Le contenu

Jonathan Siegrist répète « Goldrack » 9a+

© Marco Zanone

Jonathan Siegrist, l’un des meilleurs falaisistes Américains, vient de répéter « Goldrake », un 9a+ situé sur la falaise de Cornalba en Italie, après seulement quatre jours de travail.

Cette voie, libérée par Adam Ondra en 2010, n’avait connu depuis que des répétitions par des grimpeurs italiens : Gabriele Moroni, Stefano Carnati, Stefani Ghisolfi, Silvio Reffo, Luca Bana ou encore Francesco Castellano.

« Goldrake » est une voie en léger devers, haute d’une vingtaine de mètres. Très résistante, le crux se trouve à mi hauteur et consiste à passer un pas de bloc en 7C+ sur monodoigt.

Jonathan Siegrist, qui enchaînait son premier 9a en 2010 avec « Kryptonite », compte maintenant plus d’une soixantaine de voies dans le neuvième degré, dont onze 9a+, trois 9a+/b et deux 9b.

Je pense que grimper de son mieux consiste en grande partie à se mettre dans une bulle mentale pour laisser son corps faire ce qu’il a à faire. Je suis fier d’être très bon dans ce domaine, mais il y a tout de même des moments où cela est très difficile. En fin de compte, je ne réussis des voies que lorsque je me concentre uniquement sur le rocher, le mouvement et l’effort – et non sur le résultat, les conséquences ou mes attentes.

Cette impressionnante voie qu’est « Goldrake » 9a+, m’a poussée dans mes retranchements. Ce n’est pas l’une de mes voies les plus difficiles, et je ne l’ai travaillée que pendant quatre jours, mais pour une raison j’ignore, j’ai ressenti une immense pression pour l’enchaîner… Plus que je n’en avais ressenti depuis bien longtemps. Depuis de nombreuses années, je me bats pour enchaîner le plus de voies possible, en apprenant et en grandissant à travers chacune de mes ascensions. C’est facile de dire que je l’ai enchaînée, mais je suis toujours incroyablement reconnaissant envers l’escalade pour sa façon de donner des leçons – c’est toujours brut et si émotionnel !!! 🐉 🙏🏽 »

Publié le : 14 novembre 2021 par Nicolas Mattuzzi vues

# Actualités PG# Univers Falaisecroix en falaise

Jonathan Siegrist