Le contenu

Test matos: Une semaine avec le Salewa Gamma

Référence dans l’univers de la montagne, SALEWA se lance en 2013 dans l’univers impitoyable des chaussons d’escalade avec deux modèles : le One et le Gamma. Le Gamma est présenté comme un modèle haut de gamme, à la cambrure, l’asymétrie et la rigidité marquées. Technique, ce chausson se destine donc à des grimpeurs confirmés avec un programme orienté vers la falaise.

L’équipe de PLANETGRIMPE  l’a essayé pour vous et dans toutes les situations !!!

DING-DONG !!!! Merci, et bonne journée M. le facteur !!!!
SALEWA a donc joué le jeu en nous envoyant plusieurs tailles de Gamma pour nous permettre de réaliser ce test. Premier constat, SALEWA a soigné le look. Le Gamma est beau, original et saura se faire remarquer dans les étals de nos marchands préférés. Partout où nous l’avons emmené, le chausson a beaucoup plu. Le choix des coloris est très réussi, avec beaucoup de détail visuel sur l’ensemble des matériaux.

À quand une version femme ???

  VISITE GUIDEE  

Le serrage  par 3 velcros est vraiment performant. Si nous n’avons pas le recul nécessaire pour évoquer leur vieillissement, il semble que les velcros soient à l’image de la marque allemande : sérieux.

[one_half]IMG_0018[/one_half] [one_half_last]IMG_0009[/one_half_last]

La partie velours recouvre une large surface, ce qui permet un serrage personnalisé. Les boucles, élément de fragilité sur ce type de serrage, font bonne impression et semblent robustes.

SALEWA n’a pas lésiné sur les moyens pour assurer un bon confort  sur ce Gamma. En témoigne la languette : large, haute, molletonnée et recouverte de cuir, au touché spectaculaire. La finition est remarquable.
[one_half]

IMG_0002[/one_half] [one_half_last]IMG_0003[/one_half_last]

 La pointe   est fine avec une asymétrie prononcée mais pas exagérée. L’ensemble est très rigide avec une cambrure  maitrisée.
Le domaine de prédilection est vite avoué : charger les grattons !! Le petit plus : les bandes de gomme sur le dessus de la pointe pour faciliter les crochetages.

[one_half]IMG_0010[/one_half] [one_half_last]IMG_0016[/one_half_last]

 Le talon  au design quasi futuriste donne une impression mitigée dès les premiers essais.
En effet, ce dernier n’est pas aussi puissant qu’il en a l’air. On est même très loin de la poussée de certains modèles concurrents… Mais celui-ci possède d’autres arguments. Très profond, le talon remonte haut derrière la malléole et possède une large couverture de gomme pour faciliter les crochetages en tout genre (ce qui n’est pas toujours le cas sur les modèles typés « falaise »). Finalement, c’est la confiance qui vient à la bouche quand on parle du talon même s’il conviendra mieux aux pieds larges. 

[one_half]
IMG_0011[/one_half] [one_half_last]
IMG_0014[/one_half_last]

 Passons aux tests  

IMG_0002 (2)Premier point, le carton d’emballage ravira votre compagnon préféré !!!

En falaise, et on s’y attendait, le GAMMA s’en est bien sortit. Il faut un peu de temps pour le faire à son pied et surtout l’assouplir un peu. Les premières voies se font en effet avec une absence presque totale de sensation. Mais passé ce rodage, le GAMMA  et sa gomme Black Widow est rassurant, puissant même.

De part sa conception, le GAMMA a donc répondu présent pour charger les petites prises. Sa place ne sera donc pas aux pieds des falaises espagnoles  à colonnes…

Au cinéma, le dernier film de DUPONTEL (1H20) fera l’affaire. Mais refuser catégoriquement les invitations à venir pour la suite du HOBBITS. Nous ne sommes pas sur que vos orteils survivront au 2H50…

[one_half]
IMG_0004[/one_half]

[one_half_last]
IMG_0003[/one_half_last]

En bloc, le GAMMA n’a pas été à la fête. Un passage en forêt de Fontainebleau a montré clairement ses limites en termes de polyvalence. Mais ce n’est pas là son programme.

Le GAMMA saura se faire une place dans votre sac d’escalade à condition de bien savoir ou vous comptez l’emmener au risque de voir ses qualités se transformer en défauts. 

 Un bémol? 

Le volume général de ce Gamma est très important. Si la pointe reste fine, le volume du talon  et du cou-de-pied laisse un peu dubitatif. Les chaussons ont été laissés en test libre dans un club le temps d’un entrainement. Morceaux choisis :


IMG_0008« Je dois serrer les scratchs à fond et ça fait des plis avec la languette »
« Le chausson est trop large pour moi »

Effectivement, l’unique bémol de ce Gamma restera son volume général (trop ?) important. Si vous n’avez pas un pied assez large, ses qualités se transforment rapidement en défaut. C’est également le cas de la languette. Si elle apporte un confort indéniable, les pieds fins qui devront serrer les velcros (parfois en buté) devront aussi s’armer de patience pour positionner la large languette sans qu’elle ne fasse de plis… 

Publié le : 03 décembre 2013 par Vincent vues

# Actualités PG# Le Lab PGNews MatosTest matos

salewa