Le contenu

Expérience inédite ! Grimpez un solo avec Alex Honnold, comme si vous y étiez !

« C’est probablement l’une des expériences les plus dingues que j’ai jamais faites ». Quatre ans après la sortie de son film Free Solo, Alex Honnold revient sur les écrans avec un projet complètement inédit : proposer du solo, en réalité virtuelle.

Produit par Jonathan Griffith Productions, en partenariat avec Red Bull, le film intitulé Alex Honnold : The Soloist VR vous plonge en pleine ascension dans les solos les plus beaux du monde, en utilisant les dernières technologies de capture 3D 360°.

Un film d’escalade inédit !

Désormais disponible sur Oculus TV via les casques de réalité virtuelle Meta Quest VR, ce documentaire est divisé en deux parties.

Dans le premier épisode, Alex Honnold grimpe dans le parc national du Yosemite et à Red Rocks, avant de se rendre en Europe, où il fait équipe avec le grimpeur suisse Nicolas Hojac pour s’attaquer à certaines des ascensions les plus difficiles des Dolomites.

Dans le deuxième épisode, Honnold et Hojac font face à un été enneigé et humide en France, alors qu’ils tentent de grimper la voie directe de l’Aiguille du Dru à Chamonix et l’arête Kuffner du Mont Maudit, le deuxième plus haut sommet du massif du Mont Blanc.


Regarder le film ici !


Pour réaliser ce film, des caméras capables de filmer à 360° ont été installées sur les parois et les objectifs ont capturé les performances d’Alex Honnold, seul et sans corde, sur les rochers des Dolomites et des Drus.

C’est Alex Honnold lui-même qui a annoncé la sortie de ce film :

Je suis fier d’annoncer la sortie de « The Soloist VR », un film en réalité virtuelle présentant des solos passionnants que j’ai grimpés l’an dernier. C’était un projet compliqué avec Jon Griffith qui a filmé en réalité virtuelle et Renan Ozturk qui a filmé les coulisses (qui est disponible en ligne gratuitement et facile à regarder pour ceux qui n’ont pas de casque VR). Nous avons tourné dans les Alpes et les Dolomites, ainsi que dans l’ouest des États-Unis.

Je pense que ce film en réalité virtuelle est le film d’escalade le plus immersif jamais réalisé, il vaut vraiment la peine d’être vécu. »

Alex Honnold

Un défi technologique

Ce film a constitué un véritable défi technologique. Les producteurs ont utilisé une technologie très performante, une caméra 3D 10k Insta360 Titan. Cette caméra 360° dispose de huit objectifs et filme des vidéos 3D 10K à l’aide de capteurs de pointe.

Mais cette caméra n’est pas vraiment facile à manipuler, surtout lorsque l’on désire filmer des scènes sur une paroi rocheuse verticale, à plusieurs centaines de mètres au-dessus du sol. En raison de ses multiples objectifs, elle pèse près de 6 kg. Au début, l’équipe technique doutait que cet appareil soit l’outil le plus adapté pour le tournage de ce film. Mais comme l’explique Jonathan Griffith, le jeu en valait la chandelle.

Lorsque vous essayez de reproduire la réalité pour le téléspectateur, vous devez filmer avec le meilleur système de capture disponible et, pour le moment, il s’agit de la caméra Titan. Des capteurs plus grands, de meilleures optiques et la possibilité de filmer en 10 bits changent la donne. Plus la qualité de capture est bonne, plus l’expérience du spectateur est bonne. Même si cela a représenté un énorme effort logistique et physique d’amener la caméra Titan dans ces lieux, je suis vraiment content que nous l’ayons fait. »

Jonathan Griffith, réalisateur du film

Installation de la caméra 360° avant le passage d’Alex Honnold en solo.

La caméra a été fixée aussi loin que possible de la falaise, tout en restant stable dans des conditions venteuses.

C’était sans aucun doute la production la plus compliquée que j’aie jamais faite dans ma vie, tant sur le plan logistique que physique. Pour la mener à bien, nous avons dû travailler en équipe soudée et hautement spécialisée, sinon cela n’aurait pas fonctionné.

Je ne peux pas imaginer une expérience de solo plus puissante à offrir au spectateur. Il s’agit d’un voyage profondément personnel pour le spectateur également, ce n’est pas seulement un voyage épique. »

Jonathan Griffith, réalisateur du film

Alex Honnold, star des caméras

Alex Honnold commence à être habitué à grimper sous l’oeil de caméras 360°. En 2015, l’Américain prenait part à la création d’un projet immersif avec la sortie d’un Google Street View sur la paroi d’El Cap. Trois ans plus tard, National Geographic dévoilait une vidéo filmée à 360° de son solo sur El Cap.

Une vidéo immersive qui avait fait le buzz, permettant d’être immergé aux côtés d’Alex Honnold, pendant son ascension de « Freerider », sur la plus mythique face du monde.

Une web série pour raconter les coulisses du tournage

En complément du film, le cameraman Renan Ozturk a réalisé une mini série de trois épisodes, intitulée Making The Soloist VR. Cette série, accessible sans casque de réalité virtuelle, raconte les coulisses de ce tournage inédit.

Les trois épisodes, d’une vingtaine de minutes chacun, sont déjà disponibles sur le site de Redbull. Cliquez sur les images ci-dessous pour accéder aux épisodes.

Épisode 1/3

Épisode 2/3

Épisode 3/3

Le teaser du film :

Publié le : 11 mars 2022 par Nicolas Mattuzzi vues

# Actualités PG

Alex Honnold