Le contenu

Boum ! William Bosi libère « King Capella » et propose 9b+ !

William Bosi propose le premier 9b+ de Siurana © Band of Birds

Le grimpeur britannique de 22 ans William Bosi vient de signer la première ascension de « King Capella » à Siurana, en Espagne et propose la cotation de 9b+. Si la cotation est confirmée, il s’agirait de la cinquième voie de ce niveau dans le monde et il deviendrait le sixième grimpeur de l’Histoire à atteindre cette cotation.

En plus de cet enchaînement, il a également réalisé la première ascension de « La Furia de Jabali » 9b et « Last Night » 9a ainsi qu’une liste de croix spectaculaire après 90 jours sur place.

« King Capella ». C’est le nom que William Bosi a choisi pour cette voie, qui se trouve juste à gauche de « La Capella » un 9b qu’il avait déjà vaincu en février 2020. Au total, dix séances de travail auront été nécessaires au grimpeur britannique pour faire la croix.

En terme de style, « King Capella » est similaire aux autres voies du secteur, contenant une série de pas de bloc empilés les uns sur les autres. Mais elle représente un tout nouveau niveau de difficulté pour moi. Pour vous donner une idée, en février dernier, il m’a fallu trois séances pour enchaîner « La Capella », tandis que là, trois séances, c’est ce qu’il m’a fallu pour débloquer la première partie uniquement de « King Capella ».

La voie débute juste à gauche de sa petite soeur « La Capella ». Les premiers mètres sont très intenses et demandent un engagement maximum. Puis un grand mouvement dynamique situé au milieu de la voie vient ajouter encore un peu de difficulté et donner un côté aléatoire à l’escalade très athlétique et particulièrement à doigt.

« Avec des mouvements extrêmement physiques de grandes amplitudes, je me suis un peu pris pour Chris Sharma le temps d’une journée, c’était incroyable ! »

William Bosi a élu domicile en Espagne depuis décembre 2020, juste après les Championnats d’Europe de Moscou, où il terminait 8ème du classement combiné. L’objectif du britannique était de remettre les compteurs à zéro, après une longue saison passée à tenter de décrocher sa place pour les J.O de Tokyo, en vain.

L’Espagne est l’un des pays où l’on trouve la plus forte concentration de voies dures au monde. J’ai également profité de ce trip pour me projeter sur des premières ascensions et ainsi me forcer à essayer de trouver moi-même des solutions pour résoudre des voies difficiles, ce qui est finalement similaire à ce qui se passe en Coupe du Monde. »

Jamais aucun grimpeur n’avait connu un trip aussi prolifique en terme de croix © Band of Birds

Une liste de croix sans précédent à Siurana !

En plus de « King Capella », Will Bosi a signé une liste impressionnante d’enchaînements extrêmes. Il a notamment réussi la première ascension de « Furia de Jabali » un 9b qui consiste à enchaîner environ 16 mouvements très intenses avant de rejoindre la sortie de « Jungle Speed » 9a classique du coin.

Comme si ça ne suffisait pas, il a également libéré « Last Night » qu’il propose à 9a, dans un tout autre style. La voie s’articule autour d’un passage en 8A bloc, et se termine de façon originale puisqu’il faut se rétablir complètement au sommet de la voie, comme on le ferait au sommet d’un bloc, ce qui ajoute une dimension « amusante » selon William à la fin de cette ligne.

En plus de ses premières ascensions, le grimpeur britannique a accumulé une liste stupéfiante de croix avec des répétitions notables comme:

  • « First Ley » 9a+
  • « Ley Indignata » 9a
  • « Estadio Critico » 9a.

Et comme si ça ne suffisait pas, William a également signé des performances extrêmes en bloc. On lui doit notamment la première ascension du tout premier 8C bloc de Siurana: « Ulls de Bruixa », un bloc que Dave Graham avait lui-même nettoyé.

Ce bloc est en fait le départ assis d’une version sautée en 8A+. Ce départ assis rajoute trois mouvements assez faciles, puis trois mouvements beaucoup plus extrêmes. Tout se joue dans une lolotte incroyable, qui permet de tenir des prises minuscules dans un profil déversant.

Ce bloc était clairement à ma limite absolue. Pourtant, il correspond parfaitement à mon style d’escalade avec ses petites arquées et ses lolottes. »

L’incroyable machine britannique n’a pas pour autant rangé son crash pad après cette nouvelle ascension. Il a également signé les enchaînements de :

  • « Hurrikuto »8B
  • « Bhai Bon » 8B+
  • « Bhai Po » 8B+
  • « Bhai Ji » 8B+
  • « Bhai Kakata » 8B+/C

William a quitté son baudrier, le temps de signer la première ascension du premier 8C bloc de Siurana © Band of Birds

Alex Megos confirme: « Je n’ai pas pu faire un seul mouv »

Alex Megos a réagi concernant les ascensions incroyables de William Bosi sur la falaise de Siurana. Et l’allemand, qui a eu l’occasion d’essayer quelques-unes des voies ouvertes par le grimpeur britannique, confirme que ces lignes sont très dures:

J’ai essayé deux de ces premières ascensions là-bas et elles sont dures ! Celle qu’il pensait être plus facile, je n’ai pas pu faire un seul mouv. Sur « King Capella », j’ai fait tous les mouvements, mais l’enchaînement m’a semblé très difficile. Je serais super excité d’aller essayer de répéter ces voies ! 😁 Très fort gars 💪🏼 »

Un nouveau projet en 9c ?

William, qui est maintenant de retour en Angleterre, actuellement en quarantaine avant de reprendre l’entraînement en vue d’un sélectif national, n’a pas le moindre doute qu’il retournera bientôt à Siurana. En effet, il a laissé en suspens un projet dont il n’a pas encore résolu tous les mouvements. Il s’agit de « I Have a Dream », une voie d’une quinzaine de mètres équipée par David Brascó en 2015 et évaluée comme un potentiel 9c.

« King Capella » emprunte la première partie de cette voie, mais finit par virer à gauche. « I Have a Dream » comprend le grand mouvement dynamique de « King Capella », puis vient un mauvais repos et ensuite une section de bloc en 8C.

Je pense que cette voie pourrait valoir 9c. Je suis impatient d’y retourner »

Un potentiel projet en 9c attend William Bosi © Band of Birds

Qui est William Bosi ?

William a 22 ans et vit à Édimbourg, en Écosse. À l’âge de 17 ans, il est devenu le plus jeune grimpeur britannique à enchaîner un 9a, avec « Raindshadow », à Malham Cove. Très fort sur le rocher, il participe également à des compétitions internationales depuis son plus jeune âge. L’une de ses étapes les plus marquantes a eu lieu en 2018, lorsqu’il est parvenu à rentrer en finale de la Coupe du Monde de difficulté de Chamonix. Aucun autre grimpeur de son pays n’avait réalisé cet exploit depuis 1998.

Avec l’enchaînement de « La Capella » 9b l’année dernière, il a établi un autre record, étant le premier grimpeur britannique à atteindre cette cotation hors de ses frontières. Et bien sûr maintenant, William Bosi est entré dans le club des grimpeurs de 9b+.

Le club des grimpeurs de 9b+ s’agrandit…

L’enchaînement de « King Capella » a permis à William Bosi d’entrer dans le club très sélect des grimpeurs de 9b+. Ils sont maintenant au nombre de six au total, en comptant William, le nouveau venu, qui prend sa place aux côtés d’Adam Ondra, Chris Sharma, Alex Megos, Stefano Ghisolfi et Jakob Schubert.

Adam Ondra est devenu le premier grimpeur à réaliser un 9b+, lorsqu’il a enchaîné « Change » à Flatanger, en Norvège, en octobre 2012. Puis quelques jours plus tard, il signait la première ascension de « La Dura Dura » à Oliana, que Chris Sharma enchaînera un mois après le tchèque, devenant le deuxième grimpeur au monde à clipper le relais d’un 9b+.

Alex Megos, Stefano Ghisolfi et Jakob Schubert ont rejoint le club du 9b+ avec l’enchaînement de « Perfecto Mundo » à Margalef. Alex Megos a effectué la première ascension en mai 2018, tandis que Stefano Ghisolfi l’a répétée pour la première fois en décembre 2018. L’enchaînement de Jakob Schubert a eu lieu en novembre 2019.

Notons que « King Capella » est seulement le second 9b+ libéré par un autre grimpeur autre qu’Adam Ondra.

Publié le : 30 mars 2021 par Nicolas Mattuzzi vues

# Actualités PG# Univers Falaisecroix en falaise

william bosi