Le contenu

Tomoa Narasaki enchaîne un highball coté 8C en un temps record !

© Shinta Ozawa

Trois essais. C’est tout ce qu’il a fallu à Tomoa Narasaki pour venir à bout de l’un des blocs les plus difficiles de son pays.

Le japonais Tomoa Narasaki vient de vivre une journée où la gravité semblait ne pas faire effet sur son corps : dans la même séance il a réussi à enchaîner un 8C, un 8A+ et un 7C+ au Mont Mizugaki, dans son pays natal.

Après une saison 2021 chargée, où il prenait la 4ème place des Jeux Olympiques de Tokyo et la 2ème place des Championnats du Monde de Moscou, Tomoa Narasaki profite comme chaque année de la trêve automnale pour passer du temps en extérieur. En 2019, il réalisait l’un des plus gros flash de l’Histoire de l’escalade avec « Decided » 8B+.

Cette année, le japonais voulait pousser la barre un peu plus loin en s’attaquant à « Asagimadara » 8C. Cet highball, ouvert par Tokio Muroi il y a une dizaine d’années, a notamment été mis sous le feu des projecteurs en 2016 lorsque Sachi Amma, Adam Ondra et Jongwon Chon l’enchaînaient tour à tour.

Bien que très physique et aléatoire, il n’aura fallu que trois essais pour que Tomoa Narasaki se rétablisse au sommet de ce bloc.

Je suis déçu, car je voulais vraiment flasher ce bloc. Maintenant, je cherche d’autres projets. »

Tomoa Narasaki

Comme si ça ne suffisait pas, la journée se clôturera par l’enchaînement de « Reverse Face » 7C+ et « Crimson Flame » 8A+.

Publié le : 01 novembre 2021 par Nicolas Mattuzzi vues

# Actualités PG# Univers Falaisecroix en falaise

tomoa narasaki