Le contenu

Boum ! Aleksandra Miroslaw explose le record du monde de vitesse en finale des Jeux Olympiques !

Elle était passée à un cheveu du record mondial de vitesse lors des qualifications des Jeux Olympiques mercredi. Un centième de seconde seulement la séparait du meilleur chrono féminin de tous les temps (6″96). Mais aujourd’hui, en finale, Aleksandra Miroslaw a réussi son pari: elle vient d’établir une nouvelle référence mondiale, avec un temps de 6″84 !

Le record du monde féminin battu en finale des Jeux Olympiques !

Quelle ouverture fracassante des finales féminines des Jeux Olympiques ! Le duel final pour la première place de l’épreuve de vitesse s’est conclu par un nouveau record du monde féminin. La polonaise Aleksandra Miroslaw se savait capable d’aller battre le précédent record, détenu par la russe Iuliia Kaplina. En qualification, elle prouvait au monde entier qu’elle en était capable, et bien qu’elle remportait l’épreuve de vitesse, elle terminait frustrée d’avoir fini à seulement un centième de seconde du meilleur temps mondial.

En finale aujourd’hui, elle faisait office de grande favorite de l’épreuve. La polonaise s’alignait au départ avec un double objectif en tête : elle voulait non seulement remporter cette première discipline de la journée, mais surtout battre le record de vitesse, devant les caméras du monde entier.

Dès son run de demi-finale, Aleksandra donne le ton: 7″03, à sept centièmes du record mondial. C’est alors le temps le plus rapide de la compétition. En finale, elle fait face à sa plus grande rivale, Anouck Jaubert, également spécialiste de la discipline. La polonaise est plus concentrée que jamais. On sent dans son regard toute sa détermination et sa volonté à aller chercher ce record du monde.

Le départ est donné, et Aleksandra part à une allure folle. Ses gestes sont millimétrés, très précis et extrêmement rythmés. Anouck ne fait pas le poids face à la polonaise, qui se jette alors sur le buzzer en 6″84. C’est le run féminin le plus rapide de tous les temps ! Aleksandra Miroslaw vient alors de signer un nouveau record olympique, un nouveau record mondial et s’adjuge de la plus belle des manières la première place du classement provisoire de ce combiné.

Explosion de joie pour Aleksandra Miroslaw qui bat le record du monde de vitesse.

Anouck Jaubert deuxième !

Difficile pour notre française de rivaliser face à la nouvelle détentrice du record du monde. Pourtant, Anouck Jaubert réalisait une belle entrée en matière. De tous les runs de quart de finale, elle signera le chrono le plus rapide: 7″40. Il s’agissait du meilleur temps de ce premier tour des finales.

Opposée à la japonaise Miho Nonaka en demi-finale, notre française savait que ce duel allait être serré. En effet, la japonaise a déjà réussi à monter sur le podium d’une Coupe du Monde de vitesse, alors que cette discipline n’est pas du tout sa favorite. Les deux grimpeuses s’élancent et sont au coude-à-coude sur toute la première moitié de la voie. Heureusement, dans la dernière partie, notre française accélère et parvient à remporter ce duel, avec deux dixièmes d’avance sur la japonaise.

En finale, face à Aleksandra Miroslaw, Anouck Jaubert prend tous les risques pour tenter de battre la polonaise. Mais ça ne suffira pas. Notre française décroche tout de même la deuxième place du classement.

Elle doit alors réussir à créer la sensation en bloc, comme elle l’avait fait lors des qualifications, pour tenter d’aller chercher une médaille olympique.

Malgré un bon début dans son run de finale, Anouck Jaubert n’a pas pu rivaliser face à la polonaise survoltée.

Janja Ganrbret, cinquième de cette épreuve

La slovène Janja Garnbret a plutôt bien commencé ces finales. Alors qu’elle zippait à deux reprises lors de ses deux runs de qualification mercredi, la numéro 1 mondial a réussi à mieux s’exprimer aujourd’hui. Bien que la vitesse reste de loin la discipline qu’elle maîtrise le moins, elle est parvenue à prendre la 5ème place du classement.

On retiendra notamment son duel contre l’américaine Brooke Raboutou. Toutes deux habituées à se confronter en bloc et en difficulté, les deux grimpeuses se faisaient face dans un duel de vitesse. Et le suspens était entier jusqu’au bout. En effet, Janja commet une erreur qui l’éloigne du mur lors du jeté à mi-voie. Brooke prend alors de l’avance, mais la slovène parvient à se rattraper, et frappe finalement le buzzer en 8″67, tandis que l’américaine signe un temps de 8″77.

Notons qu’en qualification, Janja Garnbret avait réussi à prendre la première place du classement général, alors qu’elle avait fini 14ème en vitesse. Sa cinquième place aujourd’hui dans cette même discipline lui confère donc une position plus confortable… Les épreuves de bloc et de difficulté vont être déterminantes.

Les résultats complets de l’épreuve de vitesse

Le classement général provisoire

Le programme de la journée (heures françaises)

Vendredi 6 août :

10h30 : Vitesse
11h30 : Bloc
14h10 : Difficulté

Cliquez sur l’image ci-dessous pour accéder au live

Publié le : 06 août 2021 par Nicolas Mattuzzi vues

# Actualités PG# Univers compétition

Tokyo 2021