Le contenu

Daniel Woods n’est plus qu’à un mouvement de réussir « Sleepwalker sit » !

Daniel Woods a complétement bouleversé son mode de vie, afin de mettre toutes les chances de son côté dans le but d'enchaîner son projet

Daniel Woods connaît des progrès fulgurants dans son projet en 9A bloc. Il vient de franchir un nouveau cap, chutant dans le dernier mouvement lors de son dernier essai.

Nous vous en parlions hier: l’enchaînement du projet en 9A bloc de Daniel Woods est plus imminent que jamais !

Le dernier run mis par l’américain dans « Sleepwalker sit », aurait bien pu se transformer en essai victorieux. En effet, il est tombé dans le dernier mouvement dur du bloc.

Après des centaines et des centaines d’essais répartis sur plus de trois mois, tout semble s’accélérer ces derniers jours pour l’américain. Il reconnaît lui-même connaître des progrès fulgurants ces derniers temps. En effet, il y a deux jours, il réussissait pour la première fois à tenir le plat puis relancer dans la petite fissure qui se trouve juste au-dessus.


Lire aussi Daniel Woods progresse fortement dans son projet en 9A bloc !


Seulement 24 heures plus tard, Daniel Woods réussissait trois mouvements supplémentaires: tenir la position tout en recalant ces pieds, ramener sa main gauche sur le plat et effectuer le mouvement de relance lui permettant d’atteindre la sortie du bloc. C’est sur ce mouvement que la gravité l’a rattrapé, ne parvenant pas à tenir la prise de sortie, notamment à cause de conditions très humides.

Daniel Woods a conscience d’être complètement obsédé par ce bloc. Depuis plus de trois mois, il ne pense qu’à l’enchaînement de cette ligne, qui obnubile complètement sa vie. C’est peut-être l’une des plus belles preuves de persévérance de toute l’Histoire de l’escalade et également une très belle leçon de vie.

  • Voici son commentaire:

Je ne suis plus qu’à un mouvement de réussir.

J’ai ressenti une progression significative au cours des trois dernières séances. Il y a deux semaines, je chutais désespérément sur le plat. Maintenant, j’arrive à le tenir à chaque essai (en moyenne, je peux mettre quatre bons essais depuis le bas). Hier, les conditions étaient excellentes le matin, mais dans l’après-midi, elles sont devenues humides. Je me suis quand même battu et j’ai réussi à atteindre le dernier mouvement, mais je n’ai pas pu réussir à parce que mes pointes de chaussons étaient humides et glissantes. Mais j’ai pris cela comme une victoire. Je prends chaque mouvement de plus comme une victoire à ce stade.

Ça va faire bientôt trois mois que j’essaie toujours la même chose. Tout ce travail commence à s’accumuler mentalement. Pourquoi n’ai-je pas essayé d’autres blocs ? Parce que je me suis dit que si je voulais grimper le truc le plus dur que je n’ai jamais essayé, il fallait que ce soit une obsession totale.

Cette ligne a pris le contrôle de ma vie ces trois derniers mois. Je ne dors pas la nuit à cause d’elle. Je ne pense à rien d’autre dans la vie à part ressentir le flow qui m’anime intérieurement pour ce bloc. J’essaie de comprendre comment accélérer dans certaines sections, quand respirer, quand retenir ma respiration, quand ralentir. J’ai arrêté les substances telles que l’alcool, le tabac, l’herbe et le café qui empoisonnaient ma vie (j’ai besoin d’une clarté mentale totale en ce moment).

Quel que soit le résultat de tout ce travail, que j’enchaîne ou non, ça aura été une expérience extrêmement positive pour moi. Je me sens bien comme je ne l’ai jamais été dans ma vie et je sais maintenant ce que ça signifie de se dépasser vraiment et de vouloir profondément quelque chose.

En fin de compte, c’est juste un putain de bout de rocher que j’essaie d’enchaîner ahaha »

  • Voici la vidéo de son dernier essai:

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Daniel Woods (@dawoods89)

Publié le : 24 mars 2021 par Nicolas Mattuzzi vues

# Actualités PG# Univers Falaise

daniel woods