Le contenu

Un highball monstrueux pour Clément Lechaptois et Dave Graham !

Clément Lechaptois et Dave Graham ont signé une double ascension d’un monstrueux highball dans le Val Bavona en Suisse.

Ouvert au printemps 2020 par Shawn Raboutou « Roadkill » est un bloc qui porte bien son nom. Il est caractérisé par un jeté à un bras comme on a l’habitude d’en retrouver en salle, suivi d’une section très physique avant une dalle technique, qui sort à près d’une vingtaine de mètres au-dessus du sol. Le tout pour une cotation extrême de 8C bloc !

S’encourageant mutuellement, l’Américain Dave Graham et le Français Clément Lechaptois ont réussi à signer la quatrième et cinquième ascension, après Jimmy Webb, qui avait été le premier répétiteur en avril 2020, et Kim Marschner, en mars 2021.

Voici le commentaire détaillé de Dave Graham :

J’ai réussi à lutter contre les températures glaciales et à faire l’ascension de ce chef-d’œuvre de Shawn Raboutou. Après deux ans passés à faire de la voie, cela a été un énorme défi de s’adapter à nouveau à l’escalade sur granite, en particulier aux highballs comme celui-ci. Après cinq séances de travail, j’étais confiant sur le fait de réussir le crux en bas : deux mouvements très aléatoires, basés sur un coincement genou suivis d’un jeté tout aussi aléatoire. J’avais déjà répété la section au-dessus de nombreuses fois, mais je me sentais extrêmement inquiet à propos du rétablissement technique à environ 8 mètres de haut, suivis des 10 derniers mètres en dalle, qui n’est pas particulièrement difficile, mais qui consiste à faire confiance à ses pieds et à grimper en toute confiance dans une véritable zone où la chute n’est pas permise.

Le bloc est donc passé d’un défi physique à un défi mental, je me sentais très nerveux à l’idée de zipper. J’étais incertain à propos des conditions très sèches et des 1°C à peine, mais j’ai été rassuré quand mon pote Clem Lechaptois m’a rejoint avec des pads et plein de bonnes ondes positives. Nous avons commencé à mettre des essais ensemble depuis le bas. J’ai eu du mal dans le crux, m’approchant de plus en plus à chaque tentative mais détruisant aussi ma genouillère et mes abdos. Et avec la tempête de neige qui s’annonçait, j’ai ressenti un mélange de pression et d’appréhension. À la tombée de la nuit, au milieu d’une flopée d’essais ratés, je me suis ressaisi et, en un clin d’œil, j’ai tenu le ballant, j’ai remis de la magnésie et j’ai continué à grimper.

Presque naturellement, ma concentration s’est peu à peu accentuée et mes peurs ont disparu. J’ai respiré dans la dalle et je me suis tenu au sommet, soulagé et profondément satisfait.

Quelques instants plus tard, Clem a réussi le jeté et j’étais encore plus effrayé pendant que je le parais, surtout qu’il a atteint le sommet à la frontale, alors que la nuit tombait. »

Le crux du milieu en images, avec Clément Lechaptois à la démo :

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Clément Lechaptois (@clem_lechap)

Publié le : 21 décembre 2021 par Nicolas Mattuzzi vues

# Actualités PG# Univers Falaise

clement lechaptoisdave graham