Le contenu

Manu Cornu revient sur sa prestation aux championnats du monde

© Planetgrimpe

Alors qu’il s’était fixé de gros objectifs sur l’épreuve du bloc et qu’il comptait également aller chercher son ticket pour les JO sur le combiné, Manu Cornu n’aura pas réussi l’exploit. Il revient sur ces championnats du monde, frustrants pour lui.

Un moment vraiment difficile, compliqué et désagréable vient de se passer, vu que la compétition s’arrête prématurément pour moi. Je me sens énervé contre moi même, triste, déçu de mes résultats sur ces championnats du monde.

J’ai bossé toute l’année pour arriver fort sur cette compétition, et je pense que j’étais prêt, en tout cas je ne me suis jamais senti aussi bien à l’entraînement que sur ces derniers mois… Mais la compétition est parfois cruelle… Ca fait plusieurs semaines que je me concentrais sur ce que je devais faire et le faire correctement. Je voulais absolument bien rentrer dans la compétition avec la qualif du bloc, ce que j’ai plutôt bien fait avant de manquer un peu de réussite en demi sur un tour qui était assez brutal. Je finis 16eme après être tombé en haut de 3 blocs. Mais l’objectif principal était la qualif au combiné, donc pas le temps d’avoir des regrets. J’aurais aimé être plus performant mais ce n’était pas catastrophique.

La difficulté est la discipline où je devais le plus me battre pour rester dans le jeu du combiné. Malgré un début de première voie rempli d’erreurs, je ne me suis pas démuni et je me suis bien battu dans les 2 voies, ce qui me classait 22eme du provisoire du combiné avant d’arriver sur ma deuxième discipline forte qui est la vitesse.

J’avais donc 2 places à gagner pour rentrer dans les 20 premiers et accéder aux qualifications du combiné sur une discipline où je sais que mes temps à l’entrainement sont a 70% sur des chronos autour de 6,20. Pas d’excès de confiance mais une attention particulière à finir le boulot, et ce qui ne pouvait pas arriver arriva.

Comme sur les coupes du monde précédente, des zips auront gâché l’aventure. Je n’ai pas été à la hauteur sur la vitesse, je ne peux m’en prendre qu’à moi-même, j’avais toutes les cartes en mains pour me qualifier.

C’est donc dur à accepter à H+10. Je n’arrive pas à croire que je suis autant passé à côté de ma grimpe et de mes objectifs. C’est même dur de trouver des mots pour exprimer ce que je ressens. Je ne suis pas quelqu’un qui apprécie l’échec et même si aujourd’hui c’est dur, je crois qu’il me reste 2 chances de prendre mon ticket pour les jeux. Mon regard doit se tourner vers le TQO à Toulouse, alors je vais souffler quelques jours mais je vais retourner à l’entraînement, retrouver mon mojo pour que la réussite soit dans mon camp et j’espère que tous les potes seront à Toulouse pour m’aider à tout niquer !!!

Je ne prendrai jamais un échec comme une fatalité ou un désastre. Je ne suis pas en dépression, je compte bien relever la tête très vite et agir sur ce que je peux encore changer plutôt que me lamenter et trop parler. Alors on se voit là bas et j’espère que j’aurai de plus belles choses à écrire !! Désolé d’avoir surement déçu certaines personnes, j’espère me racheter le plus vite possible…

Publié le : 17 août 2019 par Charles Loury vues

# Actualités PG# Live# Univers compétition

Championnat du monde 2019Manu Cornu