Le contenu

Urban Elements Series, 2ème édition!

Ce week-end avait lieu l’Urban Elements Series version 2015, notre ambassadrice Svana Bjarnason était sur place et nous raconte cet événement…

Du paddle, de la slack, du windsurf, de l’escalade, du soleil, des soirées, un cadre inoubliable,… bref un événement comme on les aime ! L’Urban Elements Series c’est le premier festival de sports outdoor en milieu urbain puisque l’événement a lieu en plein Marseille, sur l’esplanade du J4 au bord de la mer. Un cadre de rêve donc, pour 4 jours de démonstrations, initiations, compétitions puis concerts le soir en face du magnifique Mucem.

Pour la partie escalade c’est une compétition de deep water soloing qui est prévue. Grosse amélioration par rapport à l’année dernière, ce ne sont plus les blocs des Natural Games mais deux structures séparées, une de 5m et une de 10m. Ajoutez à cela un quai de 1-2m de hauteur et on obtient des chutes à plus de 11m au dessus de l’eau, frissons garantis !

Concernant le programme c’est concours de jetés le vendredi soir, qualifications la journée du samedi et finales le dimanche midi. Malheureusement trop peu de monde pour le concours de jetés, difficile de se motiver à venir pour ça lorsque l’on n’est pas sur place… Finalement c’est Edouard Guis qui s’impose devant Axel Ballay, pour ma part je gagne chez les filles (évidemment en étant la seule participante) et termine 4e chez les hommes.

Samedi place aux qualifications. 8 « voies » pour nous départager, 2 faciles, 2 moyennes, 2 difficiles et 2 très difficiles correspondants respectivement aux niveaux rouge, violet, noir et blanc pour ceux qui fréquentent les salles Grimper. On a 4 voies sur le petit mur et 4 sur le grand dont une seulement qui va jusqu’en haut, les autres s’arrêtent au milieu. Petite particularité, les 2 voies de qualifs très difficiles sont en fait les débuts des voies de finale homme et femme. Une très bonne initiative puisque cela nous permet d’essayer les premiers mouvements. Sachant qu’il y a un jeté dans chaque voie c’est plutôt cool !

On a 4h pour les qualifs mais c’est un peu long, la plupart des compétiteurs arrêtent au bout de 2-3h max. Il faut dire qu’avec les nuages, le vent et le fait qu’on soit obligé de sauter dans l’eau à chaque fin de voie il fait vite froid et on n’a pas trop envie de faire 1000 essais. Petite astuce pour ce genre de compétitions, prévoir beaucoup beaucoup de serviettes de rechange, une serviette pleine d’eau de mer ça ne sèche pas et se retrouver avec une trempée au bout de 20min ce n’est pas très agréable !

A cause de la météo incertaine du dimanche les organisateurs décident finalement d’enchainer sur les finales le jour même. Le soleil est revenu, il fait chaud, on est tous bien échauffés et on a les voies de finale en tête donc ce n’est pas plus mal. Bonne idée pour le public aussi puisqu’il enchaine les finales du paddle, de la slack line et enfin deep water. Pour cette dernière étape le principe est simple, 2 voies identiques sont montées en parallèle et on grimpe en duel. Il y a une voie pour les filles et une pour les hommes donc au total 2 voies de chaque côté de mur. Le but est d’arriver à sortir la voie le plus rapidement possible et si l’on gagne le duel on passe au tour suivant. Bien évidemment en cas de chute c’est celui qui est monté le plus haut qui se qualifie pour la suite. Et ce n’est pas si facile puisque l’on tourne autour du 7c chez les filles et 8a chez les hommes. Il faut donc rester concentré et ne pas trop se précipiter pour ne pas tomber et en même temps essayer d’aller vite pour arriver le premier en haut. C’est un exercice pas évident à gérer d’autant plus que les voies (très très bien ouvertes d’ailleurs, bravo aux ouvreurs des salles Grimper) sont assez techniques avec jeté, mouvements dynamiques, talons,… De quoi ravir les spectateurs venus nombreux !

On commence en 8e de finale tandis que les hommes, plus nombreux attaquent en 16e. Des finales endiablées avec de très beaux runs et un public conquis ! A ce petit jeu c’est Allan Momirovic qui s’impose chez les hommes, dans un dernier duel très serré contre Edouard Guis qui prend donc la 2e place. Arno Villenave gagne la petite finale contre Axel Ballay et complète donc le podium. Chez les filles Julia Chanourdie fait un run impressionnant et me bat en finale. Clémentine Kaiser et Kenza Slamti montent toutes les deux sur la 3e marche du podium, n’ayant pas fait la petite finale. A noter l’élimination prématurée de Gérome Pouvreau et Florence Pinet, pourtant favoris de l’étape en ayant gagné le VOC à La Rochelle il y a quelques mois.

12006582_1632730727003738_3886093152405880676_o

Pour résumer une très belle compétition sous le soleil de Marseille, on reviendra avec grand plaisir l’année prochaine, en espérant que l’événement attire encore plus de monde ! Un grand merci à toute l’équipe de l’Urban Elements Series ainsi qu’aux salles Grimper qui ont géré la partie escalade. Une très bonne organisation, des bénévoles toujours agréables et prêts à aider, de très belles ouvertures, un accueil au top,… bref que du bonheur! Merci aussi aux partenaires pour les super lots en escalade, Petzl, La Sportiva et ABK.

Svana Bjarnason, Ambassadrice Planetgrimpe

 

Publié le : 13 septembre 2015 par Charles Loury vues

# Actualités PG# Univers compétition

urban elements 2015