Le contenu

Thomas Ballet entre dans le 9ème degré avec « Super Crackinette » à Saint Leger

© Théo Cartier

C’est fait! Il nous en parlait depuis un moment, « je vise une voie dans le 9ème degré », et bien voilà un nouvel objectif rempli, avec l’enchaînement de « Super Crackinette », 9a+ à Saint Leger. Mais ne lui dite pas qu’il revient dans le haut niveau, il n’aime pas ça, du moins il pense ne pas le mériter au regard de la charge d’entraînement qu’ont certains sportifs pro. En réalité, il fait le modeste, car croyez nous sur parole, depuis 2 ans, Toto, comme on l’appelle dans le milieu, passe du temps en falaise, mais s’entraîne également énormément, et ça paye!

J’ai recommencé à grimper dehors depuis deux ans, des voies dans tous les styles et encore plus dans les styles que je n’aimais pas, dans des niveaux entre 7c et 8b+. En complément je faisais énormément de physique basique: footing, abdos, gainage, tractions, comme un ruscof! Mon moteur de tous les jours c’était de devenir un grimpeur plus complet.

Cette phase m’a permis de voir mes points faibles et mes points forts: je n ai pas de doigts mais j’ai des épaules, peu de résistance d’avant bras mais beaucoup de resi mentale, etc… Ensuite, j’ai donc pu structurer mon entraînement et j’ai fait appel a un entraineur.

« Super crackinette » est arrivée à point nommé pour « entrainer la rési courte ». Je n’avais pas forcément prévu de l’enchainer et puis c’est devenu un objectif. Je n’aime pas laisser des projets non terminés.

Et quand on lui parle de son statut d’ex compétiteur, il nous répond …

Je pense que ce qui est important c’est que je ne me vois pas comme un ex compétiteur, j’ai toujours été un compétiteur, je le serai toujours, dans l’âme, de manière passionnée dans tous mes projets. Et j’essaye toujours de l’assumer et d’être bienveillant dans mes rapports aux autres. Ces derniers temps je tenais à me remettre en forme pour éviter de vivre avec des pensées du style « je suis sûr que je serais capable de… si… » et me bouger le cul pour le faire… c’est pourquoi il est très probable que je veuille faire des compétitions cette année. (pour moi, la compétition c’est bien plus sain en intérieur que sur le caillou). J’ai déjà reçu plusieurs messages de personnes qui me demandent le nombre d’essais que j’ai mis dans « Super Crackinette », je ne comprends pas trop. En falaise ça me paraît être l’ascension qui compte, c’est un chemin personnel, j’adore ça. En parallele tu partages des moments forts avec les gens qui ont aussi leurs projets autour de toi, à la falaise, ça vibre c’est trop bien. Par contre Je ne pense pas qu’une voie en extérieur puisse devenir un support pour la comparaison avec d’autres grimpeurs. Ce n’est pas parceque j’ai mis moins d’essais dans cette voie que je suis plus fort qu’un autre. Et au delà de ça je n’ai pas envie de tenir des comptes, je l’ai fait, c’est tout.

Publié le : 06 avril 2021 par Charles Loury vues

# Actualités PG# Univers Falaisecroix en falaise

Thomas Ballet