Le contenu

Open d’Annemasse, jour 1!

Une journée bon enfant.

C’est ce samedi matin à 7H30 que le 21e Open Escalade Grand Prix d’Annemasse a ouvert ses portes. Tous les bénévoles du Club Alpin Salève Annemasse étaient à l’appel pour accueillir les 114 concurrents et leurs familles. Si les inscriptions se sont étalées jusqu’à 11 heures, les premiers grimpeurs se sont, eux, précipités sur les Blocs et Difficultés sans attendre les retardataires.

Une compétition d’escalade est toujours un moment très attendu. Attendu par les organisateurs qui voient enfin leurs efforts récompensés enfin après une longue semaine de préparation. Attendu par les concurrents qui découvrent enfin les embûches qu’ils auront à passer. Sur l’Open Escalade Grand Prix d’Annemasse la pression aujourd’hui était à peine palpable. Les Qualifications se jouent sur la journée entière : 26 Blocs pour les Benjamins, Cadets, Juniors, Séniors et Vétérans tandis que les Microbes, Poussins et Minimes rivalisent de prouesses sur cinq Difficultés (i.e. sur cinq voies dessinés sur le mur d’escalade).

26 Blocs c’est beaucoup. Il faut donc gérer son temps, gérer ses efforts. Ne pas se cramer physiquement, mais aussi mentalement…  Bien étudier les prises, les pas, s’imprégner de la philosophie des ouvreurs pour biffer son Bloc et passer au suivant. Cela passe parfois au premier essai, mais le plus souvent il faut remettre le couvert. Arriver à venir à bout d’un pas peu intuitif. Les minutes s’égrainent, l’acide lactique s’installe. Où se trouve le juste équilibre ?

Les Difficultés, elles, s’enchaînent avec plus ou moins de réussite. Sur le mur de 13 mètres de haut interdit de chuter avant la fin. Rassurez-vous tous les jeunes grimpeurs sont assurés au bout d’une corde. Interdit, car toute chute est éliminatoire. Il n’y a droit qu’à un seul essai par voie. Avant de s’élancer, il faut donc bien lire sa voie, prise par prise, bien s’imprégner des mouvements pour retarder la chute le plus tard possible et marquer le maximum de points.

Dans le gymnase tout le monde est mélangé, tout le monde se parle, tout le monde échange, regarde, essaye encore et encore. Tout le monde se connaît… et tout le monde sait que demain, pour les Finales ce ne sera pas la même allégresse. Le niveau va monter d’un cran et celui qui était hier camarade de blocs va devenir à concurrent sérieux à battre. L’Escalade reste un sport de loisir, d’échange et de nature. Mais dans cette définition il y a le mot ‘sport’. Autant dire que nos grimpeurs, s’ils ne jouent jamais le chrono sur les falaises, feront tout demain pour se démarquer !

17 heures. Les Qualifications sont maintenant officiellement terminées. Les résultats sont attendus avec impatience par les concurrents qui aspirent à rentrer chez eux ou à l’hôtel et bien se reposer pour être frais et dispos avant  attaquer les finales de dimanche. Et pendant que les uns dorment, les ouvreurs reprennent, eux, du service et modifient complètement Difficultés et Blocs. Demain sera un autre jour…

Les résultats sont consultables en ligne sur notre site Internet : http://openescalade.clubalpinannemasse.fr

 Rencontre avec les concurrents 

Manon Scotto, 15 ans, Club Chamonix, Cadette : « Une superbe journée. Je n’ai pas fait tous les blocs, mais là je pars, car je suis déjà qualifiée pour demain donc je me ménage pour la suite. Il y a certains blocs que je suis sûre de ne pas passer. Donc je me réserve, car mon objectif est la victoire. Je connais 3-4 de mes concurrentes et je pense que j’ai mes chances de monter sur la plus haute marche du podium ».

Pablo, 8 ans, Club Chamonix, Microbe : « Je suis dossart 007, le James Bond de l’escalade ! Je suis 2e en ce moment. J’ai zappé la Voie jaune mais je vais gagner demain… »

Thibault, Club Alpin Annemasse, Cadet : «  J’ai fait dix blocs pour l’instant. Il m’en reste encore 16. Pas de pression pour les terminer. Je fais de belles pauses pendant lesquelles je regarde les autres. J’essaye de comprendre leur méthode, mais j’ai mes propres méthodes et ça me va. La concurrence est élevée, car il y en a beaucoup qui sont en équipe de France. Donc je me fais plaisir et on verra ce soir pour les résultats. »

Maeva, Chambéry Escalade. « Tout se passe bien aujourd’hui. Il y a une bonne ambiance. Je n’ai pas réussi tous les blocs, je dois encore en travailler même si je sais que je suis déjà qualifiée. Demain pour le podium ce sera difficile, la concurrence est élevée, mais cela reste bonne enfant. Nous nous connaissons toutes et nous n’hésitons pas à échanger, à donner nos avis. C’est vraiment bien surtout que l’ambiance ici est géniale avec la slackline pour nous changer les idées. C’est ma 4e participation, et je reviendrai…»

François, Bénévole, Juge de Blocs, CAF Salève Annemasse : « Je suis juge de bloc. Je contrôle que les concurrents valident bien leur bloc : du départ à l’arrivée. Il y a environ 70 concurrents qui passent devant mes yeux. Je suis sur le Bloc 15, à peine la moitié des concurrents l’ont réussi. Je ne les aide pas, car je n’ai pas le droit et en plus je ne suis pas grimpeur. Mais ils sont assez forts pour trouver eux-mêmes les solutions à leur problème. »

Nicolas, ROC Evasion, Junior : « C’est ma 3e participation. Il y a de beaux blocs, je me fais bien plaisir. Pour l’instant j’ai adoré le jeté sur le rouge. Je n’ai pas compté le nombre de Blocs réussis. Cela doit passer pour la finale. Il faut se retenir pour ne pas enchainer les Blocs, donc se forcer à se reposer et surtout garder de la peau sur les doigts !  Je ne me suis pas spécialement préparé pour cet Open, car je reviens d’un stage à Fontainebleau. Je suis là pour m’amuser et je donne mon maximum… »

Baptiste, CAF Aravis, Sénior : « C’est mon 1er Open. Je ne fais pas de compétition, mais j’accompagne un jeune de notre club. Donc j’en profite pour grimper aussi . J’ai déjà 21 Blocs et je ne suis pas loin de finir. Certains blocs sont bien traumatisants. Sur la journée je me repose beaucoup. Je fais 3-4 essais et après je prends 30 minutes de pause. Pendant ce temps je regarde les autres concurrents, je discute avec les autres, nous échangeons nos méthodes. Pour l’instant je ne pense pas être qualifié pour les Finales, car il y a de sacrés mutants. D’habitude je fais surtout de la falaise et un peu de bloc pour la gestuel. J’aime bien les deux Blocs Jaunes avec le jeté. C’est dynamique. Je déteste le Bloc Violet qui est traumatisant pour les doigts. »

Alice, 8 ans, CAF de Faverge, Microbe : « J’ai loupé trois voies sur les cinq. Sur la 2e je suis restée coincée. C’est assez difficile. À certains endroits il faut faire des sauts et je ne suis pas très forte pour sauter. Je suis qualifiée pour demain. J’espère que je vais faire un podium, mais je suis un peu fatiguée, car ce matin je me suis réveillée à 6 heures. Je m’entraine une fois par semaine. J’adore les courses de vitesse, on en fait quelques fois avec ma prof. »

Evan, 9 ans, CAF Pays de Gex, Poussin : « J’ai presque réussi la 1ère, presque réussi la 2e.  Presque cela veut dire que je tombe après la moitié. Je viens à l’Open pour m’amuser. Le plus dur c’est que je tremble et cela m’embête. Je ne sais pas pourquoi. Du coup je chute. Quand je tombe, je suis triste, mais aussi content car j’adore chuter. Demain je suis encore là. Je vais pouvoir profiter de la tyrolienne pour encore plus de sensations !»

Alexis, CAF La Roche Bonneville, Sénior : “ Tout se passé bien. Il reste trois heures et les trois blocs les plus durs. J’ai tout passé pour l’instant. Il ne me reste plus beaucoup de doigts ! Pour l’instant je pense être dans le bas de tableau. Si j’en réussi encore un j’ai une chance d’accéder aux Finales. Je fais trés rarement de la Compétition et en plus je ne suis pas trés fort en Bloc et il y a des cadors ici. C’est tout de même ludique et intéressant. J’ai adore le Bloc rouge avec le jeté. J’ai dû m’y reprendre à deux fois mais je l’ai passé !»

Publié le : 02 novembre 2013 par Charles Loury vues

# Actualités PG

open annemasse 2013