Le contenu

Vidéo: Trilogie Marocaine, Grimpe et Para²

Quand une destination grimpe rime également avec parapente et chute libre! Récit d’un séjour pas comme les autres par Bastien De Lattre. 

3 lieux, 3 sports, 3 ambiances. Le Maroc est un pays qui cache quelques bijoux. Le visiter est déjà en soi une belle aventure. La réputation de la place de Djemaa el Fna et ses souks n’est plus à faire, marcher pieds nus dans le sable des dunes de Merzouga vaut franchement le détour. Mais ça n’est pas là que se cache les bijoux que nous sommes venus chercher.

Des rumeurs ont atteint nos oreilles et réveillé notre curiosité. La rumeur parlait d’une dune à soaring en bord de mer où il était possible de voler 24h/24. En cas de fatigue il était même possible de dormir « dans » le déco. Cela nous a paru improbable… Mais en arrivant les petites maisons troglodytes nous ont effectivement servi de gîte. Nous avons donc rencontré Aziz, les tajines, le thé à la menthe et pris un pleine face une overdose de soaring. C’est là qu’Axel (ndlr. Axel Ballay) s’est transformé en mouette.

Puis Béni Mellal. Là nous n’étions plus isolé du monde par un chemin 4×4 et des dunes infranchissables. Beni Mellal est un grande ville de plus de 500 000 habitants avec un bel aérodrome qui permet aux parachutistes en manque de s’éjecter à 4000. La trêve hivernale à fait migrer une petite troupe de Corbas et quelques autres clubs Français. Ils se sont réuni ici pour partager quelques secondes de chute au dessus de l’atlas Marocain. Heureusement des secondes renouvelables à volonté. Si je me souviens bien cette fois c’est Jérémy qui a trouvé le bijou en repartant avec 10 sauts dans sa poche et en validant sa formation PAC.

Pour compléter le collier nous sommes partis à la recherche du 3ème bijou. Quelques para ont abandonné leur attirail pour rejoindre les grimpeurs dans l’ambiance apaisante d’Amellago. Objectif : serrer du calcaire un peu plus rouge que chez nous. Profiter du soleil et tirer sur nos petits biceps à n’en plus pouvoir. A ce petit jeux JP remporte le palme. Il ne sera pas le seul à partir d’ici avec ce sentiment de n’avoir pas tout vu et la furieuse envie de revenir… Difficile de parler des ces lieux authentiques sans en oublier. Peut être que la vidéo en dira un peu plus…

Publié le : 26 mars 2016 par Charles Loury 1244 vues

Univers Outdoor