Le contenu

Anak Verhoeven met un terme à sa carrière de compétitrice

Après dix ans de carrière internationale, la belge Anak Verhoeven a décidé de mettre un terme à sa carrière de compétitrice.

La belge Anak Verhoeven, 24 ans et multiple médaillée en Coupe du Monde de difficulté, vient d’annoncer son retrait des compétitions internationales.

Anak Verhoeven vient de déclarer sur les réseaux sociaux mettre un terme à sa carrière de compétitrice. La belge détient l’un des plus beaux palmarès de l’Histoire des compétitions d’escalade, avec de nombreuses victoires en Coupes du Monde. Malheureusement, ces derniers temps, elle s’est retrouvée un peu éloignée du rocher et des salles d’escalade, s’étant rompu une poulie en travaillant un 9a dans le Verdon, en juillet dernier.

Une blessure qui lui a permis de prendre du recul et de réfléchir à sa carrière, à sa vie et à ce qu’elle voulait réellement faire. Car si Anak a décidé de rendre son dossard de compétitrice, elle ne compte pas pour autant quitter son baudrier ! Bien au contraire même, puisqu’elle compte désormais réaliser son rêve d’enfance: se consacrer exclusivement à la falaise et repousser les limites de l’escalade sur le rocher.

Un nouveau chapitre est sur le point de commencer.

J’ai toujours voulu devenir une falaisiste professionnelle. Mais je n’ai jamais su exactement quand ce moment viendrait.

Après avoir beaucoup réfléchi, pesé le pour et le contre et écrit des pages et des pages dans mon journal intime, j’ai pris la grande décision de passer ce cap dès maintenant. Je veux me consacrer entièrement à l’escalade en milieu naturel, de la même manière que j’ai toujours fait de la compétition. Par conséquent, je dois laisser ma vie de compétitrice derrière moi.

La fin de ce chapitre ressemble à l’abandon de quelque chose d’important. C’est la perte de rêves précieux. L’abandon d’un monde qui m’est cher. Cela signifie se souvenir des innombrables expériences vécues en compétition, qu’elles soient douloureuses ou belles. Ça a un goût particulier, triste et excitant à la fois.

C’est le début d’un départ nouveau, de nouvelles aventures et de nouveaux défis. Et d’une certaine manière, j’ai l’impression de revenir à mes racines. Parce que le rocher est l’endroit où tout a commencé et où j’ai fait mes premiers mouvements d’escalade quand j’étais petite. Mais la compétition a beaucoup compté pour moi. Et comme j’ai été une compétitrice pendant une grande partie de ma vie, je sais qu’au fond de moi, je le resterai toujours… »

Anak Verhoeven

Une compétitrice qui a marqué les esprits !

Anak Verhoeven, c’est l’un des plus beaux palmarès mondial de l’escalade. À 14 ans, elle fait son entrée sur la scène internationale,  en participant à la Coupe d’Europe jeune à Imst, en Autriche. Immédiatement, Anak fait sensation: elle monte sur le podium de sa toute première compétition internationale, prenant la seconde place. C’est alors le début d’une belle et longue carrière sportive.

Quatre ans plus tard, elle montait sur son premier podium en Coupe du Monde, deux ans avant de décrocher sa première victoire mondiale, à Arco en 2016.

Anak Verhoeven arrose sa première victoire en Coupe du Monde.

Au total, Anak Verhoeven, c’est 42 départs en Coupe du Monde, dont 19 podiums. Le belge a tout gagné: Coupe d’Europe, Championnat d’Europe, Coupes du Monde et même les Jeux Mondiaux de Wroclaw, en 2017.

Le seul titre qui manque à sa carrière ? Celui de Championne du Monde. Malgré ces quatre participations aux Championnats du Monde (Gijon en 2014, Paris en 2016, Innsbruck en 2018 et Tokyo en 2019), elle n’est jamais montée sur la plus haute marche du podium. Pourtant, Anak a touché du bout des doigts son rêve de compétitrice: lors des derniers Championnats du Monde auxquels elle participera (Tokyo en 2019), elle parvient à toper la voie de finale. Une victoire qui semblait presque assurée, jusqu’à que l’une de ses plus grandes rivales, Janja Garnbret, n’enchaîne le tracé à son tour, raflant le titre à la belge, qui devra se contenter de la médaille d’argent.

Quelques compétitions marquantes de sa carrière:

2010 Première compétition internationale – Coupe d’Europe jeune, Imst (AUT): 2ème

2012 Première participation à une Coupe du Monde, Chamonix (FRA): 24ème

2013 Première finale en Coupe du Monde, Puurs (BEL): 6ème

2014 Premier podium international senior – Coupe du Monde, Haiyang (CHN): 3ème

2015 Première médaille d’argent en Coupe du Monde, Wujiang (CHN)

2016 Première victoire en Coupe du Monde, Arco (ITA)

2017 Premier titre de Championne d’Europe, Campitello di Fassa (ITA)

2017 Vainqueur des Jeux Mondiaux, Wroclaw (POL)

Une falaisiste hors pair !

Si Anak Verhoeven a décidé de faire des compétitions la priorité de son premier quart de siècle, elle a toujours pris le temps de se rendre en falaise, entre deux entraînements. Elle est devenue la deuxième grimpeuse belge à atteindre le neuvième degré, après Muriel Sarkany.

Elle compte maintenant une dizaine de croix dans le 9, et n’est pas en reste lorsqu’il s’agit de libérer des voies. On lui doit notamment les premières ascensions de « Ciudad de Dios pa la Enmienda » 9a/+, « Sang Neuf » 9a et « Sweet Neuf » son premier 9a+.

Alors, soyons certains qu’Anak n’a pas fini de faire parler d’elle, sur les voies les plus dures de la planète.

Publié le : 03 juin 2021 par Nicolas Mattuzzi vues

# Actualités PG# Univers compétition

anak verhoeven