Le contenu

« Into the Sun » 8c+ : un hybride entre bloc, highball et voie de trad répété par Jacopo Larcher

Le grimpeur Italien Jacopo Larcher vient de signer la première répétition de « Into the Sun » 8c+, l’une des voies de trad les plus dures du monde.

La voie a été libérée par Bernd Zangerl en avril 2017, qui revenait après une blessure subie en 2015 en faisant du bloc et qui l’avait tenu éloigné du rocher pendant exactement 489 jours. Lors de son enchaînement Zangerl avait proposé la cotation de 8c+.

« Into the Sun » est un hybride à mi-chemin entre le bloc et l’escalade trad. Elle combine en effet une traversée et une voie très courte et explosive en trad, proche du highball, où il est nécessaire de placer deux coinceurs au seul point d’assurage possible. Le premier crux est un mouvement dynamique à sept mètres du sol, bien que d’après Zangerl le vrai crux dur se trouve après.

Jacopo Larcher a déclaré s’être intéressé à cette voie « après avoir lu un article à son sujet ».

Elle semblait différente des autres voies de trad que j’avais essayées ou vues, ce qui m’a encore plus motivé à aller y jeter un coup d’œil. J’aime, et je pense qu’il est important, d’aller découvrir les premières ascensions d’autres grimpeurs. C’est inspirant de voir la vision des autres, peut-être même de sortir de notre zone de confort et d’ouvrir notre esprit à différentes possibilités. Chacun voit quelque chose de différent lorsqu’il se trouve devant un bout de caillou et trouve des solutions ou des approches différentes pour le gravir – cette variété de visions et cet échange, c’est d’ailleurs ce qui fait grandir notre sport et nous-mêmes !

Maintenant la grande question, que tout le monde me pose, est… Qu’est-ce que « Into the sun » ? Est-ce une voie de trad ou un highball ? Comment pouvons-nous la décrire ? Honnêtement, pour moi, la vraie question n’est pas là. C’est plutôt : devons-nous tout le temps tout faire rentrer dans une case ? Personnellement, je ne pense pas ! Pour moi, « Into the Sun » est la vision de Bernd sur la façon de grimper un beau morceau de rocher. Il s’est remis au défi et a repris l’escalade après une blessure qui, selon les médecins, ne lui permettait plus de grimper. Il a réussi à surmonter cet énorme challenge et à en fixer un nouveau pour les autres grimpeurs. J’ai relevé le défi, je l’ai trouvé très difficile et j’ai vraiment apprécié le processus de travail.

C’est ce que devrait être l’escalade selon moi. Peut-être que quelqu’un d’autre l’aurait équipée, quelqu’un d’autre l’aurait taillée, quelqu’un d’autre encore l’aurait faite en solo, mais la plupart n’auraient probablement jamais imaginé le grimper… Je pense qu’il l’a fait dans le meilleur style et j’aurais personnellement fait la même chose si j’avais été le premier à découvrir cette ligne. La seule chose que j’aurais faite différemment est le départ, pour moi, il aurait été plus logique de partir du départ debout, au lieu d’ajouter les premiers mouvements difficiles… Mais encore une fois, c’est exactement ce qui est cool avec l’escalade : chacun voit quelque chose de différent. Merci encore pour cette expérience Bernd et félicitations pour la première ascension. »

Jacopo Larcher

À 32 ans, Jacopo Larcher, né à Merano en Italie, est l’un des grimpeurs les plus polyvalents du monde. Son carnet de croix comprend des ascensions telles que « Rhapsody » E11 7a, à Dumbarton Rock en Écosse, mais aussi « La Rambla » 9a+, à Siurana, « Magic Mushroom » (900m 8b+), à El Capitan, ou encore « Tribe », l’une des voies de trad les plus difficiles au monde, à Caderese en Italie.

  • La vidéo de Bernd Zangerl dans la voie :

Publié le : 01 décembre 2021 par Nicolas Mattuzzi vues

# Actualités PG# Univers Falaisecroix en falaise

Jacopo Larcher