Le contenu

Interview: Mathilde Becerra, concentrée sur les Championnats du Monde!

À maintenant 14 jours des Championnats du Monde d’escalade 2016 à Paris, nous avons décidé d’aller à la rencontre d’un membre de l’équipe de France de chaque discipline, afin de créer une mini série d’interviews pour savoir comment se sentent les grimpeurs dans la dernière ligne droite avant Bercy.

On commence avec Mathilde Becerra, championne de France en titre et membre de l’équipe de France de difficulté:

Salut Mathilde! Ça y est, le décompte est lancé. Plus que quelques jours avant les Championnats du Monde de Paris. Est-ce que l’adrénaline commence à monter ?

Eh oui déjà plus que deux semaines avant le lancement des Championnats du Monde à Paris ! Pour le moment je reste concentrée sur la dernière ligne droite d’entraînement avant cette échéance mais je suis certaine que l’adrénaline ne va pas tarder à monter !

Tu rentres de la coupe du monde d’Arco avec une 4ème place, l’un de tes meilleurs résultats internationaux. T’es-tu servie de cette compétition comme d’un « test » avant la grosse échéance ?

Je prends chaque compétition une par une et elles me servent toujours de test et de remise en question pour la suite. L’étape d’Arco m’a permis de me recentrer, de retrouver des bonnes sensations de grimpe et surtout le plaisir de grimper en compétition (que je n’avais pas eu sur Imst par exemple).  Je rentre donc d’Arco avec le sourire et l’envie de continuer à me dépasser pour tout le reste de la saison.

12742797_338173509640202_5750670625968896469_n

Tu t’entraînes depuis des mois pour la compétition la plus prestigieuse de l’escalade : les Championnats du monde. Sens-tu ton niveau de forme augmenter ?

Je m’entraîne depuis des mois pour les Coupes du Monde en général, même s’il est vrai que les Championnats du Monde restent un objectif à part. Il est difficile, voir quasi impossible, de maintenir un état de forme optimal tout au long de la saison. Il faut faire des choix et s’organiser en fonction des objectifs majeurs.

Après avoir eu un début de saison quelque peu difficile en terme de sensations de grimpe,  je peux aujourd’hui dire que mon niveau de forme est clairement en hausse. Tous mes entraînements sont calés et il est bien prévu que je sois au top de ma forme pour Paris !

Comment vont s’organiser tes prochaines journées ?

Je vais privilégier l’escalade qualitative et surtout prendre plaisir à grimper. Ce n’est pas le moment de s’encombrer de frustrations inutiles, je souhaite arriver sur ces championnats du monde avec un état d’esprit relâché et serein.

14068531_381652241958995_8805168329253069082_o

Si la compétition pouvait se passer exactement comme tu le souhaiterais, comment se déroulait-elle ?

Je sais d’ores et déjà que cet évènement sera mémorable. Grimper devant le public français, mon entraîneur mais aussi mes amis et ma famille, sera une expérience magique.

Tout ce que je souhaite sur cette compétition est de pouvoir m’exprimer à mon niveau, en démontrant une grimpe fluide et efficace, sans pression et avec plaisir, comme j’ai su le faire lors des Championnats de France.
Dans ces conditions-là, je sais que les résultats suivront et que je peux créer la surprise.

Publié le : 31 août 2016 par Nicolas Mattuzzi vues

# Actualités PG# Univers compétition

championnat du monde 2016mathilde becerra