Le contenu

JGCV 2016: PG continue d’écumer l’Alsace avec Petzl!

En cette sixième matinée du JGCV, les ardeurs sont quelques peu calmées par la pluie. Certains optent pour un peu de repos au camp, pendant qu’une quarantaine de grimpeurs retournent grimper à la salle de Roc en stock pour remettre des essais dans les « infinity lines » de la veille. Loïc Gadioz décide de ré ouvrir un master class dans son domaine de prédilection : Le bloc. Un parcours en hauteur est également mis en place pour les plus jeunes.

Les plus optimistes tentent leurs chances à la carrière du Kronthal, et ce n’est pas gagné… En arrivant à la falaise nous sommes accueillis par de grosses averses, mais ce n’est pas suffisant pour nous démotiver.

Au Kronthal ça grimpe 365j/365 selon les locaux. Les voies verticales et déversantes ont été épargnées par les gouttes. C’est donc en plus petit comité que nous passons la journée partagée entre averses, éclaircies et beaux essais dans les voies. Florence Pinet met tout le monde d’accord avec deux 8a dans l’après-midi. Gérome Pouvreau s’attèle à une voie qui n’a, d’après la légende, connu que trois répétitions : No Foot et Yaniro pour une cotation de 8a+.

 

Christophe Bichet et Nina Caprez réalise tous les deux le beau flash d’un 7c+ bien retord.

C’est donc le sourire aux lèvres que nous repartons du Kronthal avec une belle journée d’escalade dans les bras. Pour la soirée, au programme, bouchée à la reine suivie de la projection du film local « un jour j’arrêterai… ». Un bel hommage au travail titanesque des grimpeur/équipeur locaux qui donnent sans compter pour nous permettre de découvrir ce magnifique grès Alsacien. S’en suit une soirée déjantée avant une bonne journée de repos.

Départ progressif de la caravane pour le camp 3 pour une journée libre pour tous le monde : grimpe, tourisme, volley et même pétanque pour les plus téméraires. Trente nouveaux arrivants nous rejoignent dans ce nouveau camp bucolique.

Depuis le début de la semaine on ne cesse de répéter l’implication très appréciée de tous les grimpeurs de team pour me JGCV.

Florence Pinet nous donne sa propre vision de l’évènement :

« Pour moi J’irai grimper chez vous c’est avant tout une idée de partage. Aller à la découverte d’une Région, partager notre passion commune qu’est l’escalade. Je le vis comme une opportunité pour grimper avec les gens et pour essayer de transmettre notre expérience de grimpe de la manière la plus naturelle possible, vraiment à travers l’escalade. Essayer de transmettre notre état d’esprit, notre manière d’aborder la falaise. Donner des conseils et essayer de véhiculer une attitude positive.

Ce qui me plait, c’est d’aller dans des falaises locales, c’est vraiment cohérent pour l’évènement d’aller dans ces sites, à la rencontre des gens qui grimpent dans cette région. Je me reconnais bien dans ces valeurs, aller en falaise, partager avec les gens, se régaler, ça ne va pas forcément plus loin mais déjà d’arriver à faire ça c’est une bonne chose. Ne pas se poser trop de questions, finalement c’est tout simple.« 

Demain direction la falaise de Windstein dans un cadre historique et enchanteur !

  • Texte: Marion Thomas & Théo Arnaud
  • Photos: Yann Corby, Marion Thomas & Théo Arnaud

Publié le : 14 avril 2016 par Charles Loury vues

# Actualités PG

jgcv 2016petzl