Le contenu

James Pearson répète « Tribe », considérée comme la voie de trad la plus dure du monde !

Alors qu'il pensait la voie impossible, James Pearson parviendra finalement à signer la première répétition de "Tribe", évaluée à 9a/+

James Pearson vient de réaliser la première répétition de « Tribe », considérée comme la voie de trad la plus dure du monde.

En mars 2019, Jacopo Larcher réalisait la première ascension de « Tribe », une voie de trad à Cadarese en Italie. Il ne proposait pas de réelle cotation, mais annonçait que c’était la voie la plus dure qu’il n’avait jamais faite. Son ascension de « La Rambla » 9a+ suggérait donc que « Tribe » flirtait avec le 9a/+. Une première pour une voie de trad.

Le grimpeur britannique James Pearson, spécialiste des ascensions extrêmes en trad, vient de signer la première répétition de cette voie, déclarant lui aussi que c’était la voie la plus dure qu’il n’avait jamais enchaînée.

James voulait essayer « Tribe » depuis la première ascension de Jacopo, mais depuis la naissance de son fils Arthur, il n’a « pas vraiment eu la capacité/l’énergie/le temps de s’engager dans un tel projet ».

James et sa femme Caroline Ciavaldini arrivent finalement à Cadarese cette année, alors que les conditions sont déplorables. Il n’avait qu’une heure en moyenne à la fin de chaque journée pour travailler la ligne, entre le moment où le rocher commençait à sécher et le moment où l’humidité résurgeait. Malgré ces mauvaises conditions, James parvenait à réaliser la plupart des mouvements, commençant alors à croire qu’un jour il arriverait au sommet de cette voie.

Finalement, après plusieurs jours de travail, James réussissait à clipper le relais lors de sa septième tentative.

J’étais déjà tombé assez près du sommet lors de nombreux essais, mais la nature aléatoire du pas de bloc final m’a souvent fait chuter, sans que je sache vraiment pourquoi. Avec les nombreuses prévisions de pluie pour les jours à venir, j’avais presque perdu tout espoir, ce qui est probablement exactement ce dont j’avais besoin pour relâcher la pression et me concentrer sur ma grimpe. »

Concernant la difficulté de la voie, il ajoute:

Bien que je ne puisse pas dire que j’ai essayé toutes les voies de trad du monde, j’en ai tout de même tenté plusieurs et j’ai passé beaucoup de temps à chercher mon « mégaprojet ». Pour moi, « Tribe » est de loin la série de mouvements la plus difficile que j’ai jamais faite sur une voie de trad, et c’est un vrai miracle qu’il soit possible de la grimper sur ses propres protections. Il est rare de trouver un morceau de roche assez compact pour faire une série de mouvements durs et soutenus, avec juste assez d’emplacements pour les coinceurs.

Dame nature nous a donné tout ce dont nous avons besoin: une ligne incroyable, une série de prises sympa, et des placements de coinceurs juste là où vous en avez besoin. »

« Tribe » s’ajoute donc à la longue liste des voies extrêmes de trad réussies par James Pearson, comme « Rhapsody » E11 7a à Dumbarton Rock, ou encore « Equilibrium » E10 7a à Burbage South.

  • L’histoire de la première ascension de « Tribe » par Jacopo Larcher:

Publié le : 26 octobre 2020 par Nicolas Mattuzzi vues

# Actualités PG# Univers Falaisecroix en falaise

james pearson