Le contenu

Est-ce le bloc le plus dur du monde ?

Empiler deux mouvements en 8C bloc, suivis de 12 mouvements en 8C+, avant un passage final en 8B. Le tout, sans aucun repos entre chaque mouvement. Tient-on là le bloc le plus dur de la planète ? Il semblerait que oui.

Le grimpeur américain Dave Graham vient tout juste de communiquer à ce sujet sur les réseaux sociaux. Il avoue avoir déniché un bloc il y a près de vingt ans, en Suisse, d’un niveau extrême. Lors de son dernier trip sur place, il a enfin réussi à comprendre tous les mouvements, aidé par son compatriote Shawn Raboutou et le britannique William Bosi.

Le processus de travail sera encore très long, mais Dave Graham semble plus motivé que jamais pour faire de ce bloc son projet prioritaire.

Voici son commentaire :

C’est fascinant pour moi de revenir sur d’anciens projets que j’ai découverts par le passé. Certaines de mes lignes préférées que j’ai ouvertes dans les années 2005 ont été répétées. Beaucoup d’entre elles sont connues comme des blocs durs, des classiques de référence qui nous viennent à l’esprit quand nous pensons au Tessin, tandis que d’autres sont tombées dans l’oubli, demeurant non tentées.

Il y a un bloc en particulier qui est resté hors des radars et qui possède deux lignes absolument magnifiques, les deux partageant un départ commun, puis divergeant à gauche ou à droite. Je n’ai jamais été sûr de la difficulté de ces lignes ; je les ai toujours essayées seul, je n’ai même jamais essayé l’une ou l’autre dans son intégralité, ni même fini de les nettoyer complètement. Elles sont toutes les deux très physiques, faisant près de 10 mètres de long, apparemment assez simples à première vue, jusqu’à ce qu’on s’y engage, et qu’on se rende compte à quel point le mur est déversant et le nombre de prises de pieds réduit. Les prises sont relativement bonnes, mais leur orientation est complètement déréglée, ce qui crée des énigmes à résoudre. Les méthodes sont très modernes et originales, et jusqu’à maintenant, je pensais qu’elles étaient irréelles.

À la recherche de blocs secs, Shawn Raboutou, William Bosi et moi-même avons fini par essayer de résoudre les énigmes de ce bloc. Avec des mouvements toujours extrêmes, il semble qu’il soit composé : d’un 8C de deux mouvements, puis d’un 8C+ de 12 mouvements, suivi de quelque chose comme une sortie en 8B, sans aucun repos. En termes de cotation, nous avons supposé qu’il devait être plus difficile que 9A, ce qui me sidère, car à l’époque, j’ai toujours pensé qu’il serait du même niveau que les autres blocs que j’ouvrais à cette période, mais je n’aurais jamais cru qu’il soit plus difficile, surtout pas plus difficile que ce qui se fait actuellement en 2021 🤯

Nous avons trouvé la plupart des méthodes nécessaires pour faire les mouvs, pour les petits comme les grands gabarits, et l’idée de les relier entre eux semble assez folle, mais étrangement faisable. Je suis vraiment excité à l’idée d’investir plus d’efforts dans ces lignes au cours des prochains mois et de nettoyer correctement les deux sorties. Il y a quelque chose d’incroyablement inspirant concernant le fait d’essayer de nouvelles lignes futuristes ; vous avez carte blanche pour exprimer votre escalade ; c’est un moment incroyablement créatif qui vous permet de vous exprimer, libre de tout jugement et de toute comparaison. L’opportunité d’inventer des solutions et d’expérimenter l’art et l’innovation que notre jeu nous offre à tous procure un sentiment de liberté unique 🙌🏻. »

Dave Graham

Pour vous donner une idée de la difficulté du bloc, voici des images de leurs essais :

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Dave Graham (@dave_graham_)

Publié le : 18 novembre 2021 par Nicolas Mattuzzi vues

# Actualités PG# Univers Falaise

dave graham