Le contenu

Jakob Schubert et Chaehyun Seo sacrés champions du monde d’escalade en difficulté

© IFSC

Après 6 journées de compétition, les finales de la difficulté ont clôturé ce soir ces championnats du monde 2021 qui se déroulaient en Russie. Retour sur des finales aussi intenses que spectaculaires.

Et de 3 pour Jakob Schubert!

Et oui, l’Autrichien Jakob Schubert termine la saison en beauté en remportant son 3ème titre de champion du monde en difficulté après Paris en 2012 et Innsbruck en 2018. Avec déjà une médaille de bronze olympique en poche cet été, on peut dire que Schubert aura fait parlé son expérience de compétiteur de très haut niveau, et pourtant, rien n’était joué d’avance en finale.

En effet, les 5 premiers grimpeurs du classement se tiennent dans un mouchoir de poche, et pour cause, si Jakob parvient à sortir la voie de finale, le Slovène Luka Potocar faisait de même quelques minutes auparavant, et c’est le meilleur classement de l’Autrichien en demi qui lui permet de rafler l’or. Il commente:

J’ai vraiment dû me battre dans cette voie de finale, je n’étais pas à l’aise dans toute la partie technique, mais je savais qu’il y avait déjà eu un top, je n’ai rien lâché et je l’ai fait!

Le britannique Hamish Mcarthur complètera le podium: après son titre de champion du monde jeune il y a quelque semaines, tout semble nous faire penser qu’il sera un candidat très sérieux sur la prochaine saison internationale de difficulté.

Une compétition parfaite pour Chaehyun Seo

Après avoir topé les 2 voies de qualifications et la voie de demi finale, la jeune Coréenne Chaehyun Seo enfonçait le clou en finale en étant la seule à atteindre à nouveau le top de la voie. Après avoir remporté à 15 ans sa première coupe du monde de difficulté en 2019 à Chamonix, il fallait s’attendre à ce qu’elle bouscule rapidement la hiérarchie mondiale, et en l’absence de la slovène Janja Garnbret, le chemin était tout tracé pour monter sur la plus haute marche du podium. Une grimpe posée, calme, un peu à l’image de Kim Jain il y a quelques années.

Derrière elle on retrouve l’Américaine Natalia Grossman, qui décroche donc une médaille d’argent quelques jours après sa médaille d’or sur l’épreuve de bloc… Polyvalence? oui c’est le mot, et si elle continue sur sa lancée, elle sera une candidate très sérieuse pour les futurs JO de 2024 à Paris pour le combiné bloc-difficulté. Enfin, c’est l’Italienne Laura Rogora qui complétera le podium: réalisant la même performance que l’Américaine, c’est au temps que tout se jouera pour les départager, ce qui n’aura pas arrangé les affaires de Rogora vous l’aurez compris…

© IFSC

Côté tricolore, Salomé Romain était la seule rescapée à nous représenter en finale. Si elle ne parvient pas à s’exprimer comme elle l’aurait souhaité, cette finale sur ces championnats du monde reste très prometteuse pour la suite. Il ne manque plus grand chose pour aller se frotter au haut du classement, et qui sait, 2022 sera peut-être SA saison !

Les résultats des finales

Le replay des finales

Publié le : 22 septembre 2021 par Charles Loury vues

# Actualités PG# Univers compétition

Championnats du Monde 2021Moscou 2021