Le contenu

Masques sportifs: lancement de protocoles expérimentaux dans des salles volontaires

L’Union des Salles d’Escalade rencontre aujourd’hui le ministère des Sports concernant la situation de nos salles d’escalade. Des protocoles expérimentaux devraient être lancés d’ici peu en partenariat avec des salles volontaires, pour juger notamment de l’impact des masques sportifs.

Roxana Maracineanu, ministre déléguée aux Sports, présentait le 13 février le cahier des charges mis au point par l’Agence Française de Normalisation (AFNOR), détaillant les critères à respecter pour la fabrication de masques sportifs. Ces masques, potentiellement obligatoires, devraient permettre une reprise accélérée des activités physiques en intérieur.


Lire aussi | Des masques de sport obligatoires pour que les salles d’escalade réouvrent ?


L’UDSE est reçue ce jour par le ministère des Sports afin d’avoir une vision sur une possible réouverture des établissements d’escalade. Les espoirs reposent notamment sur les masques sportifs. Syndicats et ministères doivent lancer des « protocoles expérimentaux » avec des salles volontaires, afin d’obtenir des indicateurs sur la diffusion du virus, mais également d’identifier si le masque protège correctement et s’il est accepté par les pratiquants.

« Il est évident, pour nous tous, que nous souhaitons accueillir nos clients le plus vite possible, même avec masque, mais dans le même temps continuer de bénéficier des aides et du chômage partiel, étant entendu qu’une reprise au printemps ne se fera pas dans les meilleures conditions. » déclarait hier l’Union des Salles d’Escalade (UDSE).

Snap Climbing, prêt à produire des masques de sport répondant aux critères de l’AFNOR

Si Décathlon et Salomon travaillent depuis quelque temps déjà sur les masques de sport, on apprend que la marque Snap Climbing est également capable de produire et de commercialiser des masques répondant aux exigences du cahier des charges de l’AFNOR.

Née dans les années 90 à Chamonix, Snap est une marque française iconique, connue dans le monde de la grimpe pour sa vision innovante des produits d’escalade. On leur doit notamment des innovations dans le domaine des crash-pads et l’invention des dégaines à doigt fil. Proposant aujourd’hui une large gamme de crash-pads, de sacs et de textiles adaptés à la grimpe, Snap pourrait équiper les grimpeurs de masques sportifs dans un futur proche.

Perspectives de réouverture des salles d’escalade

À quand une réouverture des salles d’escalade ? Fin janvier, l’UDSE avait été reçue à Matignon par M. Meuris, conseiller éducation et sport du Premier Ministre. À l’issue de ces échanges, ils avaient déclaré que les salles d’escalade ne rouvriraient pas leurs portes avant le mois d’avril.

Mais à maintenant deux semaines du mois d’avril, quand est-il à présent ? Voici des éléments de réponse de la part de l’UDSE:

« À la lecture des communiqués, au regard de l’évolution incroyablement lente de la vaccination, vous aurez compris qu’il n’y aura pas d’ouverture au grand public au mois d’avril mais peut-être une ouverture pour les scolaires, le périscolaire, l’extrascolaire… Puis, nous l’espérons, nous pourrons accueillir le grand public, sans doute avec des jauges, sans doute avec un protocole sanitaire et peut-être avec un masque.

La couverture des charges est mise en place jusqu’au mois de juin, cela laisse bien sûr entendre que l’ouverture au grand public avant l’été est peu probable. »

Publié le : 15 mars 2021 par Nicolas Mattuzzi vues

# Actualités PG

coronaviruscovid-19