Le contenu

Nao Monchois enchaîne son second 9a avec « Porn*graphie » à Céüse !

Nao Monchois vient de d'ajouter un nouveau 9a à son carnet de croix.

Nao Monchois vient de clipper le relais de « Porn*graphie », 9a à Céüse. Il s’agit de la troisième ascension de cette voie, après Alex Megos et Hugo Parmentier.

L’été dernier, Alex Megos libérait « Porn*graphie », 9a à Céüse. Située juste à côté de la célèbre « Bibliographie », deuxième 9c de l’Histoire de l’escalade, cette voie détient les mêmes traits de caractère que sa voisine de droite: intense, résistante et très à doigts.

En octobre, Hugo Parmentier réalisait la première répétition de cette voie, après avoir commencé à la travailler durant l’été. C’est maintenant au tour de Nao Monchois d’en venir à bout, qui devient ainsi le deuxième grimpeur de la Team PG à atteindre le sommet de cette ligne. Il s’agit de sa deuxième voie dans le neuvième degré après « Le Cadre », un autre 9a de Céüse, qu’il enchaînait il y a tout juste un an.

Nao revient en exclusivité pour nous sur cette performance:

Cette voie n’a pas spécialement d’ampleur vue de loin, mais quand on s’en rapproche, la ligne est hyper logique avec ses deux gros trous finaux. C’est une voie ludique, plaisante à grimper, avec de la résistance sur des prises incroyables. Elle se décompose en deux sections. Une première partie bien intense, à doigts, suivie d’une mauvaise décontraction avec deux prises moyennes et un genou. Et enfin, une dernière envolée très résistante avec un petit pas final qui peut vite devenir psychologique.

Depuis quelques années, je m’investis à 1000% dans la compétition, mais j’ai un lien unique avec la falaise, j’adore ça. J’ai donc l’habitude d’y aller après les échéances ou des moments où j’ai besoin de souffler, pour joindre l’utile à l’agréable. Céüse est d’autant plus un lieu unique de par les moments que j’y ai vécu.

Les trois premiers jours dans la voie étaient juste après un gros cycle d’entraînement. Je n’étais donc pas dans les meilleures dispositions. Fatigué et un peu blessé au doigt, je n’avais aucune chance de la faire à ce moment-là. Après le sélectif à Troyes le week-end dernier suivi d’une semaine de partiels, j’avais trop envie d’y retourner ce week-end dans un esprit de concrétisation. Tu sais que tu es en forme et que t’en es capable, ça dépend que de toi! C’est ce que j’adore dans le travail de voies dures, ce petit challenge avec toi-même. Nous étions une dizaine de copains dans la voie et il y avait donc une superbe énergie, où tout le monde assurait, partageait ses méthodes… Et avec un peu de chance, ça l’a fait.

Pour avoir un aperçu de la voie, regardez la vidéo du poto Hugo Parmentier, en bas de cet article !

Un grand merci à mes partenaires Lasportiva, Beal, la Fondation INP, le Festival Grandes Heures nature et Myléore. »

  • Les images d’Hugo Parmentier au travail dans la voie, lors de son dernier essai infructueux, juste avant son run d’enchaînement:

Publié le : 03 juin 2021 par Nicolas Mattuzzi vues

# Actualités PG# Univers Falaisecroix en falaise

Nao Monchois