Le contenu

Le monde acte 3: L’escalade dans ses murs

Comme les compétiteurs, les amateurs d’escalade sont de plus en plus nombreux à pratiquer en salle plutôt que dans la nature. Sur les 83 000 adhérents de la Fédération française de la montagne et de l’escalade (FFME) – un chiffre deux fois plus important qu’il y a dix ans –, près de 90 % grimpent en priorité sur prises artificielles.

Ces chiffres sont en partie trompeurs : ceux qui n’escaladent qu’en falaise ou sur « blocs » (des roches de petite taille, qu’on trouve notamment dans la forêt de Fontainebleau, en Seine-et-Marne), n’ont pas besoin de s’encarter auprès de la fédération pour pratiquer. Néanmoins, Pierre You, le directeur de la FFME, voit dans les salles « la principale voie de développement » de son sport.

Publié le : 19 décembre 2012 par Charles Loury vues

# Actualités PG