Le contenu

Katherine Choong enchaîne « Hélix au pays des Merveilles » 8c+ au Pic Saint Loup !

© Pierre Délas

La suissesse Katherine Choong vient d’enchaîner son gros projet du moment « Hélix au pays des Merveilles » 8c+ au Pic Saint Loup. Il s’agit de la deuxième ascension féminine de cette longue voie, après que Nina Caprez ait clippé le relais de cette voie en 2014.

  • Voici son commentaire :

N’ayant pas vu un rayon de soleil depuis ce printemps en Suisse et un peu marre de me les geler en Suisse en plein mois de juillet, l’idée de profiter des belles falaises du sud de la France m’a tout de suite motivée. Après les deux premières coupes du monde de diff’ qui ne se sont pas bien passées, j’ai appris ma non-sélection pour la suite de la saison. Un mal pour un  bien, le lendemain j’étais sur la route direction Le Pic St-Loup pour rejoindre quelques amis. Cédric Lachat m’avait recommandé ce site qui n’est pas très fréquenté mais qui présente des voies majeures, exigeantes physiquement dans une baume impressionnante parsemée de colonnettes !

Hélix se trouve au cœur de cette grotte gargantuesque. Une voie longue très déversante, avec un mouv difficile dans le bas, suivi d’une partie résistante avec un deuxième crux au 3/4 de la voie avant de finir sur d’incroyables colonnettes (où tu peux encore bien te la coller 😉 ).

J’ai tout de suite beaucoup aimé la voie, bien qu’au début je n’avais pas du tout le volume nécessaire pour aligner les mouv dans cette voie qui semble ne jamais finir. J’ai mis pas mal de temps à comprendre le premier crux. Heureusement j’avais Nina Caprez sous la main pour m’aider à caler la méthode et Pierre Délas pour me servir toutes les méthodes aux petits oignons 😉 La section difficile du haut m’a également posé problème dans l’enchainement, n’arrivant pas à utiliser la méthode normale avec ma taille de naine aux bras de T-Rex.

Après être tombée au dernier mouvement difficile le dernier jour de mon premier séjour, j’ai donc du revenir en août quelques jours pour terminer la voie. Des températures toujours aux alentours des 30 degrés, j’ai bien sûr attendu le dernier jour de mon second séjour pour finalement passer ce deuxième crux, me battre à chaque mouvement et finalement réussir la voie grâce à un petit vent salvateur. Comme à chaque fois, la pression de la dernière chance m’a permis de tout donner !

À propos de la cotation, j’ai entendu que certains grimpeurs la décoteraient. Je dirais que c’est une voie de mon style (endurance) et pourtant j’ai quand même mis pas mal d’essais. Peut-être que mon jugement est un peu faussé par la chaleur qu’il faisait ou parce que je ne suis juste pas si forte 😉 Vraiment difficile à dire mais je dirais que la cotation me semble assez juste. A noter que je n’ai pas utilisé de genouillère, n’étant pas indispensable avec mes méthodes. Bref, comme d’habitude une discussion qui n’est pas si importante pour moi au vu de la beauté de la ligne, du plaisir d’avoir fait un grand combat physique et mental et des super moments passés à la falaise avec une belle équipe ! Merci à eux pour les encouragements et les bons moments, ça aide tellement dans un projet difficile d’avoir la chance d’être entourée d’une belle équipe. »

Publié le : 25 août 2021 par Nicolas Mattuzzi vues

# Actualités PG# Univers Falaisecroix en falaise

katherine choong