Le contenu

Alex Honnold enchaîne l’une des grandes voies les plus difficiles d’Amérique !

Le célèbre grimpeur Américain a effectué la deuxième ascension de « Synthetic Happiness » une grande voie de neuf longueurs à Red Rock.

Alex Honnold vient de répéter l’une des grandes voies les plus difficiles d’Amérique avec « Synthetic Happiness », sur le Rainbow Wall à Red Rock.

« Synthetic Happiness » comporte une longueur en 8a+, deux 8a, trois 7c+ et quatre 7b. Cette grande voie en grès est très exigeante et technique, et demande une tenue de prise exceptionnelle. L’une des longueurs crux est composée de pas de bloc sur des arquées de quelques millimètres à peine.

C’est drôle parce que j’ai toujours pensé que ces réglettes de six millimètres que l’on voit sur les poutres ou dans les salles d’escalade étaient une sorte de blague, enfin je veux dire, à quoi bon se pendre dessus ? Quand tiendras-tu un jour une arquée aussi petite en falaise ? Puis, en essayant cette grande voie, j’ai compris pourquoi. En fait il existe bien des prises aussi minuscules en falaise. »

Alex Honnold

Honnold a enchaîné la voie après avoir passé quatre jours à la travailler, à régler les séquences les plus techniques et à caler les passages les plus durs. D’après lui, il s’agit sans aucun doute de l’une des grandes voies les plus difficiles d’Amérique.

C’est la deuxième grande voie qu’Alex Honnold réalise sur l’impressionnant Rainbow Wall cette année, après « What Dreams May Come » 8b, qu’il avait enchaînée avec Tommy Caldwell.

Publié le : 19 décembre 2021 par Nicolas Mattuzzi vues

# Actualités PG# Univers Falaisecroix en falaise

Alex Honnold