Le contenu

Oeil d’ouvreur: Rémi Samyn nous livre ses impressions après les demi-finales

Alors que les finales de cette première étape de coupe du monde de bloc débutent ce soir à 19h, nous sommes allés à la rencontre de Rémi Samyn, ouvreur sur cette étape, qui nous parle de la compétition avec son oeil d’expert …

En tant qu’ouvreur, comment avez vous abordé cette compétition avec l’équipe ?

On était tous hyper excités, hyper motivés, car après de nombreux mois sans coupe du monde, cette étape était très attendue. Et puis on avait la chance d’avoir pas mal de beau matos pour ouvrir, notamment Flathold et Cheeta qui ont sorti de belles choses pour la coupe du monde, donc c’est toujours super motivant et excitant de bosser dans ces conditions.

Apres 22 mois sans Coupe du Monde de bloc et de multiples confinements dans chaque pays, n’était-ce pas trop dur de prédire le niveau des compétiteurs ?

Je te cache pas que c’était vraiment compliqué… On avait beaucoup d’incertitudes sur le niveau, même si moi j’ai eu la chance l’année dernière d’ouvrir les deux plus grosses compétitions de l’année, Briançon en diff en aout et  Moscou en bloc au mois de novembre. J’avais donc quelques repères par rapport à Moscou, mais c’était un championnat d’Europe, tout le monde n’était pas là donc ce n’est pas non plus 100% représentatif du niveau mondial. Donc oui, clairement ce n’était pas simple d’imaginer le niveau de forme des athlètes sur Meiringen ; Et autre inconnue, après autant de temps sans coupe du monde on risquait de voir des nouvelles têtes qu’on ne connaît pas vraiment, avec un niveau de dingue, donc pour palier à ça on a dû être super attentifs sur les qualifs hier pour ensuite ajuster au mieux les demi aujourd’hui.

Pour l’instant, je ne veux pas porter la poisse mais nos ajustements pour les demi-finales ont super bien fonctionné! On a eu droit à une super demi finale, ni trop dure ni trop facile, avec des blocs variés. Plus qu’à espérer le même scénario en finale ce soir!

Que penses tu de la performance des français sur cette compétition ?

Super agréablement surpris par les performances des jeunes que ce soit Mejdi ou Oriane qui n’ont vraiment pas démérité en demi. C’était encore un peu trop intense pour Mejdi, notamment dans les blocs deux et trois qui étaient très physiques, et puis Oriane, franchement elle a déroulé et elle nous a prouvé qu’elle était dans le top niveau mondial. Petite pensée aussi pour Paul Jenft qui était loin d’être ridicule en qualif, il aurait pu avoir sa chance lui aussi! En tout cas vraiment les jeunes auront été impressionnants pour moi!

Après en ce qui concerne nos leaders,  Manu Cornu a fait une très belle compétition, ça ne suffit pas pour la finale mais je pense qu’il a quand même vraiment fait le job. Micka Mawem, il était en dessous des attentes, mais il ne faut pas oublier qu’il est sur le projet du combiné donc forcément il met moins d’énergie sur le bloc parce qu’il a aussi beaucoup de travail sur la vitesse pour pouvoir briller à Tokyo. Et enfin Fanny Gibert, c’est vrai que c’est un peu décevant, malgré tout elle était dans un tour assez facile où il fallait faire 4 blocs, elle en fait trois on va dire que c’est pas non plus catastrophique.  Je pense qu’en réglant quelques petits détails sur les prochaines étapes elle devrait rapidement faire bien mieux que ça.

La finale de Meiringen nous réserve souvent des blocs « surprises » et « inédits » en terme de mouvements. Faut il s’attendre cette année encore à une surprise en terme d’ouverture ?

Pour les finales je ne peux pas forcément trop en révéler, mais évidemment qu’il va y avoir encore des belles surprises, surtout par rapport aux nouveauté qui ont été crées pour l’occasion, que ce soit des prises fissure ou des gros volumes assez esthétiques, les surprises seront au rendez-vous!

Ton pronostic sur les gagnants ce soir ?

Alors ayant quand même bien regardé les demi-finales de près, sans surprise je vais dire Janja Garnbret pour les filles: depuis le début elle me semble largement au-dessus des autres…  Et pour les hommes je vais prendre le risque de miser sur le petit jeune japonais, Sohta Amagasa… Il a des qualités impressionnantes, et il pourrait bien faire la différence pour sa première coupe du monde!

Publié le : 17 avril 2021 par Charles Loury vues

# Univers compétition

cdm meiringen 2021meiringen 2021rémi samyn