Le contenu

Interview: Jakob Schubert, champion du monde de difficulté 2012

– Salut Jakob ! Tu viens juste de remporter le titre de champion du monde 2012, tu réalises ?
– Je ne me sens pas encore dans la peau d’un champion du monde, mais je commence tout doucement à réaliser. J’ai regardé la vidéo des finales plusieurs fois, et j’en ai encore des frissons, c’était vraiment magique.

– Raconte nous un peu comment s’est passée la compétition pour toi ?
– Tout s’est parfaitement déroulé pour moi ! Je savais que j’étais en forme quand j’ai pris l’avion pour Paris, mais c’était important pour moi de gagner en confiance dès les premiers tours de qualification, et c’est ce que j’ai fait. Les qualifs se sont très bien passées, je me sentais à l’aise sur ce mur, et j’ai vraiment aimé les voies. En demi finale, j’ai acquis encore un peu plus de confiance en voyant que j’étais juste derrière Ramon, mais d’un autre côté, je devais trouver les ressources nécessaires pour renverser la tendance en finale. Après l’observation de la voie de finale, j’étais super excité, la voie semblait démente, et je me sentais prêt à relever le défi. J’ai réussi à maîtriser toute la pression et la nervosité qu’il y avait en moi, pour me concentrer uniquement sur ma grimpe, et je crois que c’est ce qui a fait la différence en finale. Dès le début de la voie, je me suis senti à l’aise j’ai enchaîné les mouvements rapidement et sans faute. Dans la fin de la voie, j’étais complètement cramé, je crois que je ne me suis jamais autant battu de ma vie sur une compétition, le public m’a poussé jusqu’à mes limites, c’était incroyable. Après être redescendu, je ne peux même pas décrire ce que j’ai ressenti quand j’ai vu que j’étais premier du provisoire !!

– Le combiné ne t’intéressait pas ?
– Ca n’a pas été une décision facile à prendre, car j’aime énormément le bloc aussi, et je savais que j’avais des chances de bien me placer au combiné. Mais je savais aussi que je pouvais remporter le titre en difficulté, et c’était un de mes plus grand rêve, j’ai donc pris la décision de me concentrer uniquement sur la difficulté pour être au top de ma forme lors des finales le dernier jour.

– Qu’as-tu pensé de la compétition à Bercy ?
– C’est certainement la plus belle compétition à laquelle j’ai participé ! Un public de fou, une énorme ambiance, un super speaker, et des voies vraiment parfaites.

– Je suppose que c’était ton objectif de l’année, ça ne va pas être trop difficile de se remotiver pour les prochaines étapes de coupe du monde ?
– Non pas du tout ! C’est sur que Bercy c’était mon plus gros objectif de l’année, mais cette victoire m’a donné beaucoup de confiance et de mental pour les prochains grands rendez-vous. Et puis remporter le classement général de la coupe du monde est un autre objectif pour moi…

–  Si tu as quelque chose à ajouter ?
– Je voulais juste remercier toutes les personnes qui m’ont aidé et qui m’ont supporté pour remporter cette médaille d’or. Ma famille, mes amis, la team autrichienne, mon coach et mes sponsors (barracuda Networks, Mammut, Tiroler Raiffeisenbank et Osterreichisches Bundesheer) ont tous contribués à rendre cette victoire possible. Et puis c’était aussi vraiment génial de voir que les autres grimpeurs finalistes étaient contents pour moi, et nous avons fêté ça ensemble à Paris. MERCI !

Publié le : 23 septembre 2012 par Charles Loury vues

Interviews

alaunebercychampionnats du monde 2012jakob schubert