Le contenu

JGCV 2016: immersion au coeur de l’événement, 5ème jour!

J5 : Roc en stock.

Après une grasse matinée régénératrice, la caravane se met en route vers la salle historique de Roc en stock à Strasbourg. Ouverte en 1998, c’est une des plus vieilles salles publiques de France. Quasiment vingt ans certes, mais loin d’être démodée. La politique des lieux se résume en trois mots : Grimpe pour tous. C’est dans ce cadre emblématique de l’escalade Alsacienne que se sont déroulés les Master Class avec encore une centaine de participants. Quatre grands thèmes animés par les grimpeurs du team pour s’initier, progresser et réfléchir sur notre pratique de l’escalade.

20160412_142343

Améliorer sa performance : Qui de mieux que les deux extra-terrestres Florence Pinet et Gérome Pouvreau pour nous parler de ça ? Ils ont souhaité se focaliser sur l’aspect gestion de voie. Mais devant un public varié de niveau très hétérogène ce n’est pas une mince affaire ! Lecture, anticipation, rythme, plan d’attaque, temporisation, … Une recette efficace que nos grimpeurs du JGCV vont essayer de mettre en place pour cette fin de semaine.

20160412_171946

Dynamisme et corps humain : Prise de conscience de son corps dans cet atelier avec Loïc Gadioz et Hugo Meignan. Oui oui on parle bien d’escalade. Pour cela, six ateliers éducatifs avec différents échelons de difficultés. Dynamisme, transfert d’appui, jeté, rétablissement, canne à pêche et de bons conseils pour aller toujours plus haut.

Vous voulez savoir comment réaliser vos rêves ? C’est avec Nina Caprez et Christophe Bichet que ça se passait. Après un avant-gout hier avec la projection de leurs films respectifs (« Orbayu » pour Nina et « Vertige » pour Christophe) nos deux protagonistes nous ont apportés une vision très complémentaire de leurs approches. Comme dans les autres ateliers, ils ont pu accueillir quatre équipes différentes afin de mettre en commun les rêves de chacun et d’en discuter. La positive attitude de Christophe nous apporte des clés afin d’en avoir une approche plus concrète. L’instinct de Nina met l’accent sur le « si je veux, je peux ». Expérience très enrichissante auprès de ces deux grimpeurs d’exception.

Dernier point de la journée qui tient très à cœur à Petzl : La sécurité. Et oui, à tout niveau on en apprend encore et toujours sur la sécurité. C’est Mike Fuselier et Daniel Dulac qui se sont attelés à cette tâche qu’il est parfois difficile de rendre amusante. Mais c’est chose réussie, ils se prêtent au jeu en tant que cobayes et Daniel parvient même à piéger Mike en simulant un départ de voie avec un nœud mal fait. Premier point sur lequel l’accent est mis : le double check. Cette petite blague de Daniel met en avant l’importance de cette vérification mutuelle même s’ils ont fait corder ensemble depuis de nombreuses années. Les bases ont bien sûr été reprises, avec en plus quelques astuces : clippage au lasso, … Une bonne piqure de rappel pour tout le monde !

20160412_171844

Intermède tarte flambé, Alsace oblige et ensuite c’est grimpe pour tous dans les « infinity line » ouvertes pour l’occasion : Difficulté croissante dans les voies jusqu’à la chute !

On a l’impression de se répéter, mais c’est encore une fois une belle journée de partage que nous a offert le JGCV aujourd’hui.

Printemps oblige, la pluie ne nous a malheureusement pas oublié cette semaine. Petit changement de programme pour demain, (re)direction le Kronthal. Le beau conglomérat de Krappenfels ce sera pour une prochaine fois…

  • Texte et photos: Marion Thomas & Théo Arnaud

Publié le : 12 avril 2016 par Charles Loury vues

# Actualités PG

jgcv 2016