Le contenu

Janja Garnbret et Tomoa Narasaki remportent les Adidas Rockstars 2016!

C’est un vrai spectacle vertical qui vient de se dérouler à Stuttgart. Nous vous avions promis de superbes finales pour clôturer ces Adidas Rockstars 2016, nous ne nous sommes pas trompés. 

C’est devant une foule en délire que deux nouveaux champions sont sacrés: Janja Garnbret et Tomoa Narasaki entrent dans la légende Adidas Rockstars! Il y a une semaine jour pour jour, ils montaient sur le podium des Championnats du Monde à Paris, Janja en difficulté et Tomoa en bloc. Ils semblent s’être habitués au goût de l’or!

Car dans Rockstars, il y a stars. Et tous les grimpeurs présents en finale sont bien des stars de la discipline. Mais dans Rockstars, il y a aussi rock. Et les blocs étaient « rocks » ce soir! Des mouvements aériens, du dynamisme, de l’engagement… Bref, du très haut-niveau.

Les deux premiers blocs…

Il fallait être au top de sa forme dès le début de la compétition. En effet, à l’issue des deux premiers blocs, un écrémage se fait et seuls les trois meilleurs ont la chance d’accéder au bloc suivant.

Chez les femmes, Janja Garnbret donne le ton. Elle réalise d’une façon incroyable les deux premiers blocs à vue, sans avoir l’air de forcer. Jessica Pilz, plutôt habituée des coupes du monde de difficulté, fait bonne figure devant ces blocs aux mouvements aléatoires. En validant les deux premiers problèmes, elle passe au round suivant aux côtés de la japonaise Miho Nonaka, qui fait de même.

Chez les hommes, bonne entrée en matière de Tomoa Narasaki, Jongwon Chon et Jan Hojer, qui valident à vue le premier bloc. Le deuxième bloc est plus compliqué, et demande une sacrée force. Vous avez dit force? L’allemand Jan Hojer fait parler le physique, et sera le seul finaliste à topper ce deuxième bloc, devant un public conquis.

 

Le bloc #3…

On se retrouve avec un top 3 bien décidé à en découdre pour faire partie des deux derniers grimpeurs à s’opposer en duel en Super-Finale.

Départ la tête en bas, les pieds au-dessus des oreilles pour les femmes. Il va falloir faire preuve d’une bonne gestuelle pour arriver au sommet de ce troisième bloc. Miho Nonaka ne se sort pas des premiers mouvements. Jessica Pilz atteint la prise bonus, mais chute juste après. Reste alors Janja Garnbret, qui sort un run titanesque. Après de multiples changements de position, elle parvient à atteindre la zone avant de jeter pour aller chercher le bac final. Et de 3 à vue pour Garnbret!

Du côté des hommes, le bloc est une nouvelle fois taillé pour les costauds. Mais même Jan Hojer n’en viendra pas à bout, en parvenant tout de même à l’avant dernière prise, tout comme Tomoa Narasaki. Pas de top donc, mais en validant la prise de zone, ces deux grimpeurs passent au tour suivant.

ff

… La Super-Finale

Nous y voilà! La fameuse Super-Finale. Le concept est simple: les deux grimpeurs rescapés des tours précédents s’opposent en symétrie et tente de grimper en même temps un bloc similaire de part et d’autre. Le premier à taper sur le buzzer au sommet l’emporte. Rapidité, force et précision d’exécution se doivent d’êtres au rendez-vous.

C’est les femmes qui ouvrent le bal: Janja Garnbret VS Jessica Pilz.

On sent très vite que ce dernier bloc est extrême. Un départ délicat, un jeté latéral, puis un rétablissement sans aucune prise. Voilà le chemin pour accéder au buzzer. Les deux grimpeuses enchaînent les runs en vain. La fatigue est présente en cette fin de week-end. Mais l’autrichienne Jessica Pilz s’approche de plus en plus de la fin et est alors à quelques millimètres de parvenir à se redresser… Mais la gravité aura raison d’elle. Et c’est lors de son tout dernier essai, alors que le time-out retenti que Janja fait la différence. Elle parvient à redresser, et saute sur le buzzer. Incroyable, voilà que la récente championne du monde de difficulté de 17 ans remporte les Adidas Rockstars! Big up!

eholzknecht_ar16_final_7795_12809_57e703ef88

À la vitesse de l’éclair! À peine le temps aux ouvreurs de modifier les deux blocs avant l’arrivée du duel Hojer/Narasaki, que les voici déjà au pied du bloc. Et là, ça va très, très vite! En 10 secondes, le japonais Tomoa Narasaki a déjà avalé tous les mouvements de cet ultime bloc. Même Shauna Coxsey, au micro du speaker n’en revient pas! Décidément, c’est une véritable moisson de victoire pour ce jeune japonais. Après avoir remporté le classement des coupes du monde de bloc, puis les championnats du monde il y a une semaine jour pour jour, le voici de nouveau sur la première marche du podium ce soir!

 

Les Adidas Rockstars restent l’une des plus belles compétitions de bloc de la saison, et chaque année, son engouement grandi. On a déjà hâte d’être l’année prochaine!

Publié le : 24 septembre 2016 par Nicolas Mattuzzi vues

# Actualités PG# Univers compétition

Adidas Rockstarsadidas rockstars 2016