Le contenu

Mondiaux 2021 : Tomoa Narasaki et Chaehyun Seo en tête des qualifications de la difficulté !

© Vladek Zumr

À Moscou, les jours s’enchaînent… Mais ne se ressemblent pas ! Après les épreuves de vitesse, d’handi-escalade et de bloc, les Championnats du Monde se poursuivent de plus belle et c’est maintenant à la difficulté de faire son entrée. Aujourd’hui se tenaient les qualifications femmes et hommes de la discipline. Voici les résultats !

Vice-champion du monde de bloc un jour, premier des qualifications en difficulté le lendemain !

Chez les hommes, c’est la surprise. Enfin non. Le nom du grimpeur qui domine les qualifications ne vous est pas inconnu. Hier, il décrochait le titre de vice-champion du Monde en bloc. Une courte nuit de repos plus tard, le voici en tête du classement en difficulté. Vous l’aurez compris, il s’agit de Tomoa Narasaki. Dans la première voie, il atteint l’avant-dernier mouvement. Dans la deuxième voie, il sera le grimpeur à monter le plus haut, sans toutefois parvenir à clipper le relais. Personne ne fera mieux que lui. Pourtant, de nombreux spécialistes de la discipline sont présents à Moscou, à l’image de Jakob Schubert (4ème), Sascha Lehmann (7ème), Domen Skofic (16ème) ou encore Stefano Ghisolfi, vainqueur de la dernière Coupe du Monde, qui ne prend aujourd’hui que la 19ème place du classement, chutant dans un crux au milieu de la voie 2.

© IFSC

Si Tomoa Narasaki, médaillé d’argent en bloc hier soir décroche la première place du classement, c’est à un autre bloqueur à qui l’on doit le seul et unique top de ces qualifications. Son nom ne vous est pas inconnu non plus, puisqu’il s’agit de Kokoro Fujii, qui n’est autre que le nouveau Champion du Monde de bloc ! Hier, le japonais pulvérisait la finale en étant le seul compétiteur à réaliser les quatre blocs. Aujourd’hui, encore galvanisé par son titre, il est le seul grimpeur parmi la centaine de compétiteurs présents au départ de ces qualifications à enchaîner une voie. Il valide ainsi la voie 1, avant de tomber à une dizaine de mouvements du relais dans la voie 2, de quoi prendre la 3ème place du classement, juste derrière le grimpeur anglais Hamish McArthur, qui terminait 7ème en bloc hier.

Un double top pour Chaehyun Seo

Chez les femmes, en l’absence de Janja Garnret, la coréenne Chaehyun Seo semble avoir le champ libre devant elle. La jeune grimpeuse de 17 ans s’empare de la première place des qualifications de la plus belle des manières : elle enchaîne coup sur coup la voie 1, puis la voie 2, avec une facilité déconcertante. Elle sera la seule grimpeuse de la journée à atteindre le relais des deux voies, prenant ainsi incontestablement la tête du classement.

Derrière elle, on retrouve celle qui sera probablement sa plus grande rivale de la compétition, l’américaine Natalia Grossman. Fraîchement médaillée d’or en bloc, la jeune américaine rêve de réaliser le doublé à Moscou et de décrocher le titre de Championne du Monde en difficulté également. Elle sera la seule avec Chaehyun Seo à clipper le relais de la voie 1, mais tombera juste sous le bac final de la voie 2. Belle performance également de l’italienne Laura Rogora (3ème), qui sera à surveiller de près, tout comme les slovènes Lucka Rakovec (4ème) et Vita Lukan (6ème). L’américain Brooke Raboutou est dans la course également et se classe 5ème.

Une seule française en demi-finale…

Parmi nos quatre français s’alignant au départ de cette Coupe du Monde, seule une française a réussi à se faire une place dans le top 26 des qualifications. Salomé Romain prend la 15ème place, chutant au sommet de ses deux voies. Elle sera la seule représentante tricolore en demi-finale demain. Déception pour Nolwenn Arc, qui semblait bien partie pour faire partie des demi-finalistes. Elle chute au même endroit que Salomé Romain dans la première voie, mais tombe dès le début de la voie dans le deuxième tracé, ce qui la relègue en 32ème position.

Chez les hommes, Paul Jenft passe à seulement deux places de la demi-finale. Comme Nolwenn, il réalise une très belle performance dans la voie 1, faisant partie du top 15. Mais lui aussi se fait avoir dès le départ dans la voie 2, et termine cette compétition à la 28ème place. Enfin, Micka Mawem, venu officialiser son aventure dans le combiné bloc/difficulté prévu aux Jeux Olympiques de Paris en 2024, termine 38ème de ces Championnats du Monde de difficulté. Notons que c’est la première fois de toute l’Histoire des Championnats du Monde d’escalade qu’il n’y aura aucun athlète masculin tricolore en demi-finale.

Les résultats complets hommes :

Les résultats complets femmes :


La suite du programme

Mardi 21 septembre :

9h00 – 13h30 : Demi-finale difficulté hommes et femmes
19h00 – 20h00 : Finale difficulté hommes
20h00 – 21h00 : Finale difficulté femmes

Publié le : 20 septembre 2021 par Nicolas Mattuzzi vues

# Actualités PG# Univers compétition

Championnats du Monde 2021Moscou 2021