Le contenu

Quatre nouveaux projets pour Seb Bouin, en quête de 9c et 9c+ !

Seb Bouin travaille avec acharnement ses projets en falaise, comme ici dans "Insouciance", une voie qu'il estime à 9c/9c+ © Sam Bié

Depuis plusieurs années maintenant, Seb Bouin tente de repousser les limites de l’escalade. Avec plus de 66 voies dans le neuvième degré, dont deux 9b et trois 9b/+, le falaisiste français, qui détient l’un des plus beaux carnets de croix du monde, a décidé de se lancer dans des projets encore plus ambitieux.

« En route vers les 9c »

En effet, il a récemment déclaré se mettre « en route vers les 9c ». Il s’explique:

Lors de ces 12 derniers mois, je me suis concentré sur des projets extrêmes. J’étais à la recherche des prochaines difficultés, des prochaines étapes, des prochaines « King Lines ». J’ai essayé beaucoup de projets, et j’ai équipé pas mal de voies aussi. Ce n’est pas toujours facile de trouver la bonne combinaison entre la difficulté, la beauté, le style de grimpe, l’esthétique des mouvements…

J’ai bossé assez fort dans différents projets. Ces 12 mois étaient assez durs, car la réussite n’était pas présente. Mais c’est somme toute assez normal lorsque l’on se projette au-dessus de notre niveau.

Cependant, j’ai enfin trouvé mes 4 prochains challenges:
4 voies qui m’inspirent.
4 projets qui représentent les prochaines difficultés.
4 lignes magnifiques et locales. »

« Bibliographie » 9c, dans le viseur de Seb Bouin

Parmi ces gros projets, « Bibliographie », le deuxième 9c de l’Histoire, libéré par Alex Megos. Alors que Stefano Ghisolfi est actuellement à Céüse pour travailler cette voie, Seb Bouin a lui aussi mis des essais dans cette ligne, devenue emblématique. Plutôt adepte des voies physiques et puissantes, le français reconnaît que « Bibliographie » n’est pas dans son style de prédilection:

« Bibliographie », et plus généralement Céüse, ne représente pas mon style de grimpe. Ces petites prises à doigts ne sont pas miennes. Mais lorsque j’ai vu Alex Megos essayer, puis enchaîner « Bibliographie », cela m’a grandement inspiré. »

D’abord craintif de ne pas réussir à exprimer sa grimpe dans cette voie, Seb Bouin a finalement réussi à enchaîner tous les mouvements assez rapidement:

J’étais un peu effrayé de trouver cette voie mille fois trop dure pour moi, et de ne pas bouger du tout. Mais j’ai été assez surpris de faire quelques mouvs. Alors j’ai décidé de faire d’autres montées pour caler les méthodes. Finalement, tous les mouvements ont été faits. La prochaine étape sera donc d’enchaîner les sections. »

Un projet en 9c+ dans le sud de la France ?

Mais le français a également d’autres projets, dont le niveau flirte avec l’irréel. C’est le cas de « Insouciance », une voie située sur la falaise de Russan, au nord de Nîmes, qu’il a lui-même équipée il y a deux ans. Elle débute dans « Les yeux plus gros que l’antre », un 9a+/b ultra physique que Seb avait enchaîné en avril 2018. Mais à la fin, elle bifurque sur la gauche. Ainsi, après une première partie de 50 mètres valant déjà 8c+, il faut réussir à enchaîner deux pas de bloc en 8B qui se suivent dans les derniers mètres de la voie.

C’est vraiment classe et dur. »

Encore à l’état de projet, Seb Bouin estime que cette voie pourrait devenir l’une des plus dures de toute la planète. En effet, il parle de 9c, voire même de 9c+.

C’est un projet à long terme pour moi, et l’estimation de la cotation est vraiment hypothétique. Cela peut fluctuer selon comment avance mon travail dans la voie (méthodes…). »

Enfin, Seb Bouin, qui a l’habitude de se lancer des projets fous nous partage la clé de son bonheur:

Si quelque chose t’inspire et te fait rêver assez fort, alors le temps et l’investissement n’ont plus d’importance. Peu importe les jours, les semaines, les mois, ou les années. Le seul fait d’essayer quelque chose qui te paraît impossible te rendra heureux. »

Publié le : 17 juin 2021 par Nicolas Mattuzzi vues

# Actualités PG# Univers Falaise

seb bouin