Le contenu

Hélène Janicot et Jérémy Bonder remportent la Coupe de France de Besançon

L’expérience a parlé en finale de la Coupe de France de difficulté de Besançon. Hélène Janicot et Jérémy Bonder, deux grimpeurs qui évoluent sur la scène nationale et internationale depuis de nombreuses années déjà, sont montés sur la plus haute marche du podium.

Retour sur les finales de cette première Coupe de France de difficulté de la saison.

Duel au sommet entre Hélène Janicot et Nolwenn Arc

Chez les femmes, la médaille d’or s’est jouée au sommet de la voie. Les trois quarts des finalistes ne dépasseront pas la mi-voie. Un crux situé à la moitié du tracé piégera de nombreuses prétendantes à la victoire, comme Iva Plassoux Djiga, Lena Grospiron ou encore Clotilde Pfister. En plein dévers et au milieu de gros volumes cubiques, il fallait faire preuve de force pour négocier ce passage très physique.

C’est ce que parviendra à réaliser Hélène Janicot, qui, forte de son expérience, parvient à se sortir de cette série de mouvements. L’ex médaillée internationale, devenue coach de l’équipe de France, avance et atteint la dernière partie de la voie, où elle chute sur un plat fuyant. À l’issue de son passage, Hélène prenait la première place, après être montée deux fois plus haut que toutes les autres compétitrices.

Dernière finaliste à s’élancer, seule Nolwenn Arc pouvait encore dompter la voie. Elle parvient elle aussi à passer le crux, tout en douceur, mais chute quelques mouvements avant Hélène, qui remporte donc cette première Coupe de France de la saison.

C’était quand même dur, je sens que ça fait un moment que je n’ai pas fait de compet, il faut que je me remette dedans, que je retrouve mes anciennes routines. Concernant la voie, j’avoue que j’étais un peu perdue pendant la lecture, mais j’ai réussi à bien me réorganiser pendant ma grimpe.

Nolwenn est une concurrente redoutable, elle évolue sur le circuit des Coupes du Monde depuis des années, donc cette Coupe de France restait une compétition dure à aller chercher. Je suis contente d’avoir produit ce que j’ai produit.  Je ne pouvais pas rêver mieux pour démarrer la saison, j’espère que ça va continuer ainsi ! »

Hélène Janicot

Les résultats des finales femmes

+ Les résultats complets femmes

Jérémy Bonder fait la différence !

Chez les hommes, c’est Jérémy Bonder qui a réalisé la meilleure prestation des finales. La voie comportait elle aussi un crux à mi-hauteur, sur une série de plats, difficiles à valoriser. Jules Marchaland se fait avoir sur ce passage, tout comme Micka Mawem, Pierre Le Cerf, ou encore Nao Monchois.

Après quelques frayeurs dans le début de la voie, qui auront failli lui coûter la victoire, Jérémy Bonder parvient à négocier ce passage, en poussant fort sur son pied droit. Il avance encore quelques mouvements, avant de se faire rattraper par la gravité, remportant tout de même cette étape de Coupe de France.

Aujourd’hui, j’ai réussi à tirer mon épingle du jeu. Je me suis quand même fait peur plusieurs fois, notamment dans le début de la voie et ces erreurs ont bien failli me coûter la victoire.

Pendant la lecture, j’avais vu que l’endroit où je suis tombé n’allait pas être facile et une fois dans la voie, ça c’est confirmé.

Mais je suis super content, ça fait plus de dix ans que je fais du haut-niveau, en bloc, mais j’ai changé de discipline et ça fait maintenant deux/trois ans que je me consacre à la diff. Après les périodes difficiles que l’on a traversées à cause du Covid, je suis content de mon résultat, sachant qu’en plus, en ce moment je suis en pleine phase d’entraînement intensif. »

Jérémy Bonder

Les résultats des finales hommes

+ Les résultats complets hommes

Un mot du président du club Entre-Temps, organisateur de l’événement

Merveilleux moment que ces deux jours de Coupe de France à Besançon, qui ont témoignés de la pertinence d’un engagement commun au profit de l’activité escalade. Il faut insister sur le sérieux de l’équipe des juges, le soutien de la FFME, la créativité des ouvreurs, l’engagement des salariés d’Entre-Temps Escalade et l’appui de la cinquantaine de bénévoles, adhérents de l’association. Les collectivités peuvent mesurer dans ces occasions le succès grandissant de cette pratique sportive. De la Région Bourgogne Franche-Compté à la ville de Besançon en passant par le Département du Doubs, elles ont toutes tenues, par leur présence, à manifester leur intérêt pour cette manifestation, première de cette importance dans la salle Marie Paradis. Un grand merci aux compétiteurs qui ont enchanté le public et de France 3 qui a retransmis les finales de ce week-end.

Eric Simon, président du club d’escalade Entre-Temps

Publié le : 13 mars 2022 par Nicolas Mattuzzi vues

# Actualités PG# Univers compétitionCoupes de FranceDifficulté

cdf diff 2022