Le contenu

Adam Ondra enchaîne « Es Pontas », la voie de deep-water la plus célèbre du monde, à vue !

Adam Ondra a remporté des titres de champion du monde. Il a gagné des étapes de coupe du monde, en bloc et en difficulté. Il est devenu le premier grimpeur à enchaîner un 9c. Il a gravi le « Dawn Wall », la grande voie la plus dure du monde, en un temps record. En bloc, il est capable de venir à bout des problèmes les plus durs du monde.

Mais qui penserait qu’il enchaînerait à vue « Es Pontas », l’une des voies de deep-water les plus dures du monde ?

Car jamais encore il ne s’était essayé à cette discipline, consistant à grimper sans système de protection au-dessus de l’eau.

Et comme à son habitude, Adam Ondra a fait les choses en grand. Pour sa première en deep-water soloing, il s’est attaqué à la voie la plus célèbre en la matière: « Es Pontas », à Majorque.

Il avait fallu plus de trois ans à Chris Sharma pour dompter cette monstrueuse arche qui trône au-dessus de l’eau. Pourquoi ? Car le crux, qui se situe à près de onze mètres au-dessus des flots, est un monstrueux jeté de plus de deux mètres.

Mais Adam Ondra a fait fort: il est parvenu à shunter ce jeté, en utilisant une tout autre méthode !

Dans ma tête, avant même de m’élancer dans la voie, je savais que j’allais opter pour une tout autre méthode que ce gros jeté. En effet, une fois arrivé au crux, je me suis retourné et j’ai envoyé les jambes en premier, exactement comme le mouvement que je fais dans « Silence » à Flatanger. Je suis tellement habitué à faire ce genre de mouvement maintenant, que celui-ci m’a paru simplet dans « Es Pontas ». Tout en douceur, j’ai réussi à ramener petit à petit mes mains, le tour était joué.

Mais alors pourquoi ne pas avoir attendu un temps un peu plus chaud et estival pour se rendre à Majorque et tenter de faire cette croix ? Adam nous répond.

Ça faisait un petit moment que ce projet me trottait la tête. J’aime me lancer de nouveaux défis et m’essayer à de nouvelles pratiques. C’est ce qui fait la richesse de notre sport.

Pour moi, la température n’était pas un problème. Vous savez, quand vous avez passé des jours et des jours à Flatanger en Norvège, à vous baigner dans une eau gelée pendant vos journées de repos, vous devenez presque insensible au froid.

Tant et si bien qu’une fois arrivé au sommet, Adam Ondra a plongé… Dans une eau remplie de poissons…

Publié le : 01 avril 2018 par Nicolas Mattuzzi vues

# Actualités PG# Univers Falaisecroix en falaise

Adam Ondra