, j’étais super confiante, je toppe le premier bloc à vue. Malheureusement, ma confiance dégringole un peu dans le deuxième bloc, un bloc un peu tricky, sur des volumes où je n’atteins même pas la zone. Je me rattrape comme je peux dans le reste du circuit et ouf… Ça passe. Ce circuit de qualif m’avait un peu refroidie mais bon, en demi, tout est remis à 0, et puisque j’étais dans le fond du classement, je n’avais rien à perdre.

Pendant l’échauffement, j’étais stressée et j’avais de mauvaises sensations… Je commence mon circuit de demi-finale et… Encore un bloc avec des volumes ! Je comprends la méthode trop tard. Le deuxième bloc est une fissure de pieds, je passe 4 minutes sur le tapis à ne pas trop comprendre la méthode… À ce moment, je me dis : « bon, tu as 0 zone, il va falloir se ressaisir ». J’arrive dans le troisième bloc, c’est une espèce de coordo suivie d’une dalle physique. Je réussis la coordo, mais je n’arrive pas à bien me placer, je zippe, je m’énerve, je me dis que je suis en train de passer à côté de ma demi-finale. Puis viens mon sauveur, le dernier bloc, tout ce que j’aime : des contre pointes, un peu physique mais pas trop, un joli mouv d’épaule… Je réussis à le flasher. J’étais contente de finir sur une bonne note. J’ai « sauvé l’honneur ». Je sors de l’iso, mon sort n’est plus entre mes mains désormais. Mais je ne me fais pas trop d’illusions… Au fur et à mesure que les autres filles passent, je retrouve un peu espoir et après 1h de stress, j’apprends que je passe en finale ! Je suis 7ème.

L’échauffement de la finale se passe super bien, je me sens forte, détendue et je suis super contente d’être là, je ne m’y attendais pas après ces deux tours ! En finale, je profite et je grimpe « normalement ». Les blocs sont faciles, il faut tout sortir, heureusement, je passe dans les premières donc je n’ai pas trop la pression. Je suis un peu déçue de l’ouverture parce que je me sentais prête à forcer. Je fais 4 blocs en 9 essais. Je sors de l’iso, toujours le même petit stress en regardant les filles passer, elles font presque tout à vue. Dans le dernier bloc, un espace de gros jeté, les filles mettent des runs, on compte les essais, et miracle ! Je monte sur la boîte.

Je suis un peu sous le choc… Mais super contente de faire ma première médaille internationale en senior ! J’ai tellement appris lors de ces deux derniers weeks-ends… J’ai sensiblement fait les mêmes places à chaque tour et au final je me retrouve avec deux jolies places : 4ème et 3ème. Je suis super contente de confirmer après l’étape de Prague. Ça n’était donc pas un « coup de chance » ! Peut-être que c’est grâce aux copains à Séoul qui m’ont beaucoup inspirée ! En tout cas, je rentre en France avec de beaux souvenirs, une ambiance incroyable en finale, surtout à Prague avec énormément de public et des blocs géniaux. J’ai hâte de refaire des compétitions comme ça dans le futur !

Une médaille d’argent pour Mathieu Ternant

Chez les hommes, notre Français Mathieu Ternant a bien failli monter sur la plus haute marche du podium. Si le premier lui résiste, il réalise ensuite un impressionnant flash des trois derniers blocs. À l’issue de son passage, il était en tête du classement provisoire.

Pourtant, la victoire semblait promise à l’Allemand Yannick Flohé, qui était le seul grimpeur à avoir réalisé les trois premiers blocs. S’il enchaînait le dernier passage, il décrochait l’or. Mais l’Allemand doit s’avouer vaincu et ne parvient pas à résoudre ce dernier passage dans le temps imparti.

Mathieu Ternant était donc toujours premier, avant le passage de Simon Lorenzi. Le Belge parvient à son tour à enchaîner le bloc à vue. Au final, lui et notre Français réalisent exactement le même score : 3 blocs en 3 essais et 4 zones en 5 essais. Ce sont donc les demi-finales qui départageront les deux grimpeurs, à l’avantage de Simon Lorenzi, qui avait réalisé 2 blocs et 4 zones contre 2 blocs et 3 zones pour Mathieu Ternant.

Il s’agit de la deuxième médaille continentale pour Mathieu Ternant, lui qui avait déjà décroché l’or l’an dernier lors de la Coupe d’Europe de Krakow, en Pologne.

Léo Avezou rentre dans le top 10 de cette Coupe d’Europe, en terminant 9ème de cette compétition. Enfin Arthur Ternant et Émilien Casado, nos deux autres grimpeurs français engagés, prennent respectivement la 14ème et 16ème place.

Les résultats des finales

+ Les résultats complets

Le commentaire de Mathieu Ternant sur cette performance

Après une 11ème place très décevante à Prague malgré une super forme, j’étais vraiment dégoûté. J’ai donc pris le temps de réfléchir à ce qu’il s’était passé à Prague : « comment ça se fait qu’un jour tout se passe bien, tu gagnes les qualifs… et lendemain tu te fais malmener sans savoir pourquoi ?! » Alors j’ai analysé ça, j’ai fait en sorte d’identifier ce qui n’avait pas fonctionné, pour rectifier le tir à la prochaine, qui avait lieu la semaine d’après en Italie.

Les qualifications n’étaient pas très dures, je me retrouve dans le haut du classement. Plutôt confiant et content d’avoir su mettre en place ce que je voulais. 

Le lendemain matin pour la demi-finale l’idée était de rester dans le même état d’esprit qu’en qualif et ne pas refaire la même erreur qu’à Prague. Je devais rester calme et surtout ne pas m’énerver. Je savais que j’étais en forme, j’avais le niveau de faire les blocs, alors tout allait bien se passer. Et en effet, ça se passe plutôt bien puisque je prends mon ticket pour la finale.

Encore une fois, pour ce dernier round en finale, l’objectif était de rester sur cette bonne lancée pour aller jouer la première place. Un tour pas très dur où je prends la tête du classement provisoire. En sortant je n’y croyais pas vraiment, mais quand j’ai vu l’Allemand Yannick Flohé échouer dans le dernier bloc, je commençais sérieusement à y croire. Je n’avais de toute façon plus les cartes en mains, alors je touchais du bois… Mais finalement, Simon Lorenzi flash le dernier bloc. On termine donc ex æquo sur ce round, départagé aux demis, et c’est le Belge qui gagne (bravo à lui) et moi je dois me contenter d’une médaille d’argent.

Alors évidemment, ma première réaction, c’est beaucoup de frustration et de déception… Mais aujourd’hui après une journée à relativiser, je me dis que j’ai fait une belle compétition. J’ai pris du plaisir à grimper, je sais rester calme et je gère beaucoup mieux la pression. Donc malgré tout beaucoup de positif, et je reste vraiment confiant pour l’avenir.

Enfin pour finir, super moment avec l’équipe de France dans une bonne ambiance. Merci ! »

Mathieu Ternant

Publié le : 10 mai 2022 par Nicolas Mattuzzi vues

# Actualités PG# Univers compétition

coupe d'Europe 2022