Le contenu

Adam Ondra nous parle de « La Dura Dura » sa dernière grosse perf

Suite à son énorme performance d’hier où il enchainait « La Dura Dura », 9b+, à Oliana, nous sommes allés à la rencontre d’Adam Ondra pour en savoir un peu plus…


Comment te sens-tu après cette nouvelle belle croix?
C’est juste génial! Quand j’essaye un projet pendant aussi longtemps, c’est dur pour moi de rester motivé. Non pas que je n’étais pas assez motivé pour m’entraîner et l’enchaîner, mais elle était un peu devenue mon ennemie jurée: quand je sortais de mon van le matin, je voyais la face d’Oliana, et ce fameux projet qui me résistait.

Après avoir enchainé la voie, ça m’a soulagé! Maintenant je peux me concentrer sur autre chose. Le combat pour enchaîner cette voie est terminé, et malgré le fait que je me suis bien éclaté dans ce projet et malgré le bonheur que j’ai ressenti après l’enchainement je suis tellement content de pouvoir partir d’Oliana, même si j’adore ce lieu!

Parle-nous de la voie elle-même, de sa style etc?
« La Dura Dura » a été équipée par Chris Sharma il y a quelques années. A cette époque la, il croyait que la voie serait trop dure pour moi et il l’a laissé tombé. Il m’en a parlé un peu et j’ai tout de suite été motivé pour l’essayer. Elle se situe sur une coulée grise qui court sur toute la hauteur de la falaise.

J’ai commencé à travailler la voie il y a un an et j’ai enchainé tous les mouvements. Après m’avoir regardé dans la voie, Chris s’est lui aussi motivé et on a commencé a travailler les séquences ensemble. Le départ est très bloc et ensuite il faut faire parler la rési! La première section de 15 mouvements (8 mètres) pourrait être 9b/b+, avec des grands mouvements sur des réglettes et des inverses, puis un grand écart à droite vers une réglette suivi d’ un jeté vers un bac! Il y a 4 pas de bloc avec 4 mouvements chacun: -7C, 7C, 8A+ et 8A. Après cette section il ne reste « qu’une section de 8c+ ». On grimpe jusqu’à un coincement de genou, on ne peut pas prendre un repos sans les mains mais ça te permet de reprendre un peu d’énergie. Les prochains 6 mètres sont super intenses, avec un jeté qui casse bien les épaules et des grands mouvements sur des pinces et des réglettes. Je suis tombé ici 4 fois la semaine dernière. Jusqu’ici ça fait 20 mètres de grimpe. Si on s’arrêtait là, ce serait la même cotation, mais c’est plus sympa de continuer jusqu’en haut, ce qui veut dire 20 mètres de 8b supplémentaires.

Qu’est-ce tu en penses par rapport à la cotation? Plus dure que 9b?
La voie est beaucoup plus dure que tous les 9b que j’ai déjà enchaîné. Je suis sur que c’est 9b+. « La Dura Dura » était plus dure pour moi que « Change », la 9b+ dont j’ai fait la première ascension en Norvège l’année dernière, mais « Change » était vraiment une voie dans mon style. De toute façon toutes les deux méritent la cotation de 9b+ je pense.

Tu as mis combien d’essais pour enchaîner cette voie?
J’ai essayé la voie pendant 9 semaines. Par rapport aux essais, 9 semaines ça fait 63 jours passés à Oliana. J’ai grimpé environ 60% de ces jours, alors ça fait plus que 37 jours de grimpe et j’ai fait un ou deux essais chaque jour, du coup 70 essais, ça ne serait pas trop loin de la vérité.

Quels sont tes projets pour l’avenir?
Je vais rester en Espagne, et équiper en m’amusant!

 

Publié le : 08 février 2013 par Charles Loury vues

# Actualités PGInterviewsInterviews et portraits

Adam Ondra