Le contenu

En quelques minutes, Adam Ondra fait tomber deux 9a en Espagne !

Adam Ondra dans l'énorme plafond de La Cova de Juncosa

Adam Ondra avait besoin de s’aérer le temps d’une après-midi et de quitter les monos et bi-doigts de Margalef. En effet, hier, les conditions météorologiques n’étaient pas propices à ce que le tchèque mette de bons essais dans « Perfecto Mundo », le 9b+ qu’il travaille depuis quelques jours.

Mais pas question pour Adam de rester sans grimper ! Ainsi, il s’est rendu à La Cova de Juncosa, une petite grotte, perdue au milieu de nulle part, dans un endroit où l’on ne s’attendrait pas à trouver un secteur de grimpe. Ce spot a été principalement équipé par Dani Andrada, grimpeur a qui l’on doit d’innombrables voies dans toute la Catalogne. Cette grotte cachée avait attiré l’attention de l’espagnol en 2008. Ni une ni deux, il s’était empressé d’équiper plusieurs lignes dans ce dévers quasiment horizontal. En 2009, il signait la première ascension de « Tierra de Nadie » 9a et de sa variante de gauche « Real Tierra de Nadie » 9a également.

À peine arrivé au pied de la grotte, Adam Ondra s’est donc rué sur ces deux voies. L’escalade étant très déversante et physique, les prises sont plutôt bonnes, ce qui n’endommage pas la peau des doigts. Il s’agissait donc d’une bonne option pour Adam Ondra.

Et lors de son deuxième essai seulement dans « Tierra de Nadie », au terme d’un gros combat physique, Adam fera la croix. Puis, quelques minutes de repos plus tard, c’est sa grande soeur, « Real Tierra de Nadie » qui tombera sous les assauts du tchèque, ajoutant ainsi deux 9a à son carnet de croix.

Mon deuxième essai dans « Tierra de Nadie », était vraiment fou. J’ai à peine réussi à passer le premier crux, j’ai ensuite pris un bon repos grâce à un bon coincement de genou, je me suis bien battu dans la partie humide au milieu du toit, j’ai pris un autre repos grâce à un nouveau coincement de genou, et j’ai terminé en réalisant un grand jeté en croisé, arrivant pile sur un gros bac salvateur.

Une heure plus tard, j’ai également enchaîné la version longue de cette voie, qui part sur la gauche et qui s’appelle « Real Tierra de Nadie », dont la difficulté est la même.

Ça m’a fait du bien de grimper ailleurs qu’à Margalef. Concernant les cotations, je dois admettre que l’utilisation de genouillères fait une petite différence dans ces deux voies, donc je pense que la façon dont Dani les a grimpées pourrait être plutôt dans la limite supérieure d’un 9a, tandis qu’avec des genouillères, on se situe plus dans la limite inférieure d’un 9a. »

  • La vidéo de son ascension dans « Tierra de Nadie »:

Publié le : 05 novembre 2020 par Nicolas Mattuzzi vues

# Actualités PG# Univers Falaisecroix en falaise

Adam Ondra