Le contenu

Coupe de France de Valence, jour1

Ca y est la saison 2012-1013 de la coupe de France de difficulté est lancée. Direction Valence pour cette première étape. Au programme, un nouvel aménagement des horaires, avec la journée du samedi réservée aux catégories  benjamins, cadets et juniors, et une journée du dimanche réservée aux minimes, seniors et vétérans. L’avantage c’est qu’il y a nettement moins de cafouillage au pied des voies, tout est fluide et les horaires sont respectés. L’inconvénient, c’est que la journée est bien longue: 8h -> 20h, idem pour le dimanche, le retour va être long pour ceux qui viennent de loin!

Côté sportif, il manque quelques pointures de tailles chez les jeunes, certains préférant se reposer dans la perspective des championnats d’Europe espoirs la semaine prochaine à Gémozac: Paloma Simon ou encore Solène Amoros pour ne citer qu’elles.

Benjamines:

Chez les plus jeunes, on connaissait Julia Chanourdie, on vous présente désormais sa petite soeur Lucie Chanourdie. Sa grande soeur tout craché, même gabarit, même escalade, une future grande! Elle remporte la compétition en valorisant une prise de plus que la seconde, la chambérienne Lucile Blanc. Valentine Roux complète le podium.

Benjamins:

A l’instar des benjamines, le champion benjamin est issu d’une famille de grimpeurs… Vous connaissiez Cécile Avezou, et bien elle transmet le flambeau à Sam Avezou, qui remporte la compétition. Titouan Lanaspre et Pierre Lecerf terminent respectivement 2 et 3ème, départagés au temps.

Cadettes: 

Il n’aura pas fallu longtemps à Salomé Romain pour avaler sa voie de finale, trop facile… Marion Traber sort également sa finale, mais en 5 minutes contre 3 pour Salomé (c’est pour vous dire à quel point elle était facile…!). En effet, en l’absence de Julia Chanourdie qui participe uniquement en senior demain, Salomé était seule au monde. Julie Vernin complète le podium.

Cadets:

Contrairement aux autres catégorie, chez les cadets le niveau était bien relevé, avec quelques pointures qui ont répondu à l’appel. Quelques pointures oui, mais quelques surprises également…: Lucas Mesnard, l’un des leader de l’équipe de France minime, patauge en demi et ne prendra pas le départ des finales, même constat pour le chambérien Thomas Meignan. En première position on retrouve donc un autre habitué des podiums, Jeremy Vaz, suivi d’ANthony Richier. Ils sortent tous les 2 la finale, le temps venant là encore les départager… On préférerait voir des voies un peu plus dures afin d’éviter au maximum de prendre en compte ce critère temps…! Mais bon, si un jour on veut nous prendre au sérieux aux JO, il faut passer par le temps pour éviter à tout prix les ex-aequo! Guillaume Collin repart avec la médaille de bronze.

Juniors filles:

 La encore, le temps aura été déterminant pour départager les finalistes… 5 grimpeuses arrivent au sommet, mais c’est Meije Vellot qui aura été la plus rapide (3min09), devant Solène Mienne (3min22) et Candice Gauthier (3min33). Décidément, des voies trop faciles, qui gâchent un peu le spectacle. Dommage.

Junior hommes:

Le grimpeur de Roc Evasion , Ghislain Pipers aura été impérial en finale en étant le seul à aller au top. Eloi Chazelas et Hugo Meignan complètent le podium, respectivement 2ème et 3ème. Petit râté pour Alexandre Tribout qui se met vite dans le rouge en finale et termine 6ème.

En bref, quand on connait l’ambiance de feu qui règne sur les étapes de coupe du monde à Valence, pour la coupe de France, c’est le stricte minimum, avec une ambiance un peu molle, peu de musique, pas vraiment de speaker en l’absence de Christopher, bref, ca manquait de peps… 

 

 

 

Publié le : 27 octobre 2012 par Charles Loury vues

Non classé

coupe de france de difficulté 2013