Accueil > # Univers compétition > CDM Meiringen: Des demi-finales très relevées !

CDM Meiringen: Des demi-finales très relevées !

Les demi-finales s’achèvent à l’instant à Meiringen ! Allons droit au but, ce premier circuit de demi-finale de l’année était extrêmement relevé.

Pour espérer entrer en finale, chez les hommes comme chez les femmes, il fallait au moins enchaîner deux des quatre blocs du circuit.

En même temps, le niveau des grimpeurs présents sur une étape de coupe du monde n’a jamais été aussi haut…

Et ces demi-finales auront particulièrement bien convenu à l’équipe japonaise. Si hier, je vous disais qu’un quart des demi-finalistes masculins seraient japonais, aujourd’hui je peux vous l’affirmer: les asiatiques ont surenchéri, puisque la moitié des finalistes représenteront la Japan Team. 

Rei Sugimoto, qui passait de justesse en demi-finale hier, était donc l’un des premiers à s’élancer ce matin. Et sa prestation ne sera égalée, n’y même améliorée, par personne ! Il domine le classement avec 3 blocs en 7 essais. Le japonais, qui participe ce week-end à sa 8ème saison consécutive de coupe du monde, s’élancera en pole position ce soir.

Derrière lui, Alexey Rubstov serre les arquées du deuxième bloc. Il sera l’un des trois seuls grimpeurs à enchaîner ce bloc, en seulement deux essais. Avec 3 blocs en 9 essais au total, il talonne de près le japonais.

L’allemand David Firnenburg disputera une nouvelle finale dans sa jeune carrière. Il réalise la troisième meilleure prestation des demi-finales, avec 2 blocs en 3 essais.

Jernej Kruder, qui remportait le Studio Bloc Masters en Allemagne il y a peu, confirme sa forme du moment. Après un début de circuit où le slovène ne parviendra pas à s’exprimer, il enchaîne les deux derniers blocs avec une facilité assez déconcertante.

Enfin, les deux japonais Kokoro Fujii et Keita Watabe viennent compléter la liste des finalistes.

Vous l’aurez compris si les deux japonais sont les derniers grimpeurs à prendre leur billet pour les finales, cela signifie que nos trois français présents en demi-finales n’ont pas réussi à s’exprimer pleinement aujourd’hui. Nicolas Pelorson sera celui qui s’en sortira le mieux, enchaînant le troisième bloc en trois essais. 

C’est plus difficile pour Micka Mawem et Manu Cornu, qui terminent respectivement 16ème et 17ème, se contentant de valider trois zones.

D’autres grands favoris restent sur le carreau. On pense notamment à Jongwon Chon, qui semblait pourtant au top de sa forme. Il termine 12ème, juste devant deux autres talentueux grimpeurs, Jan Hojer et Dmitrii Sharafutdinov.

Chez les femmes, tous les blocs seront sortis, mais seule une grimpeuse sortira tous les blocs !

Et c’est une nouvelle fois une japonaise qui truste la première place du classement. Avec 4 blocs en 9 essais, la jeune Miho Nonaka épate l’ensemble des spectateurs de Meiringen. Il semblerait que la vice-championne du monde veuille mettre tout le monde d’accord cette saison. 

Et les finales s’annoncent toutes simplement sensationnelles ! Car derrière Miho Nonaka, d’autres grands noms de l’escalade prennent leur ticket pour les finales.

Stasa Gejo, championne d’Europe jeune en titre rafle la seconde place des demi-finales ce matin, avec 3 blocs en 5 essais. 

Shauna Coxsey et Janja Garnbret sont bien sûr présentes parmi les six meilleures femmes. Les deux grimpeuses se talonnent de près: 3 blocs en 7 essais pour la britannique, 9 essais pour la slovène. 

Petra Klingler enflamme le public suisse ! La championne du monde de bloc en titre pourrait bien remporter cette première coupe du monde de l’année, chez elle, devant son public. 

Enfin, l’Autriche sera représentée en finale ce soir, puisque Katharina Saurrwein a décroché sa place en finale, avec 2 blocs en 3 essais. Elle sera la grimpeuse la plus expérimentée ce soir.

Il n’a pas manqué grand chose à Fanny Gibert pour inscrire son nom dans le top six. Elle mettra quelques essais de trop dans le dernier bloc, lui coutant sa place en finale. 

Les finalistes hommes et femmes:

 

+ Les résultats complets hommes et femmes.

On se retrouve très vite, pour les finales de cette première coupe du monde de la saison, qui débuteront à partir de 18h30.

Photos: Eddie Fowke.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*