Le contenu

Mathilde Becerra: comment ruiner une saison entière…

« Il s’est passé beaucoup de choses depuis les Championnats de France il y a un mois. Après mon échec et ma 9ème place plus que décevante, il m’a fallu un peu de temps pour retrouver la motivation. J’ai finalement réussi à me remobiliser en pensant aux prochaines Coupes du Monde, qui représentaient mon réel objectif et pour lesquelles je m’étais entraînée si dur cette année.

Je comptais donc m’appuyer sur le critère du “mérite” qui accorde une place en fonction de l’état de forme de l’athlète, de sa motivation, et s’il représente un bon choix sur le moyen ou long terme. Ce critère est bien écrit noir sur blanc sur le document officiel des critères de sélection 2013.
Etant donné mes résultats l’an passé [demi-finale à toutes les étapes, 10ème à Atlanta à un demi mouvement de la finale], et ma nette progression cette année, je pensais correspondre tout à fait à ce critère.  » Le coup de gueule complet sur le blog de Mathilde

Hélas, Mathilde n’aura pas gain de cause et ne sera pas retenue en équipe de France réserve, malgré les 14 places disponibles pour la coupe du monde de Briançon…  Ces critères sont ultra rigides, ne laissent pas de place à l’erreur et surtout ne permettent pas aux grimpeurs en devenir de prendre de l’expérience sur les gros événements, pour preuve ici avec Mathilde.

Mais c’est encore plus flagrant chez les jeunes, où, si on décortique les critères de sélections cette année, on constate que seule une petite élite de grimpeur pourra participer aux grands événements internationaux espoirs. Nous trouvons d’ailleurs choquant de voir sur ces critères que le nombre de place disponible va 0 à 4 par catégorie! Ce qui signifie concrètement que la France, par un concours de circonstance, peut se retrouver à n’emmener aucun grimpeur aux championnats du monde espoirs par exemple… Comment motiver des jeunes grimpeurs à s’entraîner dur avec des critères aussi restrictifs? Comment expliquer à un jeune que, bien qu’il soit le meilleur français dans sa catégorie, il est possible qu’il ne participe pas au championnat du monde pour représenter la France? L’objectif n’est-il pas de former nos jeunes talents, et de leur faire prendre toute l’expérience dont ils ont besoin…? 

Selon nous, à l’instar de certaines nations, les quotas devraient être rempli sur chaque compétition, mais ce n’est visiblement pas du goût de tout le monde. Et ne nous parlez pas de problèmes financiers, car quand on voit que sur les championnats du monde à Bercy, les quotas n’étaient pas remplis alors qu’on jouait à domicile… 

 

 

Publié le : 30 juin 2013 par Charles Loury vues

# Actualités PG