Le contenu

Les salles parisiennes Block Out 1, 2 et 3 rejoignent le réseau PG

Dans la continuité de notre programme de partenariat avec les SAE en France, les salles parisiennes Block Out viennent de rejoindre l’aventure Planetgrimpe. Pour les découvrir dans notre guide SAE, c’est par ici:

Et histoire d’en savoir un peu plus, nous sommes allés à la rencontre de l’un des directeur des salles, Emmanuel Charuau:

Bonjour Emmanuel! Alors, on commence par le commencement, peux-tu nous rappeler quand a été lancé BO1 et comment est né ce projet?
L’idée a germé il y a 10 ans. Nous avons débuté l’escalade à Fontainebleau, où très vite nous avons attrapé la passion.
Habitant dans le Val d’Oise, donc loin de la forêt, les déplacements étaient des expéditions. Côté indoor, on ne peut pas dire que dans notre beau département, l’offre était gargantuesque, donc pour s’entraîner, c’était très compliqué.
 
De là, et après un passage par la case professorat des écoles que nous avons exercé tous les 2, nous avons commencé à travailler sur le projet Block’Out en ayant en tête de réaliser un petit paradis pour les grimpeurs, proposer les plus belles salles d’escalade en France, les mieux équipées, les mieux entretenues.
 
Presque 3 ans après un long combat administratif et pur lever les fonds, Block’Out Cergy-Pontoise (B’O1), le laboratoire, la maison mère 🙂 voyait le jour. Vous connaissez la suite, B’O2 (Saint-Ouen – Paris) en 2012, B’O3 (Evry-Lisses) depuis 2014.
2015 verra le jour de nos 2 premières salles franchisées à Strasbourg et Rennes. D’autres devraient suivre à Bordeaux, Marseille et Lyon.
 
A l’époque, tu imaginais déjà lancer d’autres salles? 
Oui, nous avons toujours travaillé dans ce sens. C’était donc plus fastidieux au quotidien, mais nous ne le regrettons pas lorsque nous formons aujourd’hui nos franchisés. Il apprécient notre perfectionnisme et savent que nous serons une épaule solide sur laquelle ils pourront toujours s’appuyer.
 
Sur quoi axez-vous vos priorités sur les salles Block Out? 
La diversité, la qualité et la fréquence de renouvellement de nos blocs.
Le niveau de qualité de nos équipements et son entretien permanent
La qualité de service apportée par nos équipes
 
Aujourd’hui on compte 3 salles BO en région parisienne, et pleins d’autres salles de bloc qui émergent un peu partout, vous ne vous marchez pas trop dessus? 
A un moment donné, on va arrivé à une saturation des salles, en Ile-de-France et partout ailleurs.
Nous pensons que notre savoir-faire et notre expérience nous permettrons d’offrir aux grimpeurs toujours les meilleures salles.
 
Parlons un peu de BO3… peux-tu nous décrire la salle rapidement?
C’est la petite dernière, et donc elle a été dorlotée celle-ci, peut-être encore plus que les autres:-).
Plus sérieusement, c’est la plus belle, la plus aboutie de nos 3 salles et surtout c’est la plus proche de Fontainebleau.
De plus au-delà de l’espace de bloc immense (presqu’aussi grand que B’O2), nous avons ajouté au concept une nouveauté de taille avec le B’O Shop, où 150m² à l’intérieur de B’O3 sont consacrés aux meilleures marques de l’escalade et de l’outdoor: Nous sommes d’ailleurs le plus grand distributeur de la marque Patagonia en Ile-de-France, dont nous sommes fans, et dont nous partageons les valeurs. 
 
Le Staff BO3

Le Staff BO3

 
Y’a-t-il eu des innovations ou des nouveautés par rapport à BO1 et BO2?
J’ai un peu anticipé la question donc, le B’O Shop est donc la grande nouveauté. Sur les blocs en eux-même nous avons un superbe bloc mobile qui rend l’escalade encore plus ludique et interactive. C’est un bloc très magnétique au final. Et puis en terme d’innovation, le Pan Dutray (inventé par Matthieu Dutray, ancien sélectionneur de l’équipe de France) est un outil d’entraînement exceptionnel pour les compétiteurs de haut niveau ou les bleausards de haut vol que nous avons en Essonne.
 
Si tu devais convaincre un internaute de venir tester BO3, tu luis dirais quoi? 
J’en ai dit pas mal là non :-)?
 
Et enfin, à quoi peut-on s’attendre dans un futur proche ou moins proche pour l’enseigne Block Out? 
Mince encore anticipé tes questions. Strasbourg, Rennes, le dossier Bercy mais aussi celui de Versailles – Saint-Quentin-en-Yvelines avancent bien. 
Ça prend du temps mais ça sort toujours de terre à un moment ou à un autre car nous sommes des gens obstinés et des éternels optimistes! 
Bon, tu veux un scoop Charles, un vrai? C’est un peu tôt pour en dire plus, mais nous travaillons également sur des projets à l’étranger. Ce serait une sacré aventure d’y arriver.
 

 

Publié le : 21 novembre 2014 par Charles Loury vues

# Actualités PG# Univers SAE

sae BO1sae BO2sae BO3