Le contenu

Janja Garnbret : « Je pense qu’un jour, l’escalade sera le sport le plus populaire au monde »

© Giorgio Perottino / IFSC

C’est ce qu’à déclaré Janja Garnbret, à l’occasion du deuxième Sommet de l’escalade, organisé par l’IFSC à Turin les 25 et 26 novembre.

Invité en tant qu’athlète de prestige et interrogée au sujet du développement de l’escalade dans le monde, Janja Garnbret a déclaré : « J’ai commencé à grimper à l’âge de six ans, ma famille ne s’y connaissait rien, alors j’ai découvert et appris par moi-même. Ce qui m’a attirée, c’est le fait de me sentir à la fois forte et légère sur le mur. Je suis devenue accro à cette sensation ».

Avant de poursuivre : « Nous avons tous au moins un ami qui grimpe dans notre entourage : l’escalade est maintenant vraiment reconnue dans le monde entier. Je pense qu’un jour, l’escalade sera le sport le plus populaire au monde ».

À propos de l’évolution du haut-niveau, la championne olympique a toutefois tenu à alerter : « Tout le monde veut être champion du monde à 16 ans, et avoir une longue carrière. C’est un marathon, pas un sprint, et je vois bien trop de pression chez les jeunes athlètes, et un nombre croissant de blessures à cause de cela ».

À l’occasion de ce IIe Sommet de l’escalade de l’IFSC, les délégués des fédérations nationales se sont réunis pour échanger à propos des développements récents de notre sport. Janja Garnbret était invitée, tout comme, Lucia Capovilla, représentante des grimpeurs handi escalade, Sean McColl, vice président de la Commission des athlètes, ou encore l’ancien athlète Jérôme Meyer, pour une approche axée sur les compétiteurs.

Durant les deux jours de l’événement, divers sujets ont été présentés et discutés – notamment la stratégie globale des prochaines années, les événements, les médias et le développement de l’escalade.

Les vice-présidents de l’IFSC, Kobinata Toru et Wolfgang Wabel, ont été rejoints par Sean McColl et par le fondateur et directeur général des European Championships Management, Paul Bristow, qui a jeté un regard rétrospectif sur Munich 2022 avant de se tourner vers les prochains Jeux Olympiques en compagnie de Vincent Caussé, directeur sportif de Paris 2024 pour l’escalade.

« Trois ans se sont écoulés depuis la première édition du Sommet de l’escalade, et le monde a radicalement changé depuis 2019. Avoir enfin la possibilité de rencontrer en personne les délégués des fédérations membres change le scénario, change l’atmosphère », a déclaré Marco Scolaris, président de l’IFSC.

© Giorgio Perottino / IFSC

Publié le : 05 décembre 2022 par Nicolas Mattuzzi vues

# Actualités PG

janja garnbret