Accueil > # Univers compétition > Coupe du Monde de Tokyo, la plus belle manche du circuit ?

Coupe du Monde de Tokyo, la plus belle manche du circuit ?

La tournée asiatique se poursuit de plus belle ! Après deux étapes en terre chinoise, à Chongqing et Nanjing, les compétiteurs ont maintenant rendez-vous à Tokyo, au Japon.

Cette étape va-t-elle être la plus belle manche de Coupe du Monde de la saison ? Il se pourrait bien que oui ! Voici pourquoi:

Un parfum de Jeux Olympiques…

Quand on parle de Tokyo et d’escalade, on pense directement aux Jeux Olympiques. Car c’est ici même que l’escalade fera son entrée dans les J.O, pour la première fois de l’Histoire. Autant vous dire que tous les médias seront rivés sur la compétition de ce week-end et les organisateurs se doivent d’assurer. Car dans trois ans, c’est devant des dizaines de millions de téléspectateurs que l’événement sera retransmis.

Une armée japonaise de 42 grimpeurs !

Au classement des nations, l’équipe japonaise compte déjà plus du double de points que ses plus proches rivales. 1008 points, contre 452 pour la Slovénie, deuxième.

Inutile de préciser que sur cette étape, les japonais sont les grands favoris, après des résultats majestueux sur les étapes chinoises.

Et samedi, au départ des qualifications, les compétiteurs venus du monde entier devront faire face à une véritable armée japonaise. En effet, sur 142 grimpeurs qui débuteront la compétition samedi, 42 d’entre eux porteront le maillot du Japon !

Et parmi eux, les meilleurs grimpeurs du monde… Souvenez-vous, le week-end dernier, la moitié des finalistes étaient japonais. Chez les hommes, dans le top 4 mondial, trois sont du Japon. En tête de liste, Keita Watabe, cet outsider du début de saison, qui n’en est plus un, loin de là. Il remportait la première coupe du monde de sa carrière dimanche dernier, et ne rêve que d’une chose: remporter une deuxième médaille d’or consécutive dans trois jours, devant son public. 

Tomoa Narasaki sera aussi de la partie, tout comme Kokoro Fujii, Rei Sugimoto, Kai Harada, Miho Nonaka, Akiyo Noguchi, Aya Onoe ou Mei Kotake. Tous ces grimpeurs que je viens de citer ont tous déjà été finalistes cette saison… Un score hors norme !

Cette équipe japonaise est littéralement en train de casser tous les records cette année. Et devant leur public, plus chauvin que jamais, ils n’ont pas dit leur dernier mot !

Parce qu’il n’y a pas que les japonais…

Shauna Coxsey n’est pas japonaise. Janja Garnbret non plus. Et pourtant toutes les deux s’illustrent au plus haut-niveau cette saison. Quand ce n’est pas l’une qui gagne… c’est l’autre. Et la logique voudrait que ce soit la slovène qui l’emporte cette fois-ci. Mais on le sait, la logique n’a pas sa place en compétition, bien au contraire.

Chez les hommes, Jongwon Chon se fraye un chemin parmi cette élite japonaise. Lui aussi comptabilise une victoire au compteur cette saison. Arrivera-t-il à piquer la vedette aux japonais chez eux ? 
Après une deuxième place et une troisième place sur les premières manches de la saison, le russe Alexey Rubstov aimerait bien aller chercher l’or cette année aussi.

La French Team:

La délégation française reste similaire à celle que sur les étapes de Chongqing et de Nanjing. Manu Cornu est pour le moment le seul français à être rentré en finale cette saison, à deux reprises, améliorant sur chaque manche de coupe du monde son classement depuis le début de l’année.

Il sera donc accompagné sur cette étape de Mickaël Mawem, Jérémy Bonder, Alban Levier, Clément Lechaptois, Nicolas Pelorson et Léo Avezou.

Chez les femmes, on retrouvera Fanny Gibert, Maëlys Agrapart, Manon Hily et Flavy Cohaut.

Un trio américain-français-japonais à l’ouverture

Les visseuses chauffent au Japon. À l’ouverture de cette coupe du monde, Chris Danielson en chef ouvreur, probablement l’ouvreur le plus renommé des Etats-Unis. À ses côtés, le français Laurent Laporte et le japonais Gei Hirashima feront parler leur expérience.

Le programme de la compétition, heures françaises:

Samedi:
03h00 – 06h05: Qualifications femmes
08h00 – 12h25: Qualifications hommes

Dimanche:
02h00 – 04h15: Demi-finales hommes et femmes (LIVE)
07h30 – 08h50: Finales femmes (LIVE)
08h50 – 10h10: Finales hommes (LIVE)

  • Le trailer de l’événement:

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*